Il y avait Marlowe, Maigret, Hercule Poirot. Puis aussi Kurt Wallander, l’inspecteur désabusé inventé par Henning Mankell. Le créateur et sa créature avaient le même âge ou presque : Wallander était, dans la fiction, son aîné de cinq jours. Ils grandissaient et vieillissaient ensemble : jusqu’à ce jour fatal d’octobre 2015…

 

Mankell2Né le 3 février 1948 à Stockholm, Henning Mankell était l’un des auteurs suédois les plus vendus et reconnus autour du monde. Traduite dans 35 langues, à plusieurs millions d’exemplaires, son œuvre – composée de romans policiers, mais aussi de nouvelles, d’ouvrages destinés à la jeunesse et de pièces de théâtre – s’attachait à décrire et décrypter la violence, sous toutes ces formes, qui agitait son pays et plus globalement, l’Europe et le monde. Engagé dans l’écriture comme dans la vie, ses romans – comme la célèbre série policière centrée autour de Kurt Wallander – parlent de la société, de la violence, de la corruption (Avant le gel), des dérives du néolibéralisme (L’homme qui souriait), de la xénophobie (Meurtriers sans visage), etc.

Bien que son œuvre renvoie à l’atmosphère et aux espaces suédois, et plus généralement scandinaves, Henning Mankell partageait sa vie entre son pays et le Mozambique, où il monta le Teatro Avenida. 36-540x382Écrivain voyageur, en Europe ou en Afrique, Henning Mankell s’engagea aussi dans plusieurs affaires politiques, dans sa jeunesse contre l’Apartheid ou la guerre du Vietnam, puis plus récemment dans la cause palestinienne. Marié à la réalisatrice Eva Bergman, fille d’Ingmar Bergman, il laisse derrière lui une œuvre littéraire considérable – dont certains romans adaptés au cinéma — et un engagement farouche pour les faibles et les opprimés. « Il y a des événements dont les mots aussi ont peur, qu’ils se refusent à traduire » écrivit-il dans Profondeurs. Et pourtant, il annonça publiquement son cancer et écrivit à son propos, « parce que c’est finalement une douleur et une souffrance qui affectent beaucoup de gens ». Il est décédé dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 octobre 2015.

Il y avait Raymond Chandler, Georges Simenon, Agatha Christie. Et puis Henning Mankell.

Laisser un commentaire