Paris 4 Masterclasses en public 18 novembre 2017 14:00-18 novembre 2017 19:00, Paris France Culture France Culture.

Venez assister à 4 masterclasses, samedi 18 novembre 2017, en public du Studio 105 Maison de la Radio, avec Michel Fau, Anne et Patrick Poirier, Marie-Agnès Gillot, Etienne Klein-

14h – 15h / Michel Fau
Masterclasse animée par Arnaud Laporte
Après une formation avec Yves Pignot et Julie Ravix, il entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris de Pierre Vial, Michel Bouquet et Gérard Desarthe. Sa rencontre avec Olivier Py est décisive (La Servante, Le Visage d’Orphée, L’Apocalypse Joyeuse, Le Soulier de Satin de Paul Claudel, L’Orestie d’Eschyle, Les Enfants de Saturne…). Michel Fau met en scène Julie Depardieu dans LE MISANTRHOPE de Molière (nomination pour le Molière 2014 du meilleur metteur-en-scène) et dans NONO de Sacha Guitry, Charlotte de Turckheim et Gaspard Ulliel dans QUE FAIRE DE Mr SLOANE de Joe Orton, Léa Drucker dans DEMAIN IL FERA JOUR de Henry de Montherlant, Audrey Tautou dans MAISON DE POUPÉE de Henrik Ibsen. Actuellement c’est aux côtés de Michel Bouquet, dans LE TARTUFFE de Molière que ses talents de comédien et de metteur-en-scène s’expriment. Il met en scène également des opéras (BASTIEN ET BASTIENNE de Mozart, MADAME BUTTERFLY de Puccini, EUGÈNE ONÉGUINE de Tchaïkovski, RIGOLETTO de Verdi…). On a pu le voir au cinéma dans des films réalisés par Albert Dupontel, Dominik Moll, François Ozon, Benoit Jacquot, les Quiches, Noémie Lvovsky, Jean-Michel Ribes , Xavier Giannoli, Christophe Honoré, Edouard Baer ou encore André Téchiné. A la télévision, il a été dirigé par Oliver Py, Benoît Jacquot, Nina Companeez ou encore Arnaud Sélignac ou Josée Dayan. Il a enseigné au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris ainsi qu’à l’Ecole Florent. En 1998, Michel Fau reçoit le prix Gérard Philipe de la Ville de Paris pour son interprétation du monologue Hyènes de Christian Siméon. En 2006 il joue Illusions comiques d’Olivier Py au Théâtre du Rond-Point et reçoit le prix du meilleur comédien du syndicat professionnel de la critique. En 2015, la pièce FLEUR DE CACTUS, qu’il met en scène et interprète, lui vaudra 6 nominations aux Molières, dont celui du meilleur acteur et celui de la meilleure mise en scène.

15h30 – 16h30 / Anne et Patrick Poirier
Masterclasse animée par Anaël Pigeat
Après leurs études à l’École nationale supérieure des arts décoratifs et de nombreux voyages en Orient, Moyen-Orient et aux États-Unis, Anne et Patrick Poirier passent quatre ans à la Villa Médicis à Rome. Dès le début de leur séjour, en 1967, ils décident de travailler ensemble. Abandonnant leur ego respectif, ils réunissent leurs idées, leurs sensibilités, et leurs travaux signés en commun deviennent les fruits de ce partage. Ce ne sont plus des artistes solitaires travaillant dans leur atelier en quête d’un langage personnel, mais des voyageurs, arpenteurs de sites, découvreurs de civilisations, de religions et de cultures différentes. Refusant les rôles conventionnels de « sculpteur » et de « peintre », ils endossent ceux, interchangeables selon les circonstances, d’« archéologue » et d’« architecte ». Il ne s’agit plus d’une recherche formelle, mais, par une approche artistique des sciences humaines, d’un voyage dans la mémoire qu’ils considèrent comme une valeur fondamentale, base de toute intelligence entre les êtres et entre les sociétés. Enfants de la guerre (Anne est née en 1941 à Marseille, Patrick à Nantes en 1942), ils dénoncent la fragilité des civilisations et des cultures, et leur esthétique est souvent celle du fragment, de la ruine, de la catastrophe. Artistes pluridisciplinaires, ils ne s’interdisent l’usage d’aucun mode d’expression.

17h – 18h / Marie-Agnès Gillot
Masterclasse animée par Aurélie Charon
Après avoir débuté la danse à Caen, sa ville natale, Marie-Agnès Gillot entre à l’Ecole de danse de l’Opéra national de Paris en 1985. Cinq ans plus tard, à l’âge de 15 ans, elle est admise avec dispense dans le Corps de ballet. Finaliste du 15e Concours international de danse de Varna en 1992, elle est promue « Sujet » en 1994, « Première danseuse » en 1999 et est nommée « Étoile » à l’issue de la représentation de Signes de Carolyn Carlson, le 18 mars 2004, première nommée sur un ballet contemporain. Marie-Agnès Gillot, parfaite interprète des grands ballets classiques, est en effet très sollicitée par les chorégraphes contemporains. Mélange de force et de fragilité, Marie-Agnès Gillot cultive un goût pour l’éclectisme qu’elle exerce dans le domaine de la chorégraphie. Ainsi, elle crée de petites pièces qu’elle présente à l’Opéra dans le cadre de soirées caritatives et se fait remarquer avec ses Rares Différences, qu’elle crée en 2007 pour une danseuse et deux danseurs de hip-hop lors du festival Suresnes Cités Danse. En octobre 2012, elle présente Sous Apparence, sa première création pour le Ballet de l’Opéra national de Paris. De multiples reprises (Palais de cristal de George Balanchine, Orphée et Eurydice de Pina Bausch, La Nuit transfigurée de Anne Theresa de Keersmaeker) et créations (pour Benjamin Millepied ou Wayne McGregor en 2015, Crystal Pite en 2016) s’ajoutent à son répertoire depuis. En novembre 2009, elle créé une Flashmob pour l’association La Chaîne de l’Espoir sous la pyramide du Louvre. Elle est également investie dans l’association ICCARRE pour laquelle elle créée un pas de deux avec Blanca Li en décembre 2014 à la Maison Jean-Paul Gaultier. Après des clips pour REM et Benjamin Biolay, on l’a vue danser récemment aux côtés de Marianne Faithfull, de Katia et Marielle Labèque ou lors du spectacle annuel des Enfoirés. Elle joue au théâtre et au cinéma avec Pippo Delbono et est également l’égérie de plusieurs marques de luxe comme Celine ou Repetto. Deux de ses œuvres sont exposées au Palais de Tokyo. Elle crée TU ES dans le cadre de la Nuit Blanche 2016, sur la musique du Boléro de Ravel, un duo qu’elle a chorégraphié et dansé à partir des mouvements inspirés de son travail avec les prisonniers de la Maison centrale d’arrêt de Arles. Elle est Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur, dans l’ordre du Mérite et dans celui des Arts et des Lettres.

18h30 – 19h30 / @Étienne Klein
Masterclasse animée par Nicolas Martin
Physicien au CEA, professeur à l’Ecole centrale à Paris. Etienne Klein est physicien, directeur de recherches au CEA et docteur en philosophie des sciences. Il est professeur à l’Ecole Centrale de Paris et dirige le Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA (LARSIM). Il anime chaque semaine l’émission La conversation scientifique, le samedi de 16h à 17h. Il a publié plusieurs essais sur la physique et la question du temps,..

LES MASTERCLASSES FRANCE CULTURE
France Culture agrandit sa collection de masterclasses avec des personnalités majeures de la création culturelle dans tous les domaines : littérature, cinéma, arts de la scène, arts plastiques, architecture… Nous entrons ainsi dans l’atelier de fabrication intime des artistes, qui nous expliquent de façon très concrète comment elles/ils travaillent, de l’idée de départ jusqu’à la finalisation d’une œuvre. Une entreprise collective qui a pour vocation de constituer une collection d’entretiens de référence sur la culture. Les 40 premières Masterclasses ont été diffusées dans la grille d’été 2017, et sont rediffusées au cours de l’année le vendredi à 23h. Coordonnées par Sandrine Treiner et Arnaud Laporte, enregistrées en public durant l’année, les quarante productions de la Saison 2 de cette ambitieuse collection seront diffusées à l’été 2018.

https://www.franceculture.fr/evenement/4-masterclasses-en-public-avec-michel-fau-anne-et-patrick-poirier-marie-agnes-gillot-et-etienne