Première journée au 30e Salon du Livre de Brive.

Comme d’habitude l’entrée en matière est assez calme. Quelques pointures, mais le gotha est loin d’être présent. Cela étant, ce n’est pas déplaisant, car les travées sont assez aérées. C’est plutôt plaisant ! Pour l’instant… car dés demain, bienvenu en enfer ! Que dire d’autre sinon que l’entrée en matière est agréable avec de jolis stands bien mis en place, un large éventail de contenus ? Sont présents, comme requis,  diversité des styles, des anonymes, des conférences, des stars, de la jeunesse, de la boisson, des comestibles…

Mais… j’ai eu une bonne prise de contact dont je vous ferai part demain ;  je vous réserve un petit jeu sympathique pour demain. Aujourd’hui, il n’y a pas assez de monde mais le résultat promet d’être réjouissant…

Ce soir, les festivités se poursuivent avec le match de rugby Brive-Racing qui va secouer la ville un peu plus.

Sinon pour l’anecdote, mon seul et unique achat littéraire a été : Les parfums d’Élisabeth de Feydeau. Une belle anthologie des parfums qui raconte toute l’histoire de ces derniers.

Un compte-rendu vous sera offert une fois ce livre digéré et surtout… dégusté.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom