Iphigénie, de Chloé Dabert, 15 mai 2019 20:00-15 mai 2019 22:00, .

Iphigénie est une pièce singulière dans l’œuvre de Racine. Elle ne se passe pas dans le secret d’un palais, mais à l’extérieur, dans un camp militaire, près de la mer. Il s’agit d’un siège ; des semaines que les hommes attendent que le vent se lève.
On peut donc imaginer leur état d’épuisement, leur frustration, leur colère. Autant de conditions qui laissent le champ libre à un oracle cruel, porté par le fanatisme de quelques-uns, s’engouffrant dans la brèche créée par cette attente.

« J’aime les textes dont le héros n’en est jamais vraiment un, et qui questionnent l’être, avec ce qu’il a de beau et de monstrueux à la fois, ce qui le détermine, son environnement, la société, la politique ou encore la famille.» Chloé Dabert a développé un travail sur les écritures contemporaines avec une attention particulière à la langue : le rythme, la ponctuation, les temps. Après avoir exploré le répertoire contemporain, notamment l’auteur Dennis Kelly, dont elle crée Orphelins en 2013, au Théâtre de Lorient, elle se confronte à une écriture classique, en alexandrins, celle de Racine, en réinventant une musicalité plus proche de nous.

Pour cette création, la jeune metteure en scène retrouve une équipe de collaborateurs fidèles comme Pierre Nouvel, scénographe et vidéaste, qui l’accompagne depuis Orphelins, Sébastien Eveno avec qui elle a fondé sa compagnie, implantée en Bretagne, et les acteurs Bénédicte Cerutti, Olivier Dupuy, Julien Honoré, Arthur Verret présents dans ses précédentes créations. Il sont rejoints par Yann Boudaud, interprète chez Claude Régy. Chloé Dabert est présente pour la première fois à Rennes avec cette pièce créée au Festival d’Avignon 2018.