cinéma, film unidivers, critique, information, magazine, journal, spiritualitéFaire la critique d’un film dont l’intérêt repose sur une astuce de mise en scène impose que l’on en cache la majeure partie. Un défi quand on souhaite susciter l’intérêt de ses lecteurs. C’est (quasiment) le cas avec The secret dont eut préféré qu’il gardât son titre original : The Tall Man.

D’emblée, le sujet n’est pas des plus originaux : « Dans une ancienne ville minière maintenant vouée au désœuvrement et à la misère, des enfants disparaissent régulièrement sans laisser de traces. Les rumeurs locales évoquent une créature mystérieuse, le Tall Man sinistrement vêtu de noir qui rôderait aux alentours. Un soir, Julia, une infirmière dévouée qui fait office de médecin,  assiste à l’enlèvement de son fils par ce qui semble être cet individu, et se lance à sa poursuite. »

Tout commence ainsi comme un banal slasher movie (film de tueur) avec une Jessica Biel qui a déjà joué dans le remake de Massacre à la Tronçonneuse. On se demande dans quelle direction nous emmène le réalisateur français Pascal Laugier avec cette coproduction franco-canadienne. Spécialisé dans l’horreur et le gore, on se demande pourquoi les ficèles du début du film sont si grosses, à la limite de la corde d’amarrage de paquebot ! La première demi-heure est presque risible tant il y a accumulation de poncifs, de lieux communs, de déjà vu….

Mais c’est pour mieux embarquer le spectateur suiveur sur une fausse piste.

Pour le coup, le rebondissement en contrepied est très réussi. Le spectateur est en proie à un doute constant. Il prend de la distance vis-à-vis du tueur et se demande qui est le « méchant » finalement. Oups, nous en avons déjà trop dit… En fait, pas tant que ça, car le véritable petit atout de cette série B, c’est sa conclusion inattendue, ce malaise créé par une question…

1h40 pour en arriver là ? Une première demi-heure ennuyeuse et une deuxième et troisième parties qui auraient gagnés à être densifier. Un budget visiblement indigent, une photo médiocre, voire ridicule dans le générique de début (à tel point que l’actrice principale a dû mettre la main à la poche)… Mais les seconds rôles sont plutôt bien choisis et participent à ce labyrinthe scénaristique. Certes, The Secret est loin d’être un chef d’oeuvre,  mais il pourra retenir l’attention. Une bonne carte de visite pour ce jeune réalisateur.

À Cold Rock, petite ville minière isolée des États-Unis, de nombreux enfants ont disparu sans laisser de traces au fil des années, et n’ont jamais été retrouvés. Chaque habitant semble avoir sa théorie sur le sujet mais pour Julia (Jessica Biel), le médecin dans cette ville sinistrée, ce ne sont que des légendes urbaines. Une nuit, son fils de 6 ans est enlevé sous ses yeux par un individu mystérieux. Elle se lance à sa poursuite sachant que si elle le perd de vue, elle ne reverra jamais son enfant.

5 septembre 2012 (1h 45min)

Interdit aux moins de 12 ans
Réalisé par
Pascal Laugier
Avec
Jessica Biel, Stephen McHattie, William B. Davis
Genre
Thriller, Epouvante-horreur
Nationalité
Américain, canadien

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom