Cycle Torr e Benn

facebook_event_1234531829947574

Cycle Torr e Benn, 25 novembre 2016 20:00,

“ D’abord ce qui importait, c’était principalement l’engagement militant auprès des ouvriers bretons et des paysans, ainsi que dans le mouvement breton, et cela dès le début. ” Jean-Louis Le Tacon
Cinéma Les Studios
en partenariat avec Cinéphare – Du cinéma carrément à l’ouest
et J’ai Vu un Documentaire
Association française de recherche sur l’histoire du cinéma
Dans le cadre du Le Mois du Film Documentaire

PROGRAMME :
Bretonneries pour Kodachrome
Un film de Jean-Louis Le Tacon
1976 – 12 min – Super 8
Film satirique sur le devenir de la culture bretonne.

Voici la colère bretonne – grève du Joint Français
Un film de Jean-Louis Le Tacon
1972 – 1h02 – Super 8
Chronique de huit semaines de grève des ouvriers de l’usine du « Joint français » à Saint-Brieuc.

Revoir ou découvrir les films « Torr E benn » 40 ans après leur émergence !

Les films « Casse leurs la Tête » (Cris de ralliement des paysans bretons révoltés en 1675 contre l’aristocratie et le Roi Soleil) ont été le fait de cinéastes amateurs tournant en super 8mm et se liant au plus près avec les ouvriers en grève (Joint-Français à Saint-Brieuc, Kaolins à Plémet, Big Dutchman àSaint-Careuc) puis avec les paysans de la « Guerre du Lait » et les paysans du Larzac s’opposant à l’extension de camps militaires chez eux. Il s’agissait pour eux de permettre une expression directe des bretons basculant dans la révolte et ceci en dehors des cadres syndicaux, politiques, confessionnels, et aussi à distance des cadres institués de la communication et du cinéma professionnel.

Ces activistes de la pellicule étaient animés par la fièvre gauchiste. Les ouvriers et paysans bretons inventaient en 1972 leur mai 68 . Ces drôles de cinéastes, créaient les Actualités Filmées Populaires, élaboraient les chroniques de ces luttes mémorables :

Un vent d’Ouest revigorait les esprits et les corps dans une ambiance festive, conviviale, solidaire et néanmoins radicale, particulière à la Bretagne. Torr E Benn tout en s’inspirant des « Ciné-oeil » soviétiques impulsés par Dziga Vertov ( « L’Homme à la Caméra« ) préconisait de créer autant de cercles d’agitateurs filmiques (Torr E Benn) que de cercles de danses et de sonneurs (Bagadou, Kevrenn ) et de multiplier à l’infini les soirées de « Skeuden hag Krampouez Gant Chouchen » (Soirées Images et Crêpes accompagnées d’Hydromel), un renouveau des Fêtes de Nuit (Fest Noz Vras).

Quarante après, ces films mal ficelés mais débordant de rage et de bonne humeur peuvent nous donner du cœur au ventre pour les jours à venir.

Cycle Torr e Benn was last modified: novembre 22nd, 2016 by Rennes
@Cinémathèque de Bretagne