Beaucoup de bruit pour rien Espace culturel Dispan de Floran, 25 janvier 2020 20:30-25 janvier 2020 22:10, L'Haÿ-les-Roses.

Samedi 25 janvier 2020, 20h30 Réservation des invitations auprès de la chargée de diffusion : Coline Fousnaquer coline.fousnaquer.viva@gmail.com, diffusion.viva@gmail.com, 06.66.75.01.83

Compagnie Viva – mise en scène Anthony Magnier

Dans cette prochaine création les rôles masculins sont tenus par des femmes, et les rôles féminins par des hommes. Ici, pas de travestissement, mais une véritable inversion des rôles. Dans cette adaptation originale ce sont les femmes qui reviennent de la guerre, les hommes qui les attendent. Pour, plus que jamais, nous questionner sur l’état de notre société et la place de chacun.e, à travers l'œuvre festive, truculente et joyeuse de Shakespeare.

Extrait de la note d'intention du metteur en scène :

"Lorsque je me suis mis a réfléchir aux comédien.ne.s qui allaient m’accompagner sur ce projet, sans me l’expliquer vraiment, comme une sorte d’intuition, j’ai eu envie de faire jouer certains rôles masculins à des comédiennes, avec le désir d’entendre des mots habituellement réservés aux hommes dans la bouche de femmes.Imaginez un monde dans lequel les femmes rentrent de la guerre et rejoignent les hommes qui les attendent dans un palais sicilien, rêvant à des amours à venir. Imaginez qu’un jeune homme s’évanouisse lorsque sa promise l’accuse d’être volage et de ne plus être vierge le jour de son mariage.Pourquoi ne changerions-nous pas les règles du jeu ?Pourquoi n’inverserions-nous pas les rôles dans une société qui serait aussi matriarcale que la pièce de Shakespeare est patriarcale ? L’idée n’est pas d’assener des leçons de morale mais que nous nous posions des questions. D’abord nous, les artistes qui allons construire ce spectacle, puis ensemble avec les spectateurs, avec les élèves qui souvent assistent à nos représentations, cette nouvelle génération qui arrive dans un monde où tout est à redéfinir.La devise des comédiens italiens du XVIIème siècle était : « Castigat ridendo mores » qui pourrait être traduite par « la comédie corrige les mœurs par le rire ». Shakespeare nous encouragerait dans notre démarche, lui qui a tant de fois utilisé le travestissement, et joué sur l’ambiguïté homme-femme."

Espace culturel Dispan de Floran 11, rue des Jardins 94240 L’Haÿ Les Roses 94240 

samedi 25 janvier 2020 – 20h30 à 22h10