Exposition « L’Ecole de la Mandoune » Mini Musée, 20 septembre 2019-22 septembre 2019, Mini Musée.

Exposition « L’Ecole de la Mandoune »
« L’école de la Mandoune » ———————— ### Une exposition ludique “L’école de la Mandoune” est une exposition ludique, pour les jeunes et les passionnés du patrimoine réalisée avec l’aide de [l’Académie Ingres](https://academieingres.wordpress.com/) à Montauban (82). Consacrée à l’activité artistique de divertissement ou professionelle, à la fois conviviale et sérieuse, de plusieurs artistes contemporains, cette exposition présente leurs recherches et leur art actuel. Elle exprime l’importance de la **représentation du paysage**, comme vecteur d’une idée chargée des **préoccupations ethiques** de notre temps, dans la continuité de la diversité et de la richesse de notre héritage artistique. Si les divertissements présentent depuis toujours de multiples facettes, les arts visuels(dessin, peinture, photo…) y ont occupé une part importante. Dans ces moments de respiration intellectuelle, ils ont offert aux artistes la possibilité de s’évader de leur quotidien ou de leur condition laborieuse, par la nécessité d’une activité artistique affirmant leurs préocupations du moment. ### 20 artistes exposent Yara de ANDRADE -Christian ANDRE-ACQUIER -Bernard BEP -BRIGNAC -Marc DAUTRY -Alain DELPECH -Françoise di FRANCO -Lourdes-DONASCIMENTO -Marie-France GARRIGUES -GARYINDY -Denise GRISI -Marie- Christine IOUALALEN -Laurent LABRIAUD -Amandine MERCIER -MORN -Marie- Christine NOËL -Grégory PAMADOU -Lucie ROLLAND-ROTGES -Gérard SENES -THESEE ### Une réaction au contexte actuel Les points communs qui rassemblent les artistes autour de « L’école de la Mandoune » sont : le **retour au paysage** en peinture, dessin et photographie, augmenté des enjeux de notre temps. Dans un contexte actuel où les **valeurs fondamentales** sont bousculées par le virtuel, la consommation de masse de produits (culturels/alimentaires…), le gaspillage et la perte de sens, représenter le paysage est **un acte intellectuel militant**. Peint ou saisi directement sur le motif et le lieu où ils évoluent, le paysage est pour ces artistes, l’occasion de réagir contre ce contexte. De transmettre et de véhiculer leur souhait de valoriser la beauté de la ville et des campagnes. De s’émouvoir devant le spectacle de la nature et du paysage local. D’encourager la consommation en circuits courts et la promotion de produits locaux de producteurs de qualité qu’ils apprécient. D’appeler au respect de l’héritage historique, architectural et artistique de la localité. De témoigner leur admiration pour les richesses de la ville et des campagnes proches, de leurs diversités matérielles et immatérielles. De dire dans leurs créations, leur **profond attachement** au patrimoine local, à ses terroirs, à sa lumière, ses parfums, ses couleurs et à ses habitants. ### Le paysage, un thème d’actualité Après 1945, les artistes privilégient une peinture totalement subjective qui est la projection de leurs émotions, de leur subconscient. Si les mouvements ou courants subsistent, la prétention à l’avant-gardisme, caractéristique de la peinture d’avant-guerre, s’estompe peu à peu. La **représentation du paysage** (urbain, champêtre, rural…) reste présente dans le prolongement des tendances de la première moitié du siècle. Rien de vraiment nouveau n’apparaît, sans doute parce que l’on a touché aux limites du possible, qui ne sont pas extensives à l’infini, comme lorsqu’il s’agit d’étaler une pâte colorée sur une surface plane en peinture. Mais la peinture de paysage et la photographie poursuivent leur histoire car elle permettent d’évoquer aujourd’hui tout simplement, et en toute liberté, **la beauté** de la nature ou du paysage urbain, ajoutée aux préocupations écologiques, de **respect** de l’environnement et d’éthique en matière de consomation. C’est dans ce champs d’idées, que les artistes de « L’école de la Mandoune » inscrivent leurs créations. ### Dans la continuité des artistes illustres Le terme d’école en peinture est des fois employé pour désigner de façon commode le regroupement souvent fortuit de créateurs en un même lieu. Si les artistes sont de différentes régions, voire de pays étrangers, ils sont tous venus **exposer et peindre ici** et se passionnent pour ce paysage. Dans le cas présent le regroupement des créateurs s’est fait la première fois **en décembre 2017 à la Mandoune**, ce quartier pittoresque de Montauban. Si on a pu parler d’une école de Nice, d’une école de Paris, d’une école de Barbizon etc. …, il va de soi que ces appellations offrent l’avantage de souligner l’existence de **véritables foyers de réflexion** ou de création, même lorsque leurs représentants n’ont entre eux d’autres liens que géographiques. « L’école de la Mandoune » s’intéresse à la représentation du paysage de Montauban et du paysage du Tarn et Garonne, dans les arts visuels, en peinture, en dessin, en photographie et en sculpture. Cette école picturale s’inscrit **dans la continuité** de la tradition de la peinture de paysage. De passage à Montauban, Pierre Brune (1887-1956) saisi par la beauté du vallon de la Mandoune s’arrête sur le Pont des Consuls et peint ! Lucien Andrieu (1875-1953) qui avait son atelier à la Mandoune exposera au grand Palais à Paris sa « Vue de la Mandoune » que le sculpteur Rodin lui achètera. Mais également, Hubert Bergère (1893-1983), Lucien Cadène (1887-1958), Jean-Gabriel Goulinat (1883-1972), Yves Brayer (1907-1990), Lucy Rolland-Rotgès (1893-1965), François Desnoyers (1894-1972), Marcel Lenoir (1872-1931), Henri Marre (1858-1927), Jean-Jacques Lacoste-Rigail (1782-1853), Marcelle Dulaut (1921-1978), Rene Daynes (1910- 2009)…..**Ils sont nombreux** ainsi, des peintres, des dessinateurs et des photographes à avoir représenté le paysage du Tarn et Garonne, la beauté de Montauban, de la Mandoune, et nous en sommes les héritier(e)s et les continuat(rices)eurs. ©[Grégory Pamadou](https://pamadouartiste.wordpress.com/presentation/), Commissaire de l’exposition.
Exposition ludique d’artistes contemporains, réalisée avec l’aide de l’Académie Ingres à Montauban (82), pour les jeunes et les passionnés du patrimoine.
Mini Musée 22, rue de la Comédie, 82000, Montauban Montauban Tarn-et-Garonne
Dates et horaires de début et de fin (année – mois – jour – heure) :
2019-09-20T10:00:00 2019-09-20T12:00:00;2019-09-20T14:00:00 2019-09-20T18:00:00;2019-09-21T10:00:00 2019-09-21T12:00:00;2019-09-21T14:00:00 2019-09-21T18:00:00;2019-09-22T10:00:00 2019-09-22T12:00:00;2019-09-22T14:00:00 2019-09-22T18:00:00