sam 18 septembre 2021

SÉLECTION DE LA RENTRÉE LITTÉRAIRE

Depuis quelques semaines, vos regards se perdent face aux nombreux coups de coeur affichés sur les tables des libraires à l’occasion de la rentrée littéraire. Il faut dire qu’un grand nombre d’auteurs confirmés sont au rendez-vous et que les primo-romanciers sont particulièrement talentueux. C’est une très belle rentrée qui se poursuit en septembre avec une offre un peu plus étoffée en littérature étrangère et quelques beaux romans français prévus pour septembre.

LE VENTRE DES HOMMES

Samira El Ayachi nous emmène dans les corons du nord de la France pour camper un roman social sur la course à l’énergie dans les années 70 au détriment de la santé de travailleurs immigrés. Le ventre des hommes (Éditions de l’aube, 2 septembre 2021) est un roman attachant qui ouvre les yeux d’une fille sur le passé de son père.

aint phalle monter en enfance

Gwenaëlle Aubry s’empare du passé de Niki de Saint-Phalle et nous propose un regard sur le pouvoir de l’art face aux blessures de l’enfance. Violée par son père et maltraitée par sa mère, Nikki a transformé sa rage en création. Gwenaëlle Aubry traverse le miroir pour nous montrer cette puissance de vie et de métamorphose à l’œuvre chez une des plus célèbres artistes du XXe siècle. Saint Phalle Monter en enfance (Stock, 8 septembre 2021) est un portrait précis et émouvant magistralement écrit par cette romancière philosophe à l’immense talent littéraire.

danger en rive nathalie reims

Dans ses nombreux romans, Nathalie Rheims déploie beaucoup de nostalgie autour de ses disparus. Avec Danger en rive (Leo Scheer, 1 septembre 2021), sa narratrice, une écrivaine parisienne recluse dans une vieille maison en Pays d’Auge, vit sa propre disparition d’un monde dont elle ne veut plus. D’ailleurs, elle l’a effacé de sa mémoire. Toutefois, des bribes de souvenir reviennent petit à petit, la mettant face à un traumatisme passé. Face à ses peurs, elle ne peut qu’écrire. L’imaginaire se mêle curieusement au réel.

le rire des déesses ananda devi

Ananda Devi nous emmène en Inde avec Le rire des déesses (Grasset, septembre 2021) pour un roman haletant sur la révolte d’un groupe de prostituées contre les folies de la foi, la pédophilie et le regard des hommes envers les femmes et les transexuels. Veena travaille à La Ruelle, un quartier pauvre du nord de l’Inde. Elle a une petite fille de dix ans, une erreur qu’elle tente d’oublier. La petite Chinti trouve souvent refuge chez Sadhana, une femme rejetée pour être née dans un corps d’homme. Lorsque l’enfant est enlevée par un « homme de Dieu » corrompu, toutes les prostituées du quartier partent en guerre pour la retrouver. Un roman vibrant où la sororité fait force face à la folie des hommes.

Belle transition avec la littérature étrangère. Amitav Ghosh est l’un des plus célèbres écrivains indiens contemporains. Avec La déesse et le marchand (Actes Sud, 1er septembre 2021, traduit par Myriam Bellehigue), l’auteur nous propose un formidable roman d’aventures à la lueur d’une fable du folklore bengali. Deen, vendeur de livres anciens, se lance sur les traces de cette mystérieuse légende dans laquelle un marchand, persécuté par la déesse des serpents, se serait enfui vers des contrées imaginaires. Cette folle aventure remet en cause la vision du monde du sage spécialiste littéraire. En excellent narrateur, avec liberté, humour et engagement, Amitav Ghosh place son lecteur face à la manière dont l’homme occupe le monde dans notre société soumise à d’importants enjeux humains et environnementaux.

Ce questionnement sur notre place dans le monde est aussi le thème principal de Richard Powers avec son nouveau roman Sidérations (Actes Sud, septembre 2021, traduit par Serge Chauvin). Dans une Amérique au bord du chaos politique et climatique, un père embarque son jeune fils souffrant de troubles du comportement dans une sidérante expérience neuroscientifique. Un récit puissant et bien documenté qui, comme L’arbre monde (Cherche Midi, 2018 ou Éditions 1018 en 2019) nous alerte sur les dérives qui compromettent notre avenir.

