À Rennes, des affiches ont fait leur apparition – campagne présidentielle oblige ! Place Hoche, les militants de Lutte ouvrière en ont placardé une grande de couleur rouge. Elle invite les Rennais à se rendre le samedi 1er octobre à une allocution de Nathalie Arthaud et à une grande fête.

Pour ceux qui ne connaissent pas Nathalie Arthaud, il faut savoir qu’elle est la nouvelle égérie de l’extrême gauche. Pour notre part, on lui trouve juste un petit air avec Arlette Laguillier. Même cheveux courts et même sourire au même âge… La ressemblance n’est-elle pas troublante ?

L’affiche rouge a été un moyen de propagande efficace de tout temps. L’une des plus célèbres d’entre elles fut sans doute celle qui fut collée le 21 février 1944 sur les murs de Paris. Elle commémorait l’exécution au mont Valérien de 23 « terroristes » membres d’un groupe de francs-tireurs partisans. Leur chef était un certain Manouchian. Sachez que ce fait inspira Louis Aragon, dans son poème L’Affiche rouge. En voici la dernière strophe :

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le coeur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s’abattant

Rennes > Quand la politique vire au rouge… was last modified: septembre 27th, 2011 by Jean-Christophe Collet

Laisser un commentaire