Unidivers
22 novembre 2017 18:05-22 novembre 2017 18:05

Le tableau votif de l’incendie de 1720

Le tableau votif de l’incendie de 1720

A l’occasion des Journées du patrimoine, durant ce week-end, la Basilique Saint-Sauveur était ouverte au public. Edifice célébré par les Rennais, il abrite un tableau votif de l’incendie de 1720. Une autre oeuvre fut également peinte et accrochée à la basilique Saint-Aubin, toute proche.

En haut, à gauche de la peinture, le peintre inconnu a représenté une vierge, portant un enfant et apparaissant dans le ciel. Durant l’incendie du 23 décembre 1720, elle aurait béni les Rennais et sauvé l’édifice religieux. Mais étrangement, l’oeuvre n’est pas dédiée à Notre-Dame des Miracles et des Vertus, pourtant vénérée dans l’église, mais bel et bien à Notre-Dame des Nouvelles.

L’incendie n’avait été vaincu qu’après six jours de lutte acharnée et la démolition de maisons situées à proximité de la cathédrale. La pluie aida également à éteindre le brasier. Un évènement météoroligique qui fut perçu par les Rennais, très pieux, comme un miracle étant dû à la Vierge Marie.

Le tableau est un élément essentiel du patrimoine rennais. On y voit la ville de Rennes, composée de maisons de bois et de colombages. Malheureusement, un témoignage peu mis en valeur dans le bâtiment religieux.

Le cadre porte l’inscription « Vœu fait à Notre-Dame de Bonne Nouvelle par les habitants des Lices, rues St Louis, St Michel, place Sainte Anne, préservées de l’incendie du 22 décembre jusqu’au 30 ».

mercredi 22 novembre 2017 Le tableau votif de l’incendie de 1720