HOMMAGE A RENAUD, 26 septembre 2020-26 septembre 2020, Toulouse.

HOMMAGE A RENAUD 2020-09-26 20:00:00 – 2020-09-26 CAFE THEATRE LE 57 57 Boulevard des Minimes
Toulouse Haute-Garonne

13 EUR 13 16   Olivier raccroche son bleu, car il vient de se faire licencié ! Heureusement deux piliers de sa bande de potes, Denis et Lucien, rappliquent pour lui remonter le moral à coup de souvenirs du bon vieux temps. Mais ces ex-terreurs de bac à sable, ces ex- cowboys en mobylettes pétaradantes sont maintenant des quinquas rangés, pères et mêmes grands-pères. Ils assistent amusés aux révoltes des mômes qui leur rappellent leur propre colère du passé que le temps a émoussé alors que leurs espoirs sont intacts : énervant ! Le tout est illustré par 21 chansons, ce qui fait que l’ambiance post soixante-huitarde à la
RENAUD est bien là : un savoureux mélange d’humour, de dérision et de tendresse.

CE SPECTACLE tente de percer l’univers de Renaud avec drôlerie et délicatesse, mais qui est-il vraiment ?
AVANT, c’est Gavroche narguant les bourges et l’autorité, le sale gosse, le titi gouailleur et insolent qui cache ses blessures et sa tendresse dans une provocation permanente… énervant !
ENSUITE, c’est une tendresse contenue, intériorisée qui se trahit au détour d’une rime, il faut savoir la découvrir comme une fleur dans un terrain vague, après un bombardement … énervant !
MAINTENANT : c’est le poète anarchiste et désabusé ! Si Ferré hurla sa révolte, Renaud ricane et embrasse un flic…énervant !

Trois voix, un piano et deux guitares qui s’accordent dans une mise en scène insolite pour partager l’univers du chanteur énervant. Un spectacle musical théâtralisé à savourer sans modération…

+33 5 34 40 61 31 http://le57.com/

Trois voix, un piano et deux guitares qui s’accordent dans une mise en scène insolite pour partager l’univers du chanteur énervant. Un spectacle musical théâtralisé à savourer sans modération…

Olivier raccroche son bleu, car il vient de se faire licencié ! Heureusement deux piliers de sa bande de potes, Denis et Lucien, rappliquent pour lui remonter le moral à coup de souvenirs du bon vieux temps. Mais ces ex-terreurs de bac à sable, ces ex- cowboys en mobylettes pétaradantes sont maintenant des quinquas rangés, pères et mêmes grands-pères. Ils assistent amusés aux révoltes des mômes qui leur rappellent leur propre colère du passé que le temps a émoussé alors que leurs espoirs sont intacts : énervant ! Le tout est illustré par 21 chansons, ce qui fait que l’ambiance post soixante-huitarde à la
RENAUD est bien là : un savoureux mélange d’humour, de dérision et de tendresse.

CE SPECTACLE tente de percer l’univers de Renaud avec drôlerie et délicatesse, mais qui est-il vraiment ?
AVANT, c’est Gavroche narguant les bourges et l’autorité, le sale gosse, le titi gouailleur et insolent qui cache ses blessures et sa tendresse dans une provocation permanente… énervant !
ENSUITE, c’est une tendresse contenue, intériorisée qui se trahit au détour d’une rime, il faut savoir la découvrir comme une fleur dans un terrain vague, après un bombardement … énervant !
MAINTENANT : c’est le poète anarchiste et désabusé ! Si Ferré hurla sa révolte, Renaud ricane et embrasse un flic…énervant !