SAINT-BRIEUC. FESTIVAL ART ROCK : LE CALME APRÈS LA TEMPÊTE

La 36e édition du festival Art Rock s’est clôturée dimanche sur le flow du rappeur Lomepal sous une pluie battante qui n’a pas fait reculer le vaillant public breton.

ART ROCK SAINT BRIEUC 2019
Photo : Gwendal Le Flem

Une fois encore, Art Rock est resté fidèle à lui-même en faisant rugir de plaisir les 78 000 festivaliers sur le thème Animal[s]. Les vents et marées n’ont pas effayé une seule seconde le public venu en masse pour cette édition 2019. Rétrospective des concerts marquants du festival.

ART ROCK SAINT BRIEUC 2019
Lomepal. Photo : Tim Gaignoux

Tempête sur Art Rock

Comment ne pas évoquer la météo, qui a réservé pas mal de surprises au festival et a quelque peu chamboulé les organisateurs. La tempête Miguel s’est en effet invitée dans les rues de Saint-Brieuc. La première soirée a été rythmée par les trombes d’eau et les rafales de vent. Les organisateurs ont limité la casse en décalant l’ouverture des portes du festival. Le samedi et dimanche, la météo a été plutôt clémente avec les Briochains, même si une pluie battante s’est progressivement installée sur la Grande Scène pour accompagner le closing de l’une des têtes d’affiche du festival : le rappeur français Lomepal.

Charlotte Gainsbourg : l’effrontée électro-pop

Annoncée avec une extinction de voix quelques heures avant son concert, la chanteuse pop a quand même relevé le défi sur la Grande Scène accompagnée de son équipe de musiciens et choristes… et heureusement qu’ils étaient là. Sa voix douce et mélodieuse s’est essoufflée sur un show néanmoins élégant et touchant. Une lueur électro est venue rythmer sa prestation, articulée autour du répertoire de son cinquième album « Rest », produit par SebastiAn, le producteur électro également convié au festival.

ART ROCK SAINT BRIEUC 2019
Photo : Tim Gaignoux

SebastiAn : le retour de la French Touch

Après huit ans de collaborations, le DJ et producteur français, à l’origine du label Ed Banger Records aux côtés de Justice, a reposé les pieds sur scène avec son nouveau projet solo en tête. Deux titres ont d’ores et déjà été dévoilés et clipés. D’un côté, THIRST, un morceau énervé et sombre. De l’autre, Run For Me, beaucoup plus soft et émotionnel. Sa prestation a posé une électro puissante qui a grondé dans le centre-ville briochain avec quelques reprises de Justice et de Daft Punk.

Jeanne Added : une prestation post-punk rythmée

La figure de la nouvelle scène française, qui a remporté en février dernier deux Victoires de la Musique, n’a pas déçue. Bien au contraire, trois ans après un premier passage à Art Rock, c’est avec une énergie débordante et des pas de danse rythmés que l’artiste originaire de Reims est apparue sur la Grande Scène. Sa voix magnétique et ses mélodies new wave ont fait honneur au post-punk, à l’image des morceaux Mutate et Radiate, issus de son dernier album sorti en 2018, et qui ont littéralement hypnotisé la foule.

Angèle : on en a pas ras-le-Brol

La Bruxelloise n’en finit pas d’enchaîner les dates. La Grande Scène affichait complet pour voir l’égérie de la scène belge, petite sœur de Roméo Elvis. Son air angélique a très vite envoûté le public. Celle qui chronique la vie avec un recul déconcertant a embrassé la scène avec les tubes de son dernier album « Brol » autour d’une scénographie épurée et des danseuses synchronisées à la perfection. La foule a été réceptive en reprenant en cœur les paroles de Je veux tes yeux ou encore La Loi de Murphy.

ART ROCK SAINT BRIEUC 2019
Photo : Tim Gaignoux

Loud : un rap québécois séduisant

Le MC Québécois s’est produit sur la Scène B pour présenter son dernier album « Tout ça pour ça » face au public de l’Hexagone qu’il a déjà conquis avec le titre 56K qui a dépassé les millions de vues. Adepte de punchlines et d’un franglais maîtrisé, le rappeur a imposé son rap décomplexé sur scène avec prestance. Ancien membre du crew Loud Lary Ajust jusqu’en 2016, il voyage désormais seul, et ça marche, après son premier album « Une année record », il est aujourd’hui l’un des rappeurs les plus talentueux de la francophonie américaine.

Lomepal : « Oups il m’a touché dans le cœur »

Le rappeur français est venu présenter son second album « Jeannine » sorti en décembre dernier. Tantôt seul sur scène, tantôt accompagné de Yassine ou de son groupe de potes, Lomepal a clos le festival à 1000°C avec brio, en posant un rap à la fois chanté et décalé. Il a alterné entre des morceaux de son dernier album et d’autres issus de son premier album « Flip », tous les deux disques de platine. La pluie battante a vite été rattrapée par son show débordant et émouvant, dans un décor coloré digne d’un film de science-fiction.

Art Rock a une nouvelle fois tenu ses promesses et les festivaliers ont eu la chance de pouvoir se régaler entre deux prestations scéniques grâce aux petits plats proposés au festival Rock’n Toques.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom