Tapisserie du jeu de l'oie MJC Le grand cordel

L’exposition La Tapisserie du jeu de l’Oie (et autres broderies…) de la compagnie Sentimentale Foule est présentée à la MJC Le Grand Cordel du 15 janvier au 16 mars 2024. La pratique d’Inès Cassigneul, autrice et conceptrice du projet, est ici croisée avec celle d’autres brodeuses. La tapisserie centrale mêle art de la broderie et de la narration à travers un format aussi novateur que merveilleux. 

Dans la salle d’exposition de la MJC Le Grand Cordel, dont la ligne artistique est axée autour du récit et des écritures contemporaines, place à La tapisserie du jeu de l’oie (et autres broderies…) du 15 janvier au 16 mars 2024. La tapisserie centrale, figure de proue de l’exposition, réinvente dans un format tant narratif que ludique le parcours d’Elaine d’Astolat, morte d’amour pour Lancelot Du Lac, sur une carte d’Amour en pleine apocalypse. Réalisée par la compagnie Sentimentale Foule, elle sert également de décor pour leur spectacle Vierges Maudites !. D’autres broderies réalisées par des Rennaises figurent dans l’exposition afin de mettre en avant la transmission de ce savoir-faire et sa force d’expression.

Ines Cassigneul Laurent Guizard
Ines Cassigneul © Laurent Guizard

Lorsqu’elle achève son école de théâtre, Inès Cassigneul poursuit son apprentissage de la broderie auprès de sa grand-mère, tout en s’intéressant au personnage d’Elaine d’Astolat. Son intérêt pour les littératures de l’imaginaire et du merveilleux, sa sensibilité aux quêtes de la table ronde et son désir de régénérer des figures féminines racontées dans des récits patriarcaux se retrouvent dans ce personnage, brodeuse méconnue des légendes arthuriennes.

À sa rencontre avec Muriel Fry, elle-même brodeuse, Inès Cassigneul décide de réinventer la légende d’Elaine par rapport au stéréotype de la « belle endormie » à travers une tapisserie. « La tapisserie du jeu de l’oie devient un des objets magiques de son histoire, comme ce que représente l’épée magique Excalibur pour le roi Arthur », explique t-elle. « Cette broderie, c’est la clef de son initiation, un ouvrage qui reprend un motif de jeu d’enfant. La concernant, c’est un jeu amoureux qui devient apocalyptique, et cette broderie lui permet de se délivrer du piège dans lequel elle est tombée et de partir à la conquête de Lancelot après avoir été adoubée chevaleresse par le dieu Amour »

Inès Cassigneul et Muriel Fry vont réunir des brodeuses amatrices et professionnelles afin de créer cet ouvrage collectif au cours de « marathons de broderies », des ateliers qu’elles animent toutes les deux avec Delphine Guglielmini

 

tapisserie du jeu de l'oie (et autre broderies) MJC Le grand cordel

La signature artistique d’Inès Cassigneul se retrouve aussi bien dans l’univers mythique qu’elle se réapproprie avec la cité légendaire de Camelot au centre de l’ouvrage textile que dans l’expression d’un parcours initiatique du point de vue d’une jeune fille amoureuse. Le récit-textile prend la forme d’un jeu de l’oie (jeu de parcours par case) médiéval, véritable parcours cartographique et source d’inspiration et de conception narrative pour son autrice. « Je savais que je voulais un jeu de l’oie, mais n’étant pas dessinatrice, j’ai travaillé avec Sophie Guerrive pour les dessins. On s’est mis d’accord sur une esthétique et des références de carte allégorique puis elle a produit le dessin à l’origine de la tapisserie ». 

« J’ai voulu parler d’une sorte d’éducation sentimentale au féminin »

La réflexion d’Inès Cassigneul pour produire son œuvre porte sur la construction des modèles de féminité et de masculinité, notamment dans des univers merveilleux. « L’époque victorienne a beaucoup puisé dans les récits médiévaux pour construire des modèles de féminité et de masculinité. Il y a eu des réinterprétations de légendes arthuriennes en partie par le biais de la peinture préraphaélite, et je m’étais à l’origine identifié au tableau d’Elaine d’Astolat », raconte l’autrice en se remémorant son adolescence. « Mais dans ma vingtaine, je me suis sentie vraiment éloignée de cette image. Le rapport qu’on a parfois en tant que femmes aux figures féminines qu’on nous a proposées provoque un jeu d’ambiguïté un peu complexe. En m’engouffrant là-dedans, j’ai voulu parler d’une sorte d’éducation sentimentale au féminin ». 

L’exposition donne également une place à des broderies qui correspondent aux illustrations du Brouillon pour une encyclopédie féministe des mythes par les jaseuses en écho à la volonté de régénérer les figures féminines mythiques. Autre figure auquel se rapporte Inès Cassigneul : Philomèle, une brodeuse dans les Métamorphoses d’Ovide, dont la langue a été coupée et qui se sert de son art textile afin de s’exprimer. 

La tapisserie du jeu de l’oie et les broderies exposées à la MJC Le Grand Cordel incarnent les outils d’une forme d’écriture contemporaine et témoignent de la force d’expression de cet artisanat. « C’est une méthode d’écriture et d’empowerment plus largement », rappelle Inès Cassigneul. Le vernissage de l’exposition aura lieu à la MJC le 22 janvier à 18h30. La conceptrice du projet y fera une lecture en lien avec l’exposition. 

Un autre projet collectif de la compagnie Sentimentale Foule porté par Inès Cassigneul est en construction. Intitulé « La tapisserie de la conquête », le dessin à broder est de Pierre Macé. De nouveaux marathons de broderie pour cet ouvrage sont prévus les 16 et 17 mars 2024 à la MJC Le Grand Cordel sur inscription sur le site internet. 

La tapisserie du jeu de l’oie (et autres broderies…)

Compagnie Sentimentale Foule

MJC Le Grand Cordel, du 15 janvier 2024 au 16 mars 2024.

18 rue des Plantes, 35700 Rennes

02 99 87 49 49 / accueil@grand-cordel.com

Vernissage de l’exposition le 22 janvier 2024 à 18h30

Autour de l’exposition :

• Séance scolaire du 15 janvier au 16 mars à partir de la moyenne section

• Atelier en famille Samedi 10 février 10h-12h30

• Autour de la broderie et de l’exposition

1,5€/4€ / À partir de 5 ans

Marathons de broderie, les 16 et 17 mars 2024, inscription sur le site de la MJC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici