Rumble ou l’indian révolution. Ce documentaire opère une relecture inédite de l’histoire de la musique populaire américaine. Les réalisateurs Catherine Baindbridge et Alfonso Maiorana présentent sous un nouveau jour des musiciens et chanteurs du rock et du blues du 20e siècle d’origine indienne (Link Wray, Charley Patton, Mildred Bailey, Robbie Robertson, Jimi Hendrix, Buffy Sainte-Marie et Taboo de Black Eyed Peas).

Rumble : The Indians Who Rocked the World s’emploie à mettre en lumière l’héritage amérindien dans le blues et dans la musique populaire aux États-Unis. L’influence des artistes amérindiens dans l’histoire de la pop music américaine a longtemps été occultée. Récompensé à Sundance, ce documentaire répare une injustice majeure, témoignages exceptionnels à l’appui.

Le guitariste et chanteur d’origine Shawnee Link Wray a composé la chanson Rumble en 1958 et a connu un succès rare à l’époque (plus d’un million de disques vendus) alors que des radios américaines l’avaient blackisté en raison du côté trop engagé de Rumble. De fait, de nombreux artistes et de multiples formes musicales ont contribué à façonner le rock, mais le titre instrumental « Rumble » a joué un rôle clé. Martin Scorsese, Iggy Pop, Tony Bennett, Taj Mahal, Quincy Jones, Dan Auerbach, Slash, entre autres, reconnaissent tous son influence majeure sur leur production artistique. « Il fait partie des rares morceaux interdits à la radio, tant on craignait qu’il n’incite à la violence », rappelle le cinéaste Martin Scorsese. Il a aussi marqué la jeunesse de Jeff Beck ou de Jimmy Page qui ont longtemps ignoré les ascendances « american native » de son créateur. Tout comme l’ont été celles du bluesman Charley Patton (métis choctaw) ou du guitariste de génie Jimi Hendrix (métis Cherokee). Ce silence témoigne d’une volonté aux États-Unis d’occulter les cultures indiennes.

Rumble rock Indiens Amérique

Après s’être attaquée à l’image stéréotypée de l’Indien dans les westerns hollywoodiens, la réalisatrice canadienne Catherine Bainbridge met en lumière l’influence de la musique traditionnelle amérindienne sur la musique populaire américaine, des premiers bluesmen aux stars du rock des années 1980. Son film réunit un casting impressionnant de musiciens et d’artistes, d’historiens et d’experts et de proches d’icônes de la musique, parmi lesquels Martin Scorsese, Quincy Jones, Iggy Pop, Marky Ramone, le batteur des Ramones, Dan Auerbach, le chanteur des Black Keys, la chanteuse et compositrice Buffy Sainte-Marie, le militant et poète John Trudell…

Rumble Le rock des Indiens d’Amérique (Rumble : The Indians Who Rocked the World) Documentaire de Catherine Bainbridge et Alfonson Malorana (Canada, 2016, 1h42mn) – Production : Rezolution pictures international. Prix spécial du jury, Festival de Sundance 2017. Première diffusion : 10 novembre 2017 à 23h sur ARTE.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom