Introduction à la joaillerie 6 juin 2017 19:00-6 juin 2017 20:30, Bordeaux Pétronille association.

Comme le vêtement qu’il complète, le bijou n’a cessé d’évoluer au cours du temps. Il a rempli des fonctions utilitaires et esthétiques tout en traduisant l’identité, la religion, les sentiments et la vanité de celui qui le porte.

Tributaires de la mode et des inventions techniques, les bijoux de vêture – agrafes, boucles, châtelaines … — qui complètent le costume disparaissent peu à peu. En revanche, les bijoux de parure – bagues, bracelets, colliers, boucles d’oreilles… – subsistent encore bien qu’ils soient également régis par les modes successives qui mettent en valeur ou, au contraire, dissimulent certaines parties du corps.

Durant la Renaissance, les bijoux sortent de leur rôle secondaire d’accessoires de mode, destinés par nature à ponctuer et rehausser une image, pour acquérir une autonomie propre : on ne les admire plus seulement pour leur richesse mais aussi pour leur grâce. Un artiste exceptionnel de l’Art Nouveau, René Lalique, donne au bijou pour la seconde fois de son histoire une place de premier plan dans le concert de la création. Après ce mouvement, l’ostentation de la nouvelle richesse privilégie la pierre précieuse et impose dorénavant la joaillerie.

Par Renée Leulier, historienne de l’art

Rendez-vous au Centre d’animation du Grand-Parc, 36 rue Robert Schumann – Bordeaux

Tarif: 8€ pour les adhérents, 10€ pour les non adhérents à l’association Pétronille