Montreal Les Madones d’Ivoire par Dominic Besner 8 novembre 2017 18:00-19 novembre 2017 18:00, Exposition Galerie MX Galerie MX.

Du 8 au 19 novembre 2017
Ouverture: mercredi le 8 novembre 18h à 21h
*Places limitées – Réservations obligatoires.
L’artiste sera également sur place le samedi 11 novembre de 11h à 16h (entrée libre)

L’événement « Les Madones d’Ivoire » sonne le retour de Besner dans toute la flamboyance qu’on lui connaît. Ce corpus se veut un hommage à son célèbre personnage qui le suit et évolue à ses côtés depuis plus de vingt-cinq ans. Pour ce faire, il a choisi de raconter les histoires des atypiques madones qui peuplent son univers.

 » L’exposition « Les Madones d’Ivoire » est, pour moi, un prétexte pour rendre hommage à une longue lignée de personnages qui ont marqué et qui marqueront l’œuvre de Besner.

Sans eux, nous n’aurions pas connu tout ce qui a suivi. Les madones et les madons sont la chair de ma chair. Ils font partie d’un héritage, Mise en Scène.

Rendre hommage 23 ans plus tard est ma façon de dire merci. Merci à tous ceux et celles, collectionneurs et amateurs, collègues, agents et amis qui ont fait de moi et de mon Gotha leur sentinelle pour s’élever.  »

 » Il y a des traces que si on en laisse « . Quelque chose que j’ai dit, il n’y a pas si longtemps.

//

November 8 to 19 2017
Opening reception on Wednesday November 8th 6 pm to 9 pm
Meet the artist also on Saturday November 11th 11 am to 4 pm
*RSVP mandatory – Places are limited

The event « The Ivory Madonnas » announce the return of Besner in all the flamboyance we have come to expect from him. This corpus is a tribute to his famous character who has followed him and evolved by his side for more than 25 years. To do so, he chooses to share the particular stories of the madonnas who fill his universe.

« The exhibit « The Ivory Madonnas» is, for me, an excuse to pay tribute to a long line of characters who have and will leave its mark on Besner’s work.

Without them, we would not have known all that followed. The Madonnas are the flesh of my flesh. They are part of my heritage, Mise en scène.

Paying tribute 23 years later is my way of saying thanks. Thanks to all those collectors and amateurs, colleagues, agents and friends who have made me and my Gotha their guardian to rise. »

«There are traces only if we leave some.» Something I have said not too long ago.