Théâtre – Derniers remords avant l'oubli, 25 janvier 2020-25 janvier 2020, ALES.

30/ALES Du 21/01/20 au 25/01/20 – Le Cratère Square Pablo Neruda, 30100 Alès (insee:30007) – On oublie souvent que les pièces de Jean-Luc Lagarce sont actuellement en France les plus jouées, juste après Molière et Shakespeare. Traduite en plus de 25 langues, son œuvre littéraire (25 pièces de théâtre, trois récits, un livret d’opéra) connaît un succès constant, faisant de cet auteur mort à 38 ans du sida, un classique de la fin du XXe siècle.Jean-Luc Lagarce , avec son humour implacable, s’intéresse à la férocité des rapports humains et à la solitude. Le ton est sombre mais souvent comique – d’une surprenante gravité qui parfois se mêle au burlesque. L’écriture est ciselée, riche, drôle et vraie. D’une vérité éblouissante. Captivante.Pierre habite une jolie maison, en pleine campagne. Il l’a achetée dans les années 60 avec Paul et Hélène. Ces trois-là y ont vécu heureux et amoureux pendant quelques mois. Puis, Paul et Hélène sont partis chacun de leur côté, laissant la demeure à Pierre. Quand la pièce commence, Pierre reçoit la visite de ses deux anciens amis, accompagnés de leurs nouveaux conjoints, pour parler de la vente de la maison. Le temps est passé et …Artiste associé au Cratère, Guillaume Séverac-Schmitz, après nous avoir présenté ses mises en scène d’Un obus dans le cœur de Wajdi Mouawad , Richard II de Shakespeare et de La Duchesse d’Amalfi de John Webster , nous présente une des plus célèbres pièces de Jean-Luc Lagarce .de Jean-Luc Lagarce (Edition Les solitaires intempestifs), conception et mise en scène Guillaume Séverac-Schmitz , dramaturgie Clément Camar-Mercier , avec Clément Aubert , Jean-Toussaint Bernard , Caroline Fouilhoux , Marie Kauffmann , Adrien Melin , Anne-Laure Tondu , scénographie Angéline Croissant , création lumières Léo Grosperrin et Guillaume Séverac-Schmitz , collaboration lumières Kélig Le Bars , réalisation images Collectif Eudaimonia , création musique Guillaume Séverac-Schmitz , création costumes Emmanuelle Thomas , régisseur général/son Yann France Dans le cadre de la programmation 2019/2020 du Cratère, scène nationale d'Alès. — * Infos pratiques: – mar. 21 janvier 2020 20h30 – mer. 22 janvier 2020 20h30 – jeu. 23 janvier 2020 19h – ven. 24 janvier 2020 20h30 – sam. 25 janvier 2020 20h30 – Achat à partir du 10/12/2019- Tarif C | 14€ – 12€ – 10€ – 9€- Durée 1h30 – Spectacle accompagné d’une audio description accessible aux personnes en situation de handicap visuel On oublie souvent que les pièces de Jean-Luc Lagarce sont actuellement en France les plus jouées, juste après Molière et Shakespeare. Traduite en plus de 25 langues, son œuvre littéraire (25 pièces de théâtre, trois récits, un livret d’opéra) connaît un succès constant, faisant de cet auteur mort à 38 ans du sida, un classique de la fin du XXe siècle.Jean-Luc Lagarce , avec son humour implacable, s’intéresse à la férocité des rapports humains et à la solitude. Le ton est sombre mais souvent comique – d’une surprenante gravité qui parfois se mêle au burlesque. L’écriture est ciselée, riche, drôle et vraie. D’une vérité éblouissante. Captivante.Pierre habite une jolie maison, en pleine campagne. Il l’a achetée dans les années 60 avec Paul et Hélène. Ces trois-là y ont vécu heureux et amoureux pendant quelques mois. Puis, Paul et Hélène sont partis chacun de leur côté, laissant la demeure à Pierre. Quand la pièce commence, Pierre reçoit la visite de ses deux anciens amis, accompagnés de leurs nouveaux conjoints, pour parler de la vente de la maison. Le temps est passé et …Artiste associé au Cratère, Guillaume Séverac-Schmitz, après nous avoir présenté ses mises en scène d’Un obus dans le cœur de Wajdi Mouawad , Richard II de Shakespeare et de La Duchesse d’Amalfi de John Webster , nous présente une des plus célèbres pièces de Jean-Luc Lagarce .de Jean-Luc Lagarce (Edition Les solitaires intempestifs), conception et mise en scène Guillaume Séverac-Schmitz , dramaturgie Clément Camar-Mercier , avec Clément Aubert , Jean-Toussaint Bernard , Caroline Fouilhoux , Marie Kauffmann , Adrien Melin , Anne-Laure Tondu , scénographie Angéline Croissant , création lumières Léo Grosperrin et Guillaume Séverac-Schmitz , collaboration lumières Kélig Le Bars , réalisation images Collectif Eudaimonia , création musique Guillaume Séverac-Schmitz , création costumes Emmanuelle Thomas , régisseur général/son Yann France Dans le cadre de la programmation 2019/2020 du Cratère, scène nationale d'Alès. — * Infos pratiques: – mar. 21 janvier 2020 20h30 – mer. 22 janvier 2020 20h30 – jeu. 23 janvier 2020 19h – ven. 24 janvier 2020 20h30 – sam. 25 janvier 2020 20h30 – Achat à partir du 10/12/2019- Tarif C | 14€ – 12€ – 10€ – 9€- Durée 1h30 – Spectacle accompagné d’une audio description accessible aux personnes en situation de handicap visuel – – false Contact : tel: +33 4 66 52 52 64
Réservations : tel: +33 4 66 52 52 64
Le Cratère Square Pablo Neruda, 30100 Alès

Tarif : 0 0

ALES Gard 30100

30/ALES Gard Tourisme

derniers remords