The Malcouns, Jimi Hendrix et James Brown
Rikki, Jaggari, Karl Hector and The Malcouns arrivent sur scène en chantant…Ils sortent de la pénombre pour découvrir les lumières de La Cité. Trois noirs deux blancs pour la meilleure note musicale des Trans ! Ces gars-là ont le rock dans le sang et l’énergie des lions d’Afrique. Ils chantent à la James Brown et jouent de la musique comme Jimi Hendrix. On a aimé, plus que cela adoré. C’était décoiffant, dansant et amusant. C’était assurément  le déferlement de la savane dans la pluvieuse cité rennaise.

                     All right every body !

Loin de la musique ténébreuse distillées par des beaux gosses platinés, les vieux briscards zambiens ont offert le spectacle. Ils ont trouvé le tempo et le public à onduler de plaisir. Je vous assure, il fallait être là pour apprécier les voix de l’Afrique rythmées par un rock psychédélique et des basses à faire exploser les tympans des midinettes.

Entre le public rennais et la scène afro-rock, la communion était totale et enfiévrée. Elle nous entraînait joyeusement dans la soirée rennaise et faisait voler la… béquille du chanteur. It is all right pour tout le monde. Encore une fois, nous sommes repartis rassurés :  on n’a pas raté nos Trans !

Jean-Christophe Collet

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom