Les cafés du Quai Quai des savoirs, 18 février 2020 18:00-18 février 2020 20:00, Toulouse.

Mardi 18 février, 18h00 Entrée libre

Voyage au cœur du delta du fleuve rouge au Viêt Nam

Rencontre Exploreur – cycle terre, planètes, univers, proposé par l’Observatoire Midi-Pyrénées

Le Vietnam réunit plus de 90 millions d’habitants vivant le long des 3400 km de côtes. Les deux grands deltas du pays, du Fleuve Rouge au Nord et du Mékong au Sud, rassemblent une grande majorité de cette population, avec des densités de population parmi les plus hautes au monde sur des zones ne s’élevant pas à plus de 10 m au-dessus du niveau de la mer. La fertilité induite par les quantités considérables d’alluvions apportées par les fleuves a fait de ces zones deltaïques le berceau de l’activité économique du pays. Celle-ci repose historiquement sur l’agriculture, la pêche et l’aquaculture, et depuis quelques décennies sur le tourisme et le développement industriel. Ces activités sont fortement dépendantes des ressources en eau et de matières associées (sédiments, nutriments, matière organique …), et exercent réciproquement sur ces ressources une pression importante. Le Vietnam connaît en effet un développement économique galopant, qui s’accompagne d’une urbanisation spectaculaire et induit sur les milieux naturels une pression anthropique toujours plus forte : pollution d’origine agricole, industrielle et domestique, utilisation des ressources en eau superficielles et souterraines, des ressources énergétiques fossiles, extraction de sable, construction de barrages. Le Vietnam est en outre soumis à une large gamme de facteurs naturels de variabilité, à différentes échelles : événements extrêmes (typhons, inondations, sécheresses, etc.), variabilité saisonnière (le système de mousson d’Asie du Sud Est induit une alternance de saisons estivales chaudes et humides et hivernales froides et sèches) et interannuelle (le phénomène El Niño / La Niña affecte vent, précipitations et températures, et le très fort El Niño de 2015-16 a provoqué la sècheresse la plus sévère depuis 90 ans), changement climatique…

Afin de concevoir des systèmes de contrôle et de gestion durable des ressources en eau et en matières associées, il est essentiel de comprendre et de quantifier la réponse des systèmes aquatiques vietnamiens, du bassin versant à l’océan, à ces différents facteurs de variabilité naturels et anthropiques. Cette question est cœur du travail mené en collaboration par des équipes françaises et vietnamiennes à Hanoi au sein du laboratoire mixte international LOTUS, qui étudient le transport et le devenir de l’eau et de la matière associée le long du continuum bassin versant – estuaire – océan du Fleuve Rouge. Les études menées, fondées sur le développement de modèles numériques hydrodynamiques, sédimentaires et biogéochimiques, permettant d’explorer les périodes passées et futures, utilisés conjointement avec des mesures in-situ et des observations satellitaires, qui fournissent des informations sur le niveau de la mer, la température de surface, la concentration en chlorophylle et en matière dissoute et particulaire, visent à comprendre et quantifier la réponse du système aquatique tout au long du continuum à des modifications du flux et de la composition de l’eau.

Avec

Marine Hermann, chercheure océanographe à l’Institut de recherche pour le développement, membre du Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales – LEGOS Observatoire Midi-Pyrénées – CNRS (UT3 Paul Sabatier, IRD, Cnes, CNRS)

Retrouvons-nous tous les mardis à 18h au Café du Quai pour les rencontres Exploreur coordonnées par l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

Visuel : MarineHermann

Quai des savoirs 39, allées Jules-Guesde, toulouse 31000 Toulouse Toulouse Centre Haute-Garonne

mardi 18 février – 18h00 à 20h00