Venez jouer sur le clavier d’ivoire et d’ébène du piano historique Pleyel Grand-concert AL 1928 de Bligny, 19 septembre 2020 10:00-20 septembre 2020 19:00, Briis-sous-Forges.

Gratuit|Sur inscription Handicap moteur
samedi 19 septembre – 10h00 à 19h00
dimanche 20 septembre – 10h00 à 19h00

En 1930, la Maison Pleyel a décidé de changer le design se ses pianos de concert et de passer des gros pieds ronds qui étaient sa signature jusque-là aux fins pieds carrés art déco que l’on connaît tous.

Mais que faire alors des pianos « démodés », tous de haute facture qui restaient dans ses entrepôts ?

Ne voulant plus les mettre en vente, Pleyel a décidé de donner ces pianos de concert à des œuvres charitables, et c’est ainsi qu’en 1930, les anciennes « Œuvres des Sanatoriums Populaires de Paris » dont le Centre Hospitalier de Bligny est l’héritier direct ont reçu en donation le fameux piano Pleyel Grand-Concert AL 1928, celui qui se trouve aujourd’hui au Théâtre de Bligny.

On le voit sur quelques rares photos des années 50, au théâtre, mais c’est a peu près tout.

On sait qu’il a « vécu » à différents endroits de l’hôpital jusqu’à la fermeture du théâtre en 1971, et puis on l’a oublié.

Au premiers mois du XXIe siècle, on l’a « retrouvé », sur la tranche au fond de la fosse d’orchestre, enseveli sous une montagne de vieux matelas, le théâtre servant dans ces années-là d’entrepôts des rebus de l’hôpital. ?
Mais que faire alors de cet instrument sublime, relativement dégradé par des années de sommeil ?

La présidence du Centre Hospitalier de Bligny l’a fait expertiser par la Maison Labrousse -une référence mondiale- qui, après une longue et minutieuse auscultation l’a déclaré « vivant ».

En effet, l’ensevelissement sous de vieux matelas l’a « sauvé » en le protégeant des chocs thermiques dans un bâtiment désaffecté et non chauffé l’hiver.

Il a quand même fallu investir 20 000€ pour le remettre en état : les fontes ont été refondues selon les plans de Pleyel ; la caisse en bois a été envoyée en Pologne pour être revernie dans les règles de l’art, et finalement, après bien des aventures et des travaux d’expert, il a fait son retour triomphal à l’hôpital d’où il était parti deux ans plus tôt.

Juste à temps pour la réouverture du Théâtre de Bligny, lui aussi sauvé de l’oubli après deux ans de travaux et la complète refonte des espaces intérieurs : le théâtre que l’on connait aujourd’hui.

C’est un instrument exceptionnel du point de vue musical.

Un instrument comme l’on en fabrique plus, avec une mécanique dite « à nez » (note par note) par opposition au modèle contemporain dit « à tambour » (octave par octave) qui équipe tous les pianos de concert contemporain.

C’est un instrument exceptionnel du point de vue historique et patrimonial,

Il n’en reste plus que 4 encore en état de fonctionner dans le monde : L’un à la Brooklin Académy of Music de New York ; l’un dans la collection Pleyel ; un autre chez un particulier, et le dernier à Bligny.

Ce piano historique Grand-Concert Pleyel AL 1928 est le principal trésor du Théâtre de Bligny. Il est aussi bien protégé que la reine d’Angleterre : on ne s’approche pas, on ne touche pas !

Seuls des musiciens virtuoses ayant dompté l’instrument ont le droit de toucher son clavier d’ébène et d’ivoire pour des sessions d’étude ou des concerts.

Sauf pendant les Journées européennes du patrimoine où les musiciens de tous âges ont le droit de jouer dessus par tranche maximale de 25 minutes.
___________________________

Les mesures de protection adoptées par le théâtre du Centre Hospitalier de Bligny vont au delà des recommandations officielles:

Les visites commentées du Théâtre de Bligny se font par petit groupes, le port du masque est indispensable et obligatoire.

L’accès au piano historique Pleyel Grand-Concert AL 1928 de Bligny se fait dans les mêmes conditions.

Les ateliers et les démonstrations théâtrales se font en plein sur le parvis du théâtre. Il peut être demandé de rester masqué (les études montrent que le port du masque ne réduit pas l’oxygénation de l’organisme)

L’exposition « Les gens de Bligny » est installée sur le parvis du théâtre également.

#NeBaissonsPasLaGarde
___________________________

https://forms.gle/Csm4VSsmDBVedf597
Théâtre de Bligny Centre hospitalier de Bligny 91640 Briis-sous-Forges 91640 Briis-sous-Forges Essonne Île-de-France
Le théâtre de Bligny a été construit au sein des sanatoriums de Bligny afin « d’éduquer et divertir les pensionnaire des sanatoriums », point d’orgue d’un projet « artistico-pédagogique » engagé en 1903.

Le théâtre de Bligny (architecte : A. Colin) est inauguré de mardi 19 septembre 1934.
Le docteur Urbain Guinard, qui deviendra médecin-directeur dès la fin 1939, apprécie beaucoup les chansonniers de cabaret ; dans sa jeunesse, il avait rêvé de devenir l’un d’eux.

À partir de 1942, à son initiative, le théâtre se transforme régulièrement en « Cabaret de la Longue Chaise ».

Depuis la guerre, des artistes viennent régulièrement « essayer » leurs nouveaux spectacles sur le public de Bligny.

En dehors des pièces de théâtre et du cabaret, il sert pour les fêtes patronales de la saint Louis, pour la sainte Catherine, la réception des généreux donateurs des sanatoriums avec la complicité des vedettes, et pour quelques fêtes de la saint Nicolas.

C’est aussi un cinéma depuis son ouverture. À Bligny eurent lieu plusieurs premières de cinéma des auteurs Noël-Noël et Pierre Cardinal ainsi que la première mondiale de la version française du Pont de la Rivière Kwaï en décembre 1957, la veille de la première « officielle » au Grand Rex de Paris.

En 1967 le théâtre ferme.

Il survivra quelques temps comme cinéma épisodique, mais en 1971 la lumière s’éteint définitivement. Il servira de débarras pendant trente ans et le Pleyel 1928 grand-concert du théâtre survivra aux chocs thermiques saisonniers enseveli sous une montagne de matelas.

Restauré en 2002 par la maison Labrousse avec l’aide de Pleyel, ce piano est aujourd’hui le trésor de Bligny. Il n’en existe que 4 exemplaires au monde, avec sa mécanique dite « à nez » et ses pieds ronds. L’hôpital a fait construire une petite extension au théâtre en 2010 (avec le soutien du Crédit Agricole d’Île de France)afin de le préserver sur le long terme et faciliter son utilisation dans des conditions sécurisées. En 2018, il est inscrit au registre du Patrimoine d’intérêt Régional de la Région Île-de-France

Tout savoir sur le Théâtre de Bligny aujourd’hui : www.theâtre-de-bligny.fr

CTC – 2020 (pianiste : Stéphane Spira)
2020-09-19T10:00:00+02:00-2020-09-19T19:00:00+02:00
2020-09-20T10:00:00+02:00-2020-09-20T19:00:00+02:00