Ateliers d’initiation à la cuisine coréenne, 4 mai 2019-5 mai 2019, .

du samedi 4 mai au samedi 1 juin à L’Appartelier 80 rue des Tournelles 75003 Paris Ateliers d’initiation à la cuisine coréenne Plats de fête (janchi-eumsik) Le Centre Culturel Coréen organise des ateliers de cuisine animés par Mmes Yoo Seunghee et Baik Sung-hee toutes deux spécialistes de la cuisine coréenne. Ces ateliers offrent aux amateurs d’art culinaire la possibilité d’acquérir un savoir-faire pratique qui leurs permettra de préparer de délicieux plats coréens. Cette année il s’agira d’une initiation aux plats de fête (janchi-eumsik) dont les Coréens aiment à se régaler. Chaque atelier se termine par un repas composé de plats réalisés par les participants eux-mêmes et est agrémenté de quelques accompagnements supplémentaires. Un vrai moment de convivialité à partager ! **Samedi 4 mai 17h** ### Plats de fête I : Doeji gogi suyuk et musengchae (tranches de poitrine de porc et salade de radis blanc émincé) Le suyuk se prépare avec un morceau de viande bouillie et pressée puis coupée en fines tranches. En faisant bouillir longtemps la viande celle-ci devient exempte de toute odeur et s’imprègne pleinement du parfum des autres ingrédients (oignons gingembre ail piments séchés…). Le suyuk est un plat demandant à la fois du travail et du temps de préparation. C’est pourquoi on le réserve plutôt aux jours de fête et il est le plus souvent accompagné d’alcool. **Samedi 11 mai 17h** **Plats de fête II : Japchae et nabak-kimchi (nouilles aux légumes émincés et kimchi de légumes et de fruits)** S’il y a un plat qui ne peut être absent d’une table de fête il s’agit bien du japchae. Il plaît aux petits comme aux grands et se compose principalement de nouilles de patates douces. Celles-ci sont mélangées à des légumes finement émincés de la viande de bœuf des champignons et de l’œuf ce qui donne au japchae un côté coloré délicat et appétissant. Le nabak-kimchi est quant à lui une variété de kimchi baignant dans un jus parfumé et qui se compose de radis et de chou. Le radis émincé et salé est ensuite mis à confire dans du piment de l’oignon nouveau de l’ail etc. L’adjonction de morceaux de pomme et de poire apporte à ce kimchi une saveur légèrement sucrée. **Samedi 18 mai 17h** **Plats de fête III : Donggeurangttaeng et sanjeok-kkochi (petites galettes de viande hachée et brochettes à la viande et aux légumes)** Les donggeurangttaeng sont dénommés ainsi à cause de leur forme toute ronde. Ils sont à base de viande de bœuf ou de porc hachée et assaisonnée on y ajoute aussi des légumes très finement émincés. Tous ces ingrédients bien mélangés prennent ensuite une forme ronde et aplatie évoquant des pièces de monnaie. Ces petites galettes sont enfin enrobées de farine et d’œuf avant d’être cuites à la poêle. Les sanjeok sont des brochettes multicolores alternant viande de bœuf marinée et légumes. Il s’agit d’un des plats généralement présents sur la table de jesa (cérémonie annuelle de commémoration dédiée aux ancêtres) ou lors d’autres occasions spéciales. **Samedi 25 mai 17h** **Plats de fête IV : Janchi-guksu et oi-muchim (nouilles de fête et concombre confit)** Les nouilles guksu sont pour les Coréens un plat très familier qui se déguste dans les grandes occasions : anniversaires repas de mariages etc. La longueur de ces nouilles symbolise une longue vie. Un bouillon à base d’anchois séchés et de jaune d’œuf coupé en fines lamelles complète ce mets de fête. Le oi-muchim est lui à base de concombre salé et agrémenté de pâte de piments rouges de concentré de prune et d’autres ingrédients. C’est un condiment très croquant et rafraîchissant. **Samedi 1er juin 17h** Desserts de fête : Sujeonggwa et samsaek-gyeongdan (punch au kaki et à la cannelle et gâteaux de riz trois couleurs) Le sujeonggwa est une boisson froide traditionnelle servie en guise de dessert lors des repas de fête. Du sucre et du miel forment la base de ce jus parfumé au gingembre et à la cannelle dans lequel trempent des kakis séchés et des pignons de pin. À la fois délicieux et bon pour la santé ce breuvage sucré est tout particulièrement apprécié lors du Nouvel An. Douceurs traditionnelles par excellence de la famille des tteok (gâteaux de riz) les gyeongdan sont de petites boulettes à base de farine de riz gluant. Mises à cuire dans de l’eau bouillante elles sont ensuite roulées dans différentes garnitures (généralement sésame noir armoise en poudre et poudre de soja grillé). De forme ludique et multicolores elles font toujours bel effet sur une table festive. _※ Inscriptions aux ateliers ouvertes à partir du 8 avril au Centre Culturel Coréen au 01 47 20 83 86 réservation téléphonique impérative (ne pas se présenter à l’atelier sans avoir été inscrit auparavant)._ _※ La formation est entièrement gratuite mais prévoir toutefois 20 € de frais d’ingrédients pour chaque atelier (en espèces uniquement)._ **L’APPARTELIER** 80 rue des Tournelles 75003 PARIS L’Appartelier 80 rue des Tournelles 75003 Paris Paris Paris Paris sur inscription