LANCE WELLER

Dans un souffle plus épique, en pleine guerre de Sécession, Lance Weller réunit deux personnages concernés par le tumulte en cours. Belle Hood, jeune esclave en fuite tente de rejoindre le Nord en se repérant aux étoiles. Elle va croiser la route de Jeremiah Hoke, soldat confédéré en proie à la culpabilité des crimes commis sur les champs de bataille. Opposant la violence et la beauté du monde, Le cercueil de Job (Gallmeister, 2 septembre 2021, traduit par François Happe) est un roman vibrant sur la liberté et le pardon qui redonne foi en l’humanité.

rosa montero

Amour, espoir et rédemption, des valeurs que nous retrouvons aussi dans le nouveau roman de Rosa Montero. La bonne chance (Métailié, 2 septembre 2021, traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse) est une intrigue ensorcelante bien ficelée qui dévoile petit à petit les mystères d’un homme venu se terrer dans un village perdu. Dans ce village où chacun cache ses secrets, Le sinistre Pablo rencontre la lumineuse Raluca. Une rencontre inattendue qui pourrait changer leur regard sur leurs peurs et leur culpabilité.

En septembre, grand retour de Jean-Christophe Grangé avec Les promises (Albin Michel, 8 septembre 2021). Un tueur mystérieux s’en prend aux grandes dames du Reich qui mènent la belle vie à Berlin à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Trois enquêteurs, Simon Kraus, psychanalyste, Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié et Mina von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée, partent sur les traces de ce monstre dans un Berlin incandescent. Bien sûr, le Mal n’est pas toujours là où on l’attend.

Paula Hawkins

La Britannique Paula Hawkins a connu un beau succès avec La fille du train (Sonatine, 2015, Pocket 2017). Elle revient avec Celle qui brûle (Sonatine, 16 septembre 2021, traduit par Corinne Daniellot et Pierre Szczeciner), un thriller redoutablement addictif. À Londres, un homme est assassiné sur une péniche. Laquelle des trois femmes proches de la victime et victimes d’une injustice qui a gâché leur vie aurait pu aller jusqu’au meurtre pour se venger.

James Sallis Sarah Jane

James Sallis s’est fait connaître du grand public pour son livre Drive, adapté au cinéma avec Ryan Gosling. Rivages nous propose en septembre l’histoire de Sarah Jane (Rivages, septembre 2021, traduit par Isabelle Maillet, préfacé par Jean-Bernard Pouy). Sarah Jane a connu une enfance et une adolescence mouvementées. Famille dysfonctionnelle, fugues, délinquance, elle parvient toutefois à redresser la barre et se retrouve engagée au poste de police de la petite ville de Farr. Quand le shérif qui fut son mentor disparaît, elle ne peut se résoudre à rester les bras croisés. Son enquête va la mettre face à des révélations insoupçonnées.

benie soit sixtine

Les sorties poche en trois romans. De la littérature française avec Bénie soit Sixtine (Pocket, 2 septembre 2021) de Maylis Adhémar. Ce premier roman sur le chemin de croix mortifère d’une jeune femme élevée dans une famille très pieuse et mariée à un homme encore plus intégriste a séduit de nombreux lecteurs lors de sa première parution.

les graciees

Mon choix en littérature étrangère est aussi parmi les parutions Pocket. Les graciées (Pocket, 2 septembre, traduit par Sarah Tardy) de Kiran Millwood Hargrave se passe en Norvège en 1617. Les femmes s’occupent du village depuis que la mer a ramené les corps de leurs hommes, les uns après les autres, sur le rivage. Mais, un pasteur étranger les accuse de sorcellerie. Échapperont-elles au bûcher ?

Et pour les amateurs de romans noirs, voici un roman où la superstition n’est pas de mise. De soleil et de sang (Livre de Poche, 1er septembre 2021) est un roman dépaysant, une enquête de l’inspecteur Simon Belage sur les crimes de couples dans un quartier chic de Port-au-Prince. Un voyage en enfer signé Jérôme Loubry.

Marie-Anne Sburlino
Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -