Savoir, comprendre, agir pour dire NON à la haine MJC FEURS, 11 mai 2020-11 mai 2020, Feurs.

Savoir, comprendre, agir pour dire NON à la haine du lundi 11 mai au vendredi 15 mai à MJC FEURS
Constat : Les jeunes, aujourd’hui, s’informent essentiellement via les réseaux sociaux.

Problème : les réseaux sociaux ne sont pas des sources d’informations fiables car ce ne sont pas des médias, leur travail n’est pas d’informer les usagers (ils n’ont pas de journalistes, ils ne vérifient pas les informations qui y sont postées) mais simplement de mettre en relation, via des algorithmes, des utilisateurs et des contenus. Or le web et les réseaux sociaux en particulier diffusent un nombre toujours plus croissant de fausses informations, d’images détournées, de manipulations en tout genre…qui sont parfois vecteur de haine, d’idéologies xénophobes, homophobes, racistes.

Il est donc primordial :

– d’éduquer les jeunes sur la véracité ou non des contenus présents sur Internet et les réseaux sociaux (ce n’est parce qu’une info est publiée qu’elle est vraie !)

– de les outiller pour qu’ils adoptent de bons réflexes dans la vérification de l’info.

– d’aiguiser leur capacité d’analyse pour qu’ils prennent le recul nécessaire et comprennent les infos qu’ils trouvent sur le web.

– de montrer aux jeunes comment et où trouver des informations viables.

Depuis maintenant 2 ans, nous utilisons une malle pédagogique qui s’intitule « Savoir, comprendre, agir pour dire NON à la Haine » à destination des élèves de 3ème et/ou 4ème du collège public de Feurs.

Cette exposition, développée en Alsace, soutenue par la Confédération des MJC de France et dont notre fédération départementale dans la Loire (ADMJC42) s’est dotée, est composée de 9 modules (manipulation de l’image sur le Net à des fins haineuses et racistes, stéréotypes musicaux, rôle des médias et mode de diffusion de l’information, Battle d’argumentation, frise historique des faits et personnages marquants de 1789 à nos jours, selfies solidaires …) qui permettent de balayer un grand nombre de thématique pour amener les élèves à réfléchir, aiguiser leurs esprits critiques, apprendre à débattre et argumenter.

Moyens mis en œuvre :

Nous accueillons sur une semaine complète, les 7 classes du collège dans nos locaux de la MJC où l’exposition est, à cette occasion, installée.

Sur un créneau de 3h par classe, nous proposons aux élèves et professeurs qui les accompagnent de participer à 2 ateliers animés de 45 minutes chacun (les ateliers se déroulent en simultanés en ½ groupe, à l’issue des 45 minutes, les ½ groupes permutent), suivie d’une visite libre et animée d’1h sur les autres ateliers de l’exposition. En fin de séance, un bilan à chaud est fait avec les élèves avant qu’ils ne regagnent leur collège.

Les ateliers :

*Le 1er atelier de 45 minutes en ½ classe intitulé « le dessous des images » est animé par un animateur de la MJC.

Dans cet atelier, les élèves vont être être redivisés en petits groupes de 4-5.

Chaque petit groupe aura en face de lui une photo ou une série de photos avec des articles souvent accompagnés de multiples commentaires parfois absurdes, parfois lapidaires, souvent haineux, racistes laissés sur les réseaux sociaux. Chaque groupe d’élèves est invité à répondre à une série de questions pour identifier qui est/sont à l’origine de la /des photo(s) et des commentaires, déterminer l’objectif in fine de cette publication (fins politiques, complotistes, racistes, xénophobes…), analyser les réactions des internautes qui reçoivent cette info (sur enchères dans les commentaires, partages, like, condamnations…) et expliquer les phénomènes qui peuvent conduire un tel déferlement de haine (effet de groupe, anonymat des publications, aucun contrôle social, manque de régulation …).

Une fois répondue à ces questions, chaque petit groupe explique ensuite aux autres élèves ce qu’il a compris, analysé de l’étude de cas, s’ensuit une discussion et une explication de l’animateur qui vient compléter via un diaporama (supports visuels) en expliquant l’objet de la manipulation (photomontage, détournement d’images, recadrage de la photo), son but et les réactions que cette manipulation suscitent, puis ils montrent aux élèves comment vérifier une information sur le net à partir d’une photo et comment vérifier la fiabilité d’une source (google image via l’URL de l’image, Decodex (décodeur du site du Monde.fr)) et invitent les élèves à faire preuve désormais de discernement et à bien réfléchir avant de liker ou de rediffuser une info/une image sur les réseaux sociaux.

* Le 2ème atelier de 45 minutes intitulé « J’apprends à débattre » est animé par un second animateur de la MJC.

Dans cet atelier, la ½ classe est divisé en 2 sous-groupes, le sous-groupe des « Pour », et le sous-groupe des « Contre ».

L’animateur va proposer au débat 2 ou 3 sujets (ex : Pour ou contre l’euthanasie, Pour ou contre la vidéosurveillance, Pour ou contre les signes religieux)

On procède à un vote pour en choisir un (un 2ème peut être traité si le temps le permet).

Chaque sous-groupe doit alors en 10 minutes trouver 4-5 arguments, les écrire et les hiérarchiser (du moins au plus percutant).

Nous demandons aux élèves de défendre coûte que coûte leurs positions (même si parfois, ils pensent le contraire, c’est un exercice intéressant car défendre des arguments qui sont contraires à ce que l’on pense peut être un bon moyen de comprendre pourquoi l’autre pense différemment)

Puis c’est le moment du Battle d’argumentation. Après avoir défini quelques règles de bonnes conduites pour que la joute se déroule dans de bonnes conditions d’écoute, d’échanges et de respect, les élèves lâchent tour à tour leurs arguments.

S’ensuit alors une discussion sur le fait que les avis qu’ils soient POUR ou CONTRE peuvent être recevables dès lors qu’ils sont argumentés et qu’il faut respecter le point de vue des autres (dans le cadre de la liberté d’expression), même si on est parfois pas d’accord avec ce qui est dit mais aussi qu’il y a des propos qui sont intolérables et qu’on ne peut tenir (dans le cadre de la loi)

L’objectif est bien ici de permettre aux élèves de prendre la parole en public, d’apprendre à argumenter, à structurer une réflexion (pas juste dire je suis pour ou contre sans explication) et à écouter des points de vue différents. Il s’agit ici d’un exercice de débat démocratique.

Visite libre et animé de l’exposition (d’ateliers en ateliers)

Pour cette dernière heure, heure et quart, nous constituons 7 petits groupes de 4-5 élèves. Chaque petit groupe se positionne sur l’un des 7 autres ateliers de l’exposition. Pendant une heure, nous allons faire tourner ces petits groupes sur les différents ateliers pour qu’ils puissent découvrir et vivre l’exposition dans son intégralité.

*Atelier sur les stéréotypes musicaux : 5 casques audio en libre écoute dans lesquels sont diffusés des extraits musicaux qui sont à rebours des cliqués, préjugés et étiquettes que l’on colle à la peau de certains genres musicaux.

*Atelier « Medias » : 3 calicots pour comprendre comment l’info est créée, vérifiée, diffusée et connaitre les différents canaux de diffusion des médias.

*Atelier « frise historique » : Les élèves doivent replacer une quarantaine de cartes sur une frise historique qui va de 1789 à nos jours. Sur ces cartes des évènements et personnages qui ont marqué l’histoire (Ex : Martin luther king, Nelson Mandela, Gandhi, Olympe de Gouges, mais aussi la prise de la bastille, les 2 guerres mondiales, ou encore plus récemment les attentats de Charlie Hedbo, etc …). Une fois les cartes placées sur la frise, les élèves trouvent au verso de la carte des éléments d’explications.

*Atelier Selfies solidaires : Un calicot qui démontre que les réseaux sociaux ne sont pas que des canaux de diffusion de la haine, mais peuvent aussi être de formidables outils pour relayer des actions en faveur de la paix et de la tolérance (ex : Selfie de 2 amoureux : lui est palestinien, elle est israélienne, etc …)

*Atelier « Jeu de dés » : On lance un dé de couleur sur lequel est inscrit un mot sur chacune des faces (laïcité, démocratie, république, France, Union européenne, citoyen), en fonction du mot sur lequel le dé tombe, les élèves doivent ensuite placer tout autour 8 autres cubes dont les faces sont en lien avec ce mot. Un jeu rapide pour parfaire sa culture générale.

*Atelier Biblio : Une série de livres en libre accès que l’on peut feuilleter et qui traitent des différents sujets de l’exposition (haine, violence, manipulation, etc…)

*Atelier photos / vidéo : Les élèves sont invités à prendre la pose devant un calicot sur lequel est inscrit en gros : Moi, je dis « NON A LA HAINE »

Bilan de fins de séance

Avant de laisser les élèves repartir au collège, nous prenons le temps d’un bilan à chaud pour que chacun puisse nous faire un retour sur les 3h passés ensemble. Il nous importe de savoir en quelques mots ce que les uns et les autres vont retenir de cette exposition et de l’impact qu’elle pourrait avoir sur leur comportement d’élèves, d’internautes, de citoyens. réservé aux élèves de 4ème du collège
Ateliers et exposition à destination des élèves de 4ème du collège le Palais de Feurs
MJC FEURS 10 ALLEE DU CHATEAU – 42110 Feurs Feurs Loire
Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2020-05-11T14:00:00 2020-05-11T17:00:00;2020-05-12T09:00:00 2020-05-12T12:00:00;2020-05-12T14:00:00 2020-05-12T17:00:00;2020-05-14T09:00:00 2020-05-14T12:00:00;2020-05-14T14:00:00 2020-05-14T17:00:00;2020-05-15T09:00:00 2020-05-15T12:00:00;2020-05-15T14:00:00 2020-05-15T17:00:00

2020-05-11T14:00:00 2020-05-11T17:00:00;2020-05-12T09:00:00 2020-05-12T12:00:00;2020-05-12T14:00:00 2020-05-12T17:00:00;2020-05-14T09:00:00 2020-05-14T12:00:00;2020-05-14T14:00:00 2020-05-14T17:00:00;2020-05-15T09:00:00 2020-05-15T12:00:00;2020-05-15T14:00:00 2020-05-15T17:00:00