Rouen impressionnée, c’est une vingtaine de street artists nationaux et mondiaux du street art à Rouen pour enrichir le patrimoine d’art urbain de la ville du 23 juin au 15 novembre 2020.

Depuis 2010, Rouen accueille régulièrement dans son espace public des artistes urbains qui ont transformé au fil des ans, la ville en véritable cité du Street Art. Cette réputation s’est confortée au fil des éditions du festival Rouen Impressionnée initié par la Ville de RouenEn 2016, la dernière édition a renforcé encore la notoriété du territoire avec une vingtaine de nouvelles fresques d’artistes internationaux et locaux qui ont alors complété la collection d’art urbain des espaces publics. Dans le sillon du festival Normandie ImpressionnisteRouen Impressionnée devrait instaurer dans la cité une véritable effervescence donnant à voir ses espaces publics sous un nouvel angle.

De la fin juin à la mi-novembre 2020, cette dynamique va se poursuivre avec comme caractéristique la diversité, qu’elle s’exprime dans les formes artistiques ou dans les supports architecturaux choisis.
En raison du report lié à la situation sanitaire, la 4ème édition de Rouen Impressionnée va se dérouler en 2 temps :

– A compter du 23 juin, les premiers chantiers artistiques vont débuter sur une variété de supports qu’offre la rive gauche rouennaise. Un premier groupe d’une dizaine d’artistes français réalisera alors 9 œuvres inédites qui constitueront ensemble un premier parcours d’une heure, à découvrir dès le 17 juillet.

– Du 24 août au 25 septembre, 11 autres artistes français et étrangers pourront être accueillis pour réaliser le second parcours de cette édition 2020 (selon le contexte sanitaire international et la possibilité de se déplacer d’un pays à un autre).

Le 25 septembre, l’intégralité des deux nouveaux parcours urbains sera alors visible. Une manière prometteuse pour le public de se plonger cette fois dans l’histoire et l’identité de quartiers moins connus, à Grammont et Saint-Sever. Pour la plupart, les créations prendront

la forme de fresques murales traduites à travers une diversité de répertoires : figuration, trompe-l’œil, pointillisme, portrait, abstraction, anamorphose…

Pour Olivier Landes, spécialiste de la discipline et commissaire de l’événement, le repérage des artistes en France et à travers le monde, s’est effectué en fonction de leurs solides références et en lien avec l’identité architecturale et urbaine des lieux choisis. Certaines techniques s’avèrent très innovantes comme la couverture intégrale en tricot d’une maisonnette, de la gravure sur bois de portes de garage ou la réparation symbolique au moyen de pièces de légos des impacts d’obus datant de la seconde guerre mondiale sur la façade du Palais de Justice, édifice emblématique du Rouen gothique. Une façon de générer des interactions entre les œuvres et leur univers urbain.

Citons ainsi les interventions artistiques de Elian Chali, Jan Vormann, Roid, Manolo Mesa, Marat Morik, Roberto Ciredz, Citémomes, Claude Blo Ricci, Fred Calmets, Fabrice Houdry, Herman Kolitz, Jean Faucheur, Lison de Ridder, Liz Ponio, LKsir, Nadège Dauvergne, Nubian, Nelio, Olivia Paroldi, Ox, Patrice Marchand, Ratur, Savati.

De juillet à fin octobre, l’événement va se décliner sous quatre aspects :
– l’exposition d’art mural en espace public avec une vingtaine de créations de la main d’artistes internationaux (Argentine, Espagne, Russie, Italie, Grande-Bretagne, Allemagne), Français et rouennais. Contenu majeur de Rouen Impressionnée, cette exposition à ciel ouvert se visitera au fil d’un parcours reliant deux quartiers voisins (Grammont et Saint-Sever) de la rive gauche rouennaise.

L’édition 2020 donnera également l’occasion de réactiver les parcours de l’édition précédente puisque la quinzaine de fresques murales réalisées en 2016 reste encore visible dans le quartier des Sapins, sur le port et en centre-ville.

– une exposition portant sur 35 ans de graffiti et de street art à Rouen couvrant la période 1985-2020 et programmée du 17 septembre au 31 octobre au Pôle Simone de Beauvoir. A portée historique, cette exposition couvrant trois décennies de création urbaine offre une vision allant du graffiti du XXème siècle au néo-muralisme des années 2010. A l’échelle d’une ville, cette rétrospective constitue une première du genre en France.

– un Forum autour de l’art urbain en pratiques en septembre, réunissant des professionnels, artistes et historiens du street art au Hangar 107, sur les quais de Seine.

– des interventions éphémères ou happening comme le revêtement intégral d’une maisonnette en tricot, la réalisation d’une fresque sur une imposante villa du XIXème ou une installation éphémère à base de légo sur un édifice patrimonial du centre-ville.

Les artistes néo-muralistes ont été invités à prendre en considération l’essence des lieux et l’histoire des quartiers dans lesquels ils interviennent pour une œuvre collective qui au final va esquisser de façon singulière un certain portrait de la ville à même ses murs tout en mettant à l’honneur un patrimoine graphique déjà existant.

Les approches artistiques s’annoncent ainsi multiples et sur mesure. L’argentin Elian Chali réalisera une vaste anamorphose sur un ensemble de trois pavillons juxtaposés, le coloriste russe Marat Morik exécutera une fresque sur une maison indépendante, le street artiste Manolo Mesa peindra une maison bourgeoise en clin d’œil au passé artisanal du quartier

Saint-Sever ou le peintre italien Roberto Ciredz dessinera un trompe-l’œil sur une imposante façade. Quant au célèbre allemand Jan Vormann, il a prévu une installation éphémère à base de légos sur un édifice patrimonial du centre-ville.

Certaines des réalisations sont appelées à rester dans le paysage urbain, d’autres éphémères sont à voir d’ici fin septembre, terme de l’événement. Inscrit dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste, cet évènement d’art urbain au format XXL va offrir à un large public une autre façon de voir la ville à travers le prisme de parcours urbains inédits.

Festival Rouen impressionnée – gratuit – du 23 juin au 15 novembre 2020
Evénements et parcours dans les espaces publics 
des quartiers Grammont et Saint-Sever, des Sapins, du port en centre-ville. Ouverture du premier nouveau parcours 2020, le 17 juillet. Les 2 parcours urbains 2020 seront visibles à compter du 25 septembre.
Exposition 35 ans de graffiti et de street art à Rouen programmée du 17 septembre au 31 octobre au Pôle culturel Simone de Beauvoir – rue Henri II de Plantagenêt – Rouen. Entrée gratuite

rouen impressionnée

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom