La Nuit du fantastique 2014 enclenche la troisième vitesse ! Après 2012 et 2013, l’association Films Insolites et Séances Trash et Court Métrange s’associent, pour le meilleur et pour le rire, afin de proposer au public rennais une nuit des plus savoureuses où le sérieux, a contrario d’une qualité définitivement au rendez-vous, n’aura que peu d’importance.

En effet, comme le rappelle Marie Sécher, membre du FIST et programmatrice au sein de Court Métrange, La Nuit du fantastique est bien « une nuit où l’on s’amuse ». Parallèlement, cet événement est également l’occasion de montrer des objets oubliés ou inédits qui ont toute leur place dans la construction d’une cinéphilie alternative. Cette proposition est également un moyen pour le tissu associatif rennais de « se retrouver », selon les mots de Cédric Courtoux, directeur adjoint de Court Métrange, afin de placer Rennes sur la carte cinéphile de France.

court métrange

Le programme s’annonce chargé et particulièrement excitant. Comme à son habitude, et après Poultrygeist en 2012 et The Taint en 2013 issus des mythiques studios Troma, les deux structures cinéphiles ont décidé de continuer dans l’incontournable cinématographique avec la projection de Dellamorte Dellamore. Métrage italien au casting improbable puisque l’on y retrouve l’acteur britannique à succès Rupert Everett, l’actrice italienne Anna Falchi plus connue pour ses rôles à la télévision ou François Hadji-Lazaro, leader des Garçons bouchers et Pigalle, Dellamorte Dellamore est avant tout un film de Michele Soavi.

nuit du fantastiqueAncien assistant réalisateur dans bon nombre de projets des maitres Dario Argento (Ténèbres, Phenomena, Opera) et Terry Gilliam (Les Aventures du baron de Münchausen, Les Frères Grimm), le cinéaste su se faire un nom avec Bloody Bird et Arrivederci amore, Ciao. Son Dellamorte Dellamore n’est pas en reste puisqu’il a reçu, lors de sa sortie en 1994, le prix du Silver Screen Award au Festival du film fantastique d’Amsterdam et le prix du jury au Fantastic’Arts d’Avoriaz. Depuis, le métrage jouit d’une réputation culte où « le romantisme décadent » selon les qualificatifs de Marie Sécher procure toujours cette « baffe » reçue par Cédric Courtoux à sa sortie.

court métrangeLe second long-métrage proposé quitte l’Italie et lorgne du côté du Japon avec Zombie Ass Toilet Of The Dead de Noboru Iguchi présenté, notamment, au Fantastic Fest d’Austin. Derrière son titre improbable résumant parfaitement son pitch de départ, ce film que Marie Sécher qualifie à juste titre de « comédie scato-pop » plaira sans aucun doute aux amateurs de grand n’importe quoi rigolo-dingo. Eclats de rire en perspective pour les spectateurs !

Entre ces deux grands moments de cinéma, cette Nuit du fantastique n’oubliera pas de regarder du côté de la série, et notamment, australienne avec Danger 5. Lancée en 2012 dans son pays d’origine mais inédite sur les écrans français, cet objet créé par Dario Russo et David Ashby ne manquera pas de surprendre le spectateur. Avec son aspect influencé par les années 1960 et ses relations foutraques avec l’Histoire, Danger 5 joue sans états d’âme avec le kitsh, le mauvais goût et le second degré. C’est donc une véritable découverte gonzo qui se propose à un spectateur qui n’en sortira définitivement pas indemne !

Les trois séances seront entrecoupées de concours et d’avant-premières dont le contenu est gardé secret. Pour découvrir ces pépites, rendez-vous vendredi 10 octobre à 22 heures au Cinéville Colombier.

NB : Les citations sont issues d’un entretien réalisé le mardi 7 octobre dans l’émission En Attendant Godard sur Radio Campus Rennes.

3 Commentaires

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom