Présentation de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 19 septembre 2020 09:00-20 septembre 2020 18:00, Paris.

Gratuit
samedi 19 septembre – 09h00 à 18h00
dimanche 20 septembre – 09h00 à 18h00

Fondée en 1663, sous le règne de Louis XIV et à l’initiative de Colbert, l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres est l’une des cinq Académies de l’Institut de France. Elle est installée depuis 1805 dans le Palais de l’Institut, ancien Collège des Quatre Nations, dont la célèbre Coupole fait face au Louvre.

L’Académie vous propose cette année une exposition présentant le fonds Louis Robert, constitué des nombreux documents issus du travail de l’épigraphiste éponyme.

L’exposition se situera dans le parcours de visite de l’Institut de France et sera accessible de 9h à 18h.

Pour en savoir plus sur l’Académie : https://www.aibl.fr/
Pour en savoir plus sur le fonds Louis Robert : https://www.aibl.fr/travaux/antiquite/article/le-fonds-louis-robert

Institut de France 23 quai de Conti 75006 Paris 75006 Paris Paris 6e Arrondissement Paris Île-de-France
En 1793, la Convention supprimait les Académies royales, vestiges de la monarchie. Pour combler le vide laissé par leur suppression, l’Institut national de France fut créé deux ans plus tard, le 25 octobre 1795, en application de la Constitution de l’an III qui lui confiait pour mission « de recueillir les découvertes, de perfectionner les arts et les sciences ». Minerve, déesse de la sagesse, de l’intelligence et de la raison en devint l’emblème. D’abord installé au Louvre, ce « parlement des savants » fut transféré en mars 1805 par Napoléon Ier, membre de l’Institut, dans l’ancien collège des Quatre-Nations.

Celui-ci avait été créé selon la volonté exprimée en 1661 par le cardinal Mazarin pour accueillir des jeunes gens originaires des quatre nations nouvellement annexées par la France (Pignerol, Alsace, Artois et Roussillon). Conçu par l’architecte Louis Le Vau, l’édifice est d’une grande originalité comme en témoignent la façade en demi-lune sur la Seine et la coupole de l’ancienne chapelle, circulaire à l’extérieur et ovale à l’intérieur. On y trouve également le monument funéraire de Mazarin sculpté par Antoine Coysevox.

Lors de l’installation de l’Institut dans le palais, Antoine Vaudoyer aménagea la chapelle en salle de séances, de manière à pouvoir y accueillir 1 200 personnes.

Au milieu du XIXe siècle, dans la deuxième cour, l’architecte Hippolyte Le Bas construit une nouvelle aile destinée aux travaux des académies que Louis XVIII avait reconstituées : Académie française, Académie des inscriptions & belles-lettres, Académie des sciences, Académie des beaux-arts et Académie des sciences morales & politiques.

L’Institut de France ainsi que les cinq Académies qui le composent sont des personnes morales de droit public à statut particulier placées sous la protection du président de la République. Ils ont pour mission de contribuer à titre non lucratif au perfectionnement et au rayonnement des lettres, des sciences et des arts. L’Institut est placé sous l’autorité d’un chancelier élu pour trois ans.

Parallèlement, l’Institut de France est une des plus anciennes et plus prestigieuses institutions à pratiquer le mécénat et à gérer des dons et legs. Depuis deux siècles, il abrite des fondations et attribue des prix jouant un rôle incomparable dans le mécénat moderne. Créés par des particuliers ou des entreprises, les fondations et prix de l’Institut bénéficient de l’expérience de cette institution séculaire dans les domaines du mécénat et de la philanthropie, ainsi que de l’expertise des académiciens, dans tous leurs champs de compétence.

Par ailleurs, l’Institut est le gardien d’un important patrimoine artistique, constitué de demeures et de collections exceptionnelles qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle ; notamment : le château de Chantilly, le musée Jacquemart-André, l’Abbaye de Chaalis, le château de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kérylos.

Le Palais de l’Institut abrite également la bibliothèque Mazarine, la plus ancienne bibliothèque publique de France, qui conserve le somptueux décor imaginé par l’architecte Pierre Le Muet et installé dans le palais en 1668. Ses collections de manuscrits médiévaux et modernes, d’incunables, de livres rares, de reliures précieuses et d’œuvres d’art constituent un fonds particulièrement riche dans le domaine des sciences historiques.

Riche de son passé, l’Institut de France est résolument tourné vers l’avenir : un auditorium de 350 places a été inauguré cette année afin de permettre aux académies de mieux faire rayonner leurs travaux.

01 44 41 44 41 01 44 41 44 41

Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
2020-09-19T09:00:00+02:00-2020-09-19T18:00:00+02:00
2020-09-20T09:00:00+02:00-2020-09-20T18:00:00+02:00