Rue Papu, la résidence Marie Heurtaut veut créer de la mixité sociale et générationnelle autour d’une Maison Relais pour personnes en situation difficile. Le pari est en passe d’être réalisé dans les prochaines semaines.

 

 À deux pas du centre-ville, au 52 et 54 rue Papu, la congrégation religieuse Notre-Dame de la Charité voulait concéder son terrain de 3500 m2 à un projet immobilier social. Quoi de plus normal, elle intervient régulièrement auprès de femmes en grande difficulté sociale ou relationnelle (sortant de prison). En prenant contact avec Habitat et humanisme et Maison en ville, elle a trouvé les partenaires idéaux. Le premier agit en faveur du logement et de l’insertion, le second spécialisé dans l’accueil des étudiants.

Plaidant la mixité sociale et générationnelle, les trois institutions vont sortir de terre la résidence Marie Heurtaut. « Nous voulons faire de cet espace un îlot d’humanicité, » expliquent les opérateurs sur le site Internet de la ville de Rennes. « Nous souhaitons que des personnes en fragilité de vie puissent côtoyer des jeunes, des familles et des personnes âgées autonomes. »

L’une des maisons détruites, rue Papu.

Cette opération immobilière se déclinera en une pension de famille de 18 logements, 5 maisons et 16 appartements. Elle s’intègrera dans un quartier dense et habité, non loin d’un parc, de services et de commerces Financée par Espacil avec le soutien de Rennes Métropole, la pension recevra des personnes bénéficiant des minima sociaux. « Un suivi sera assuré par des travailleurs sociaux. On souhaite vraiment que cette pension soit intégrée dans le quartier et qu’elle puisse s’appuyer sur du bénévolat des habitants. » indique encore le site de la ville de Rennes.

À côté de cette pension, les seize autres appartements appartiendront à la congrégation religieuse, deux autres à Habitat et Humanisme. « Ils accueilleront des étudiants qui en contrepartie d’un loyer avantageux devront consacrer un peu de leur temps à la pension de famille. » Six autres appartements seront mis à disposition de propriétaires privés. En revanche, quatre maisons seront vendues à des jeunes ménages et la dernière sera à la disposition de la congrégation.

Les logements de la pension seront livrés en novembre 2011 et les premiers sont attendus début décembre. Tandis que les locataires des appartements et des maisons devraient arriver en février et en mars 2012. Habitat et Humanisme assurere la gestion de la Maison relais (pension de famille) et de la résidence et l’animation du site. Habitat et humanisme 35, 6 rue de l’hôtel-Dieu, Rennes. Tél : 02 99 27 76 92. Adresse internet

Rennes rue Papu > Une congrégation ouvre une pension de famille

 

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom