Concert d’orgue Cathédrale, 22 septembre 2019 18:00-22 septembre 2019 19:00, Cathédrale.

Dimanche 22 septembre, 18h00 

Concert d’orgue à la cathédrale Saint-Lizier.

Concert de clôture des journées du patrimoine

Cathédrale 105-107 La ville, 09190 Saint-Lizier 09190 Saint-Lizier Ariège

dimanche 22 septembre – 18h00 à 19h00

L’église romane dédiée à saint Lizier date du XIe siècle. Elle fut consacrée en 1117.

Le chevet constitue la partie la plus remarquable de l’édifice avec une multitude de réemplois gallo-romains. L’abside centrale et la travée de chœur sont entièrement ornées d’un ensemble de fresques romanes exceptionnelles, constituant « les premières grandes peintures romanes à nous être parvenues pour la région pyrénéenne » (John Ottaway, chercheur CNCM). Ces peintures, parmi les plus anciennes à être conservées dans la région pyrénéenne (fin XIe siècle), sont probablement l’œuvre d’un atelier d’origine italienne ayant travaillé à Saint-Lizier vers 1060-1080 et dont on retrouve des influences en Catalogne. Le décor est composé de deux registres : le registre inférieur avec un cycle de l’Incarnation et le registre supérieur représentant un collège d’apôtres où l’on peut distinguer saint Pierre et saint Paul. Un impressionnant Christ en majesté, datant du XIIIe siècle, couronne ce bel ensemble peint. Dans la nef gothique, au décor typique des églises toulousaines, on peut remarquer au sud un beau vitrail du XVe siècle et, au fond de l’église, l’orgue rénové du XVIIe siècle.

Le cloître roman est attenant à la cathédrale Saint-Lizier date du XIIe siècle, il est surmonté d’une galerie construite au XIVe siècle. Le cloître de Saint-Lizier est le seul cloître roman de l’Ariège et un des rares de la région Occitanie.

La galerie nord est composée d’élégants chapiteaux réalisés par un atelier toulousain ayant travaillé à l’église de la Daurade à Toulouse. Le décor se compose essentiellement de motifs végétaux : tresses, vanneries, entrelacs, palmettes, mais aussi de figures narratives et de compositions faisant intervenir des scènes historiées comme Daniel dans la fosse aux lions ou le « pêché originel ».

Au fil des journées, l’éclairage naturel ajoute à l’impression de sérénité et de recueillement qui se dégage de ce lieu.