Cinquième album des Lyonnais de Zëro San Francisco est un sidérant périple en neuf étapes dans le multivers des sonorités rock. Inventif, énergique gracieux et surprenant cet album est un road-trip musical déroutant.

 

zëro san franciscoÀ peine deux années après « Places where we go in dreams » (voir notre article), c’est en trio que Zëro, le groupe emmené par Eric Aldéa revient nous inviter pour un voyage jusqu’à San Francisco. Pèlerinage imaginal épuré et éprouvant. Oui, éprouvant tant chacune des stations de cette marche rythmée de 35 minutes est à elle seule tout un monde. Du maelstrom post-rock représentatif du son Zëro du premier titre émergent des mélodies pop qui donnent plus de poids encore à la tension abrasive de la composition. Certaines plages plus calmes qui suivent et émaillent l’album captivent l’attention. Ambiances de B.O pour polars futuristes comme pour l’intro du superbe « Jed/Snowdog ».

Tout en conservant un style et un son personnel très reconnaissable, Zëro se surpasse. Les sonorités et les atmosphères variées, difficilement compatibles selon la logique, s’apparient ici avec une élégante ingéniosité. zero_groupe_lyon_post-rockAinsi de la tribale nostalgie électro rétro de « Lac Baïkal » qui forme une introduction parfaite au titre suivant. « The drum thing » est une géniale construction très prog-rock sur laquelle viennent se tendre des faisceaux de guitare hargneux et entêtants. Quant au suivant, « Boogie tango thrill », rythmique fracassante en syncope, basse toute puissante, ce pourrait être un honnête morceau post-rock de facture classique. Les brisures qui le secouent, les trouvailles d’arrangement en font un titre d’anthologie. Et toujours, au détour du sentier mélodique le plus inattendu, apparaît, de-ci de-là, la voix particulière et polymorphe d’Eric Aldéa…

Inutile de déflorer davantage les surprises et les joies de ce voyage. Eric Aldéa et ses acolytes ont su conserver tout ce qui faisait de Zëro un groupe à part et à suivre en toutes ses voies, des plus lumineuses aux plus sombres, mais toujours exaltantes.

Zëro San Francisco CD, 10 € ou LP, 15 € Ici d’ailleurs

Sortie le 26 février 2016

Nouvel album de Zëro : San Francisco ou un périple post-rock was last modified: mars 1st, 2016 by Thierry Jolif
La culture est une guerre contre le nivellement universel que représente la mort (P. Florensky) Journaliste, essayiste, musicien, a entre autres collaboré avec Alan Stivell à l'ouvrage "Sur la route des plus belles légendes celtes" (Arthaud, 2013) thierry.jolif [@] unidivers .fr

Laisser un commentaire