Danse : Yellel, 12 décembre 2019-12 décembre 2019, Aubusson.

Yellel c’est le nom du village où est né son père en Algérie. Et le symbole du lien qu’il entretient avec le monde arabe. Voilà déjà 20 ans qu’Hamid Ben Mahi poursuit la quête de ses origines à travers des pièces qui mêlent danse urbaine et danse contemporaine. Pour cette nouvelle créatio Nle chorégraphe s’est inspiré d’un essai d’Amin Maalouf « Les identités meurtrières » qui questionne la difficulté que l’on peut avoir à assumer en toute liberté ses diverses appartenances entre héritage vertical (de nos ancêtres) et héritage horizontal (de nos contemporains). À ses côtés Aïda Boudriga qui danse depuis l’âge de 12 ans dans les quartiers nord de Marseille Omar Rémichi figure du break inspiré par la culture arabe et Hakim Hamadouche maître du mandoluth (cousin du oud) qu’il pratique notamment aux côtés de Rachid Taha. En tissant une histoire d’états de corps entre danses traditionnelles d’orient et danse hip hop contemporaine le chorégraphe entend s’amuser de « cette douce schizophrénie qui nous amène parfois à nier une partie de nous-même pour en mettre une autre en avant ».

Scène Nationale d’Aubusson – Théâtre Jean Lurçat#+33 5 55 83 09 09#infos@ccajl.com#http://www.snaubusson.com/

Danse : Yellel Scène Nationale d’Aubusson – Théâtre Jean Lurçat Aubusson Creuse

Scène Nationale d’Aubusson – Théâtre Jean Lurçat#+33 5 55 83 09 09#infos@ccajl.com#http://www.snaubusson.com/