Paris Helmar Lerski. Pionnier de la lumière, 10 avril 2018-27 août 2018, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme Paris .

Helmar Lerski. Pionnier de la lumière. du mardi 10 avril au dimanche 26 août à Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. Pour célébrer les vingt ans du musée et le 70e anniversaire de la création d’Israël, le mahJ présente la première rétrospective consacrée en France au photographe et cinéaste Helmar Lerski.. Auteur d’une œuvre d’une grande cohérence, où la lumière occupe une place centrale, Helmar Lerski a surtout réalisé des portraits, explorant les reliefs des visages, afin de faire surgir  l’âme  de ses sujets. L’exposition retrace le parcours de l’artiste, et notamment son émigration en Palestine. À l’instar de nombre d’intellectuels, introducteurs de courants novateurs tels que la psychanalyse ou les conceptions architecturales du Bauhaus, Lerski a profondément influé sur la photographie et le cinéma du futur État d’Israël. Né de parents juifs polonais en 1871 à Strasbourg, Lerski émigre à vingt-deux ans aux États-Unis, où il se lance dans la photographie. Il s’installe à Berlin en 1915, et travaille comme spécialiste des effets spéciaux de cinéma, notamment pour Metropolis de Fritz Lang. En 1927, il revient à la photographie avec Têtes de tous les jours, des portraits de gens ordinaires. Il émigre en 1932 en Palestine. Il réalise des films, dont Awodah (Travail) en 1935, et une oeuvre photographique fortement marquée par l’esthétique expressionniste, Métamorphoses par la lumière. Sa série Arabes et Juifstémoigne d’un puissant intérêt porté à la diversité humaine de la Palestine, et constitue un manifeste humaniste de tolérance et de respect. Rassemblant près de 200 œuvres du Folkwang Museum à Essen et du mahJ, l’exposition dévoile une partie importante du fonds exceptionnel de 435 épreuves et négatifs acquis par le musée en 2015 grâce au soutien du ministère de la Culture et de la direction régionale des Affaires culturelles d’Île-de-France, du Conseil représentatif des institutions juives de France, de la fondation Fams sous l’égide de la fondation du Judaïsme français, de la fondation Rothschild-Institut Alain de Rothschild, de la fondation Pro mahJ, et de 330 généreux donateurs.. Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. 71, rue du Temple, 75003 Paris, Ile-de-France. Paris. 10€, 7€, 5€ (18-25 ans). Gratuit pour les moins de 18 ans et de nombreuses autres catégories de public à consulter sur le site du mahJ. Paris 3e Arrondissement