sanofi pasteur, viande, boucherie, gard

Sanofi,colosse français de la pharmacie, s’est constitué partie civile dans l’affaire de trafic de chevaux issus de l’industrie pharmaceutique vers l’industrie alimentaire. Depuis le 16 septembre est en cours de démantèlement un réseau de trafic de viande chevaline impropre à la consommation revendu par des maquignons et bouchers. On connaissait le recours aux souris et autres rongeurs par les laboratoires pharmaceutiques, mais de fiers équidés ? En fait, Sanofi Pasteur utilise des chevaux pour produire des vaccins grâce aux anticorps produits par l’organisme de ces fières bêtes. Selon les informations actuelles corroborées par le procureur chargé de l’enquête, il semblerait que cette viande chevaline ait été impropre à la consommation, mais pas nuisible à la santé. 

 

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom