Orléans Italie-France: l’influence de la première renaissance italienne, 30 avril 2019-1 mai 2019, Maison des Associations (Salle Erasme) Orléans .

Maison des Associations (Salle Erasme) le mardi 30 avril à 18:00 Italie-France: l’influence de la première renaissance italienne l’influence de la première renaissance italienne sur la France au temps des guerres d’Italie Les liens entre les États italiens et le royaume de France ont toujours existé au Moyen-Âge. Les marchands et les banquiers italiens ( les Lombards ) sont présents aux foires et dans les grandes villes. Les relations politiques et matrimoniales se nouent également au XVe siècle en particulier sous le règne de Louis XI dont la belle-sœur Bonne de Savoie est duchesse de Milan. Le roi soutient les Médicis de Florence. Il a parfois besoin de leurs florins. Mais ces relations sont surtout diplomatiques. Pourtant quelques cours sont déjà  italianisées  culturellement : le Comté de Provence possession du Roi René d’Anjou ancien roi de Naples et le discret duché de Montpensier à Aigueperse autour de la duchesse Chiara Gonzaga. Pourtant le véritable  choc  fut la découverte de la Péninsule la beauté de ses villes l’équilibre de ses paysages les arts raffinés de la première Renaissance par trois partis dans le  jardin d’Italie  régler d’épineuses questions de successions. Ce fut lors des  Guerres d’Italie  que Charles VIII Louis XII François Ier furent éblouis et ramenèrent de nombreux artistes dans leurs châteaux restés sévères ainsi que les nobles qui les accompagnaient. On vit Guido Mazzoni les frères Juste réaliser les tombeaux des rois pour Saint Denis. Andrea Solario Andrea del Sarto furent les premiers peintres italiens à la cour. Le mécénat privé ne le céda en rien à celui des princes et l’exemple le plus remarquable que nous étudierons fut celui de Georges d’Amboise cardinal archevêque de Roi ministre de Louis XII en son château de Gaillon en Normandie dont la  librairie  sera enrichie sans vergogne par des manuscrits rapportés d’Italie. Notre histoire s’arrêtera en 1519 à la mort de Léonard de Vinci au Clos Lucé aux côtés de François Ier. Il rêva avec le roi de la construction d’une  cité idéale  à Romorantin (qui ne vit pas le jour). Il laissa les tableaux qu’il avait amenés avec lui dont  La Joconde  et la Sainte Anne. L’artiste était arrivé en France en 1516 avec ses héritiers Francesco Melzi et Salaï l’effronté. L’aventure artistique italienne ne s’arrêtera pas à cette date et après que François Ier aura abandonné la Péninsule se développera en France la première  École de Fontainebleau  autour du Rosso Fiorentino Le Primatice Nicolo dell’Abbate. Conférencier : Jean-Joseph Dardennes Maison des Associations (Salle Erasme) 46 Ter Rue Sainte Catherine 45000 Orléans Orléans Loiret mardi 30 avril 2019 2€ pour les non-adhérents