Autres Mesures #6 – Will Guthrie – inauguration, 22 janvier 2020 18:00-22 janvier 2020 19:30, Rennes.

PRÉSENTATION DU FESTIVAL SUIVI D’UN CONCERT SOLO DE WILL GUTHRIE

Après avoir fait vibrer les murs de la La Criée centre d’art contemporain il y a deux ans, le batteur globe-trotteur Will Guthrie nous fait l’honneur de sa présence pour introduire cette édition éclectique avec un solo nourri de ses incessantes recherches.

******************************************************************
18h00 (durée 1 h)
Entrée libre, dans la limite des places disponibles

******************************************************************

*Biographie*
Quiconque l’a déjà vu en concert sait combien cet homme est multiple. L’émigrant australien a posé ses valises à Nantes en 2004. Il a depuis gravé son empreinte parmi celles des plus singuliers batteurs et/ou percussionnistes qui martèlent l’espace sonore des musiques expérimentales de par le globe. Avec son approche brute et pourtant érudite de l’instrument, on oublie la technique, on écoute la musique.

Habitué à tourner en solo, on le croise aussi régulièrement entourés de la crème des stakhanovistes de la free music d’aujourd’hui ( Oren Ambarchi, Mark Fell, Anthony Pateras, Jerome Noetinger, Jean Luc Guionnet…) mais sa musique dépasse tous les carcans des identités restreintes. Will Guthrie est aussi un homme qui s’est nourri de sons de partout, et il nous fait entendre ce qu’il en a digéré. Une musique aux racines apparentes mais à la modernité bien affirmée.

C’est la force incroyable de ses performances, de ne pas céder au plaisir du bavardage sans lâcher une seconde l’attention de l’auditeur. Will Guthrie ne se répète pas, il s’acharne depuis des années maintenant à remettre au métier son ouvrage et ça porte ses fruits, ça s’entend, ça se précise, ça s’épure, ça approche une certaine idée de l’essentiel. Il y a quelque chose de solennel là-dedans. Les sonorités influent forcément (les bols tibétains, la grosse caisse de concert, les bells etc.) mais c’est l’intention derrière qui s’écoute avant tout. Le sacré placé entre le folklorique et le spirituel, qui s’interprète et se relit à l’aune de chacun, un truc qui dépasse clairement le solo de percussions….

​>> will-guthrie.com