Conférence 20 février 2017 16:30-20 février 2017 18:00, Exposition Galerie Des Arts Visuels.

ESAAA Mobile à Québec
rencontre avec les étudiants de l’École supérieure d’art de Annecy
lundi 20 février à 16h30
salle 3153 (salle de critique)
Édifice de La Fabrique

À l’occasion de la Manif d’art de Québec, l’École des arts visuels reçoit des représentants de l’École supérieure d’art de l’agglomération d’Annecy (ESAAA), plus particulièrement de son programme ESAAA Mobile. Lors de cette présentation, ils nous parlent de ce programme visant à confronter le plus tôt possible les étudiants aux réalités internationales des scènes artistiques contemporaines. Véritable satellite de cette école d’art, l’ESAAA Mobile va à la rencontre d’autres mondes de l’art, d’autres réseaux, d’autres manières d’apprendre, d’enseigner et de créer… à travers l’exploration de quatre événements internationaux d’art contemporain : la Manif d’art de Québec, la Documenta 14, à Athènes et Cassel, de même que la Biennale de Venise.

Le 20 février, leur séjour presque achevé, ils auront exploré la ville, sillonné les coulisses de la biennale, réfléchi sur son thème, créé avec des artistes, visité des espaces de diffusion… et vous présenteront le résultat de cette étape de travail.

Outre les artistes et enseignants Clôde Coulpier et Mathilde Sauzet Mattei, seront présents le coordonnateur aux études et à la recherche Jean-Baptiste Gabbero et les étudiants participant à ce projet de création: Hervé Allemand, Ségolène Nicolazic, David Péneau, Anaïs Pereira dos Passos, Christophe Scarpa, Simon Thibert et Romane Torrès.

Notes biographiques:
Clôde Coulpier crée en 2002 la résidence d’artistes Résidence Minimum Exemplaire, à Clamecy. De 2007 à 2013, il participe au projet collectif du centre d’art OUI à Grenoble. Membre actif de l’Association pour l’Agencement des Activités, il est également directeur de l’École de l’ombre. Mathilde Sauzet Mattei est co-fondatrice de l’unité de recherche et d’action artistique Les commissaires anonymes. Elle est auteur de divers articles pour des revues et des volumes collectifs. et aborde son travail d’écriture comme un médium expérimental, support à la parole, au discours et à la performance.