Parcours d’orientation et de découverte a travers une application sur smartphone, 19 septembre 2020 10:00-20 septembre 2020 18:00, Montfermeil.

Gratuit
samedi 19 septembre – 10h00 à 18h00
dimanche 20 septembre – 10h00 à 18h00

Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, un parcours d’orientation et de découverte du patrimoine de la ville de Montfermeil sera organisé le 19 et 20 septembre 2020.
Cette expérience de visite ludique et interactive se fera par le biais de l’application appelée « Baludik », et qui fonctionne sur tablette et smartphone générant ainsi une participation citoyenne. Animé par un guide virtuel qui accompagnera les utilisateurs pendant le jeu de piste.
Le but de ce parcours est de valider des missions en s’aidant d’indices pour découvrir des contenus sur le patrimoine de la ville.

À chaque étape du parcours, le public devra effectuer une ou plusieurs missions ou répondre à des énigmes / des mini-jeux. Tout au long du parcours, des indices et des consignes seront disponibles pour aider le public dans leurs missions.
Une mission/énigme/mini-jeux résolue débloque un contenu multimédia informant le public sur l’histoire du lieu et pourrons avancer sur une autre étape à la découverte des métiers d’autrefois.
Le parcours se fera en 5 étapes au travers de la ville avec pour chaque point d’étape des animations proposées: exposition, dégustation, mini ferme, découverte des métiers, sensibilisation au développement durable, trajet en bus ancien et tramway.
Une belle journée en perspectives sur les traces de l’histoire de Montfermeil !
Les activités et animations ne seront disponibles que sur la journée du samedi 19 septembre, le dimanche 20 septembre le public pourra néanmoins faire le parcours librement au travers de l’application.

Moulin à vent 136 rue des Moulins 93370 Montfermeil 93370 Montfermeil Seine-Saint-Denis Île-de-France
Le moulin fut édifié sous Louis XV le Bien-Aimé, en remplacement de l’ancien moulin des Bruyères, devenu par vétusté difficilement exploitable. C’est à l’endroit le plus désertique, balayé par les vents à l’extrémité Est du plateau, que Jean Hyacinthe II Hocquart, chevalier, seigneur de Montfermeil et de Coubron, fait construire le nouveau moulin accompagné de la maison du meunier, sur un terrain de 10 arpents qu’il vient d’acquérir. Début de son activité en 1742. Saisi comme bien national sous la Révolution, il moud pour la dernière fois vers 1850: la petite meunerie venait d’entrer dans la lente période de décadence. Les avatars des lotissements et la Grande Guerre finiront par mettre un terme à son aventure. Armand Lanoux écrira en 1968, cette ultime plainte : »Le dernier moulin meurt sur la colline le front crevé ». Accroché sur un fragile promontoire de gypse, au dessus des carrières, fissuré, menaçant de s’écrouler, le moulin était appelé à disparaitre au pied de la falaise. Reconstruit à l’identique avec ses pierres d’origine à 140 mètres de son emplacement d’origine, il est de nouveau opérationnel en 1988. Et déjà, comme par le passé, lorsque ses »ailes boivent le vent », notre moulin fait la joie des petits et des grands, insufflant son tic-tac dans quelque coin du cœur.

2020-09-19T10:00:00+02:00-2020-09-19T18:00:00+02:00
2020-09-20T10:00:00+02:00-2020-09-20T18:00:00+02:00