Autres Mesures #6 – Joachim Florent, 24 janvier 2020 17:30-24 janvier 2020 18:30, Rennes.

*CONCERT JOACHIM FLORENT

En écho avec le dispositif de Phalacrocorax, qui, la veille, faisait déjà entendre dans l’acoustique feutrée d’une médiathèque les prolongements électroniques d’une contrebasse, le jazzman Joachim Florent présente une musique aux influences et aux sonorités bien différentes.

En constante recherche autour des musiques libres et expérimentales avec ses lignes de basses rugissantes, Joachim Florent s’attaque au solo de contrebasse. S’y mêlent sans entrave envolées néoclassiques, ambient music et transe électronique servies par les potentialités insoupçonnées de son instrument. Juxtaposant des morceaux acoustiques et amplifiés, After science est un pont entre archaïsme et modernité, appel ancestral projetant ses ramifications futuristes aux confins de la connaissance.

******************************************************************
17h30 (durée 1 h)
Entrée libre, dans la limite des places disponibles

******************************************************************

*Biographie*

Joachim Florent est né en 1979 à Schaerbeek – Belgique. Artiste aux centres d’intérêts multiples, Joachim a étudié à l’ ENM de Villeurbanne parallèlement à des études scientifiques, puis au Conservatoire De Paris Cnsmdp au sein du département jazz.
Musicien singulier, il est le bassiste du trio Jean Louis avec Aymeric Avice et Francesco Pastacaldi. Il multiplie les projets au sein de la compagnie imperial ( Impérial Quartet, pulsar, vo populi, grio). Il a fondé avec Benjamin Flament les ensembles MeTaL-O-PHoNe et Radiation10, éléments moteurs du Coax Collectif.
Son goût pour l’aventure et le renouveau l’amène à collaborer avec des musiciens finlandais tels qu’ Aki Rissanen, mandingues au sein de l’impérial pulsar ou encore la musique contemporaine du Quatuor Béla. Installé à Nantes, Joachim y travaille notamment aux côtés de la chanteuse Mood et du guitariste Manuel Adnot ( Dark Radish). Plus récemment il participe aux derniers projets de Marc Ducret ou François Corneloup, ainsi qu’au réseau transatlantique « the bridge ».
En 2007, Il a obtenu le 1er prix d’instrumentiste au concours de la défense, et également les 2 premiers prix de groupe (Radiation10 et Jean Louis). Qu’il joue complètement acoustique ou qu’il transcende la contrebasse grâce à l’amplification, il est régulièrement invité à se produire en solo (Paris Bass 2008, Le Mans Europa Jazz 2012). Son travail s’articule autour de l’interpénétration stylistique et la recherche de nouvelles sonorités sur l’instrument, allant puiser dans le jazz comme dans l’ambiant ou la musique répétitive.

+ d’info:
https://joachimflorent.bandcamp.com/releases