Chargement Évènements

Jozef Kapustka: Piano Master Class Académie Internationale de Musique

92700 Colombes Jozef Kapustka: Piano Master Class 3 juillet 2017 News, Paris Académie Internationale de Musique

Jozef Kapustka (copyright: S. Khosravi)

Jozef Kapustka est un pianiste virtuose polonais au parcours exceptionnel. Après les debuts spectaculairement prometteurs (nombreuses apparitions au très prestigieux Lincoln Center 1989-1992 et Carnegie Hall de New York 1997), cet artiste volontairement apatride (il jouera dans plus d’une quarantaine de pays de part le monde )  est demeuré longtemps inconnu du  public, jusqu’à ce qu’il provoque une certaine sensation sur la toile (« …comment les mortels peuvent bouger leurs mains aussi vite? ») avec son enregistrement de la Sonate No 7 de Prokofiev (« peut-être le plus impressionnant jamais réalisé. Peu dans le monde peuvent songer a égaler (sa) technique virtuose « – Piano World Forum)

Qualifié à l’epoque de  » l’homme dont les mains valent des millions » par Josef Raieff, le dernier élève survivant d’ Alexandre Siloti, a son tour élève de F.Liszt;  » un vrai talent musical au potentiel extraordinaire » par Gyorgy Szandor, « grand pianiste amoureux de son art » par David Dubal, (auteur de « Art of the Piano » et « Conversations with Horowitz »), il à  enregistré live à Rio de Janeiro des concerti de J.S.Bach avec l’orchestre de jeunes des favelas Orquestra de Cordas da Grota dirigé par Ubiratan Rodrigues (Otherwise Recordings, Londres 2011, bande annonce visible sur CNN iReport).

Les extraits de ses prestations ont été diffusés sur le radio classique new-yorkaise WQXR et Voice of America International. On l’avait entendu également dans le Concerto No 1 de Liszt aux cotés de L’Orchestre Symphonique Nivernais dirigé par Michelle Ambrozetti et plusieurs créations contemporains avec l’Orchestre Symphonique de Trois Vallées dirigé par Jean Michel Henry ( Concertino pour piano et trompette de Jean Thierry Boisseau avec Richard Blanchet). Valentine Smith de « Stratford Herald » à salué la « prestation magistrale » dans le Concerto No.2 de F.Liszt avec Leamingron Sinfonia dirigé par Jenny Barrie. Son récital Chopin a Vibraye, Sarthe (2010) était l’événement culturel de l’année (Ouest-France). La présence scénique indéniable lui a valu l’intéret de nombreux metteurs en scene de théatre ( Jean Christian Grinevald pour festival d’Avignon en 2004), depuis 2008 il joue dans une pièce à  succès de Virginie Lemoine « Diva a Sarcelles »( nommé aux Moliéres 2010 du meilleur spéctacle musical ). Artiste  aux competences multiples, il a aussi travaillè avec très nombreux solistes de l’Opéra Bastille a Paris, Théatre Marinsky de St.Petersburg, Metropolitan Opéra de New York, Théatre Bolchoi de Moscou etc.

Vu dans la presse:  » une éxperience magique » (New York Times), » grand pianiste , technicien obsédé rompu a l’introspection » ( B.Hauptmann , Nurnberger Zeitung) , « quel talent!  » (Depeche du Midi), « magnifique intérprete » ( Le Figaro), « le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas manchot » Olivier Bellamy sur Radio Classique, « le concert particuliérement beau » Christine Berbudeau (RFI).

L’enregistrement des Romances de P.I.Tchaikovski avec soprano russe Irina Tiviane (Scythe Studio, Kiev – Paris 2010) à été récommandé par  la « Chronique Musicale »  ( » jeu du piano exquis … »)

Son nouveau CD « Jozef Kapustka: Improvisations with Bashir » (DUX/Naxos 2013, avec les  virtuosi iraniens Bashir Faramarzi et Pedram Khavarzamini  » a fine example of contemporary interest in Eastern music, its slowly developing, restrained extemporizations building sonic structures that seem to shimmer like desert mirages » Roger Thomas of International Record Review; …on songe parfois aux musiques hypnotiques de Gurdjieff et de Hartmann (…) Inspirateur de ce programme, Jozef Kapustka, fait judicieusement alterner la prima voce entre tel ou tel instrument (…) D’autres caractéristiques encore plus étonnantes surgissent de cette musique (lire le livret). Une découverte intéressante. Luc Nevers, PIANISTE) est disponible actuellement  dans tous les magasins FNAC.

Pendant la saison 2015-16 il a presenté les recitals de ses propres improvisations à Londres (  » parmi les meilleurs de la saison classique » – Culture Trip) , Berlin et Paris (  » le bon plan » de  France Musique ).

Jozef Kapustka est diplomé de la Juilliard School de New York et de la Royal Academy of Music de Londres. Il a également suivi les conseils de Dmitri Bashkirov a Madrid et Vera Gornostaeva a Moscou.

