50e anniversaire de Mai 68, 1 février 2018 09:00-1 février 2018 22:00, Centre Pompidou .

50e anniversaire de Mai 68
Du 1 février au 17 septembre 2018
Avec l’Université Paris Nanterre, Nanterre-Amandiers, la Cité de l’architecture et du patrimoine, les Beaux-Arts de Paris, le Centre Pompidou, le Musée des Archives nationales, La Cinémathèque française, la BnF – Bibliothèque nationale de France et le Palais de Tokyo

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Il y a cinquante ans, le mouvement protestataire de Mai 68 retournait les rues de Paris, de Nanterre, et les esprits de la France entière. En lien avec un vaste mouvement de contestation international, il transformait profondément la société française.

Cinquante ans après, plusieurs institutions culturelles s’associent et interrogent l’histoire et l’héritage de Mai 68 à travers des rencontres, des expositions, des ouvertures d’archives, des ateliers participatifs, du théâtre, de la musique, des débats, des interventions inédites…

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
◊ PROGRAMME ◊

► Université Paris Nanterre : Riche de ses 34 000 étudiants et forte de son identité en sciences humaines et sociales, l’Université Paris Nanterre choisit de reposer in situ les questions de l’imagination au pouvoir et des articulations entre art et politique, en impliquant toute sa communauté dans plusieurs moments forts de créations et de rencontres.

► Nanterre-Amandiers : d’avril à mai 2018, le Centre Dramatique national Nanterre-Amandiers célèbre à sa manière le 50e anniversaire de mai 68, invitant des créations artistiques dont le point commun est de défricher des territoires utopiques.

► Cité de l’architecture et du patrimoine : « Mai 68. L’Architecture aussi ! » 1968, révolte étudiante, syndicale, sociale et artistique, de la manière de penser ou de faire des villes, de vivre tout simplement. Du renouvellement urbain à la revitalisation du patrimoine, la question de la ville préoccupe chaque jour davantage nos contemporains.

► Beaux-Arts de Paris : Fruit des regards croisés de deux disciplines souvent opposées, l’Histoire de l’Art et l’Histoire, l’exposition « Images en lutte » propose une lecture documentée de ce moment particulier de l’histoire contemporaine, les années 1968-1974, où l’art et le politique, la création et les luttes sociales et politiques furent intimement mêlés.

► Centre Pompidou : « Mai 68 – Assemblée Générale » est une manifestation vivante qui célèbre et interroge la contemporanéité de mai 68, en accès libre pendant trois semaines dans le forum -1 du Centre Pompidou.

► Musée des Archives nationales : Une institution citoyenne au service de la mémoire collective qui propose une exposition présentant les événements de mai-juin 1968 vus par le pouvoir en place.

► La Cinémathèque française : véritable carrefour des cinéphilies, musée vivant du cinéma, la Cinémathèque Française revisite mai 68 à travers une grande exposition consacrée à Chris Marker et la reproduction grandeur nature de la toute première quinzaine des réalisateurs en mai 69.

► BnF – Bibliothèque nationale de France : La Bibliothèque nationale de France est une des plus anciennes et des plus vastes bibliothèques au monde. 50 ans après les événements de mai-juin 1968, l’exposition « Icônes de mai 68 : les images ont une histoire » revient sur la construction médiatique de notre mémoire visuelle collective.

► Palais de Tokyo : Le Palais de Tokyo invite l’artiste Escif à déployer, sur la façade arrière de son bâtiment, une peinture monumentale sur laquelle il va reproduire les écritures qui accompagnaient les révoltes étudiantes de Mai 68 et les graffitis tracés clandestinement par les visiteurs dans les toilettes du Palais.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Retrouvez l’ensemble des évènements du 50e anniversaire de Mai 68, ansi que toutes les informations pratiques sur le site bilingue français / anglais dédié :

http://www.soixantehuit.fr/