Pour en savoir plus: http://www.jozefkapustka.net

Jozef Kapustka (copyright: S. Khosravi)

Jozef Kapustka est un pianiste virtuose polonais au parcours exceptionnel. Après les debuts spectaculairement prometteurs (nombreuses apparitions au très prestigieux Lincoln Center 1989-1992 et Carnegie Hall de New York 1997), cet artiste volontairement apatride (il jouera dans plus d’une quarantaine de pays de part le monde )  est demeuré longtemps inconnu du  public, jusqu’à ce qu’il provoque une certaine sensation sur la toile (« …comment les mortels peuvent bouger leurs mains aussi vite? ») avec son enregistrement de la Sonate No 7 de Prokofiev (« peut-être le plus impressionnant jamais réalisé. Peu dans le monde peuvent songer a égaler (sa) technique virtuose « – Piano World Forum)

Qualifié à l’epoque de  » l’homme dont les mains valent des millions » par Josef Raieff, le dernier élève survivant d’ Alexandre Siloti, a son tour élève de F.Liszt;  » un vrai talent musical au potentiel extraordinaire » par Gyorgy Szandor, « grand pianiste amoureux de son art » par David Dubal, (auteur de « Art of the Piano » et « Conversations with Horowitz »), il à  enregistré live à Rio de Janeiro des concerti de J.S.Bach avec l’orchestre de jeunes des favelas Orquestra de Cordas da Grota dirigé par Ubiratan Rodrigues (Otherwise Recordings, Londres 2011, bande annonce visible sur CNN iReport).

Les extraits de ses prestations ont été diffusés sur le radio classique new-yorkaise WQXR et Voice of America International. On l’avait entendu également dans le Concerto No 1 de Liszt aux cotés de L’Orchestre Symphonique Nivernais dirigé par Michelle Ambrozetti et plusieurs créations contemporains avec l’Orchestre Symphonique de Trois Vallées dirigé par Jean Michel Henry ( Concertino pour piano et trompette de Jean Thierry Boisseau avec Richard Blanchet). Valentine Smith de « Stratford Herald » à salué la « prestation magistrale » dans le Concerto No.2 de F.Liszt avec Leamingron Sinfonia dirigé par Jenny Barrie. Son récital Chopin a Vibraye, Sarthe (2010) était l’événement culturel de l’année (Ouest-France). La présence scénique indéniable lui a valu l’intéret de nombreux metteurs en scene de théatre ( Jean Christian Grinevald pour festival d’Avignon en 2004), depuis 2008 il joue dans une pièce à  succès de Virginie Lemoine « Diva a Sarcelles »( nommé aux Moliéres 2010 du meilleur spéctacle musical ). Artiste  aux competences multiples, il a aussi travaillè avec très nombreux solistes de l’Opéra Bastille a Paris, Théatre Marinsky de St.Petersburg, Metropolitan Opéra de New York, Théatre Bolchoi de Moscou etc.

Vu dans la presse:  » une éxperience magique » (New York Times), » grand pianiste , technicien obsédé rompu a l’introspection » ( B.Hauptmann , Nurnberger Zeitung) , « quel talent!  » (Depeche du Midi), « magnifique intérprete » ( Le Figaro), « le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas manchot » Olivier Bellamy sur Radio Classique, « le concert particuliérement beau » Christine Berbudeau (RFI).

L’enregistrement des Romances de P.I.Tchaikovski avec soprano russe Irina Tiviane (Scythe Studio, Kiev – Paris 2010) à été récommandé par  la « Chronique Musicale »  ( » jeu du piano exquis … »)

Son nouveau CD « Jozef Kapustka: Improvisations with Bashir » (DUX/Naxos 2013, avec les  virtuosi iraniens Bashir Faramarzi et Pedram Khavarzamini  » a fine example of contemporary interest in Eastern music, its slowly developing, restrained extemporizations building sonic structures that seem to shimmer like desert mirages » Roger Thomas of International Record Review; …on songe parfois aux musiques hypnotiques de Gurdjieff et de Hartmann (…) Inspirateur de ce programme, Jozef Kapustka, fait judicieusement alterner la prima voce entre tel ou tel instrument (…) D’autres caractéristiques encore plus étonnantes surgissent de cette musique (lire le livret). Une découverte intéressante. Luc Nevers, PIANISTE) est disponible actuellement  dans tous les magasins FNAC.

Pendant la saison 2015-16 il a presenté les recitals de ses propres improvisations à Londres (  » parmi les meilleurs de la saison classique » – Culture Trip) , Berlin et Paris (  » le bon plan » de  France Musique ).

Jozef Kapustka est diplomé de la Juilliard School de New York et de la Royal Academy of Music de Londres. Il a également suivi les conseils de Dmitri Bashkirov a Madrid et Vera Gornostaeva a Moscou.

Pour en savoir plus: http://www.jozefkapustka.net