Accueil Environnement Sciences Santé Environnement Rennes. Pacific Planet, l’écologie en mouvement

Rennes. Pacific Planet, l’écologie en mouvement

Rennes. Pacific Planet, l’écologie en mouvement
© Pacific Planet

Pacific Planet, c’est l’envie de créer des actions qui font du bien aux êtres humains, et à la planète. Depuis mai 2022, l’entreprise ESS rennaise propose aux collectivités, entreprises et particuliers des activités ludiques et participatives de sensibilisation au Vivant. Dispensées par les cofondateurs Hélène Leduc, Christofer Jauneau et Mathieu Plot, elles prennent la forme d’animations ou de séminaires fédérateurs autour d’un même sujet, la biodiversité.

Il est aujourd’hui essentiel de comprendre le fonctionnement du monde naturel pour assurer sa protection », du naturaliste David Attenborough, est une belle ligne de conduite que suit depuis maintenant un an Pacific Planet, entreprise d’économie sociale et solidaire créée par le trio Mathieu Plot, Hélène Leduc et Christofer Jauneau. Après s’être adressé aux citoyens et citoyennes en créant l’association Hebdo Écolo, l’engagement de Mathieu s’est attaqué au monde économique avec cette deuxième initiative qui prolonge les valeurs et ambitions de la première.

mathieu plot pacific planet
Mathieu Plot © Pacific Planet

Après une année en volontariat international d’entreprise au Mexique et un passage par l’Allemagne, Mathieu Plot fonde en 2020 l’association de mobilisation citoyenne de ramassage de mégots Hebdo Écolo. « Le combat de base, c’était ramasser des déchets pour préserver la biodiversité, la ressource en eau et tous les animaux qui s’en nourrissent », déclare le cofondateur de Pacific Planet et médiateur scientifique. Christofer Jauneau, anciennement à Nature Paris, une agence régionale de la biodiversité, est journaliste scientifique et sa grande connaissance du sujet permet de vulgariser et diffuser l’information au plus grand nombre. Hélène Leduc est quant à elle assistante sociale de formation et a, dans son ADN, à cœur de transmettre et faire en sorte que tout un chacun se sente bien dans notre société. À eux trois ils forment Pacific Planet, entreprise ESS dont l’objectif premier est de partager son savoir sur le Vivant, ces écosystèmes qui vivent à nos côtés sans qu’on y prête réellement attention. 

Dans le prolongement d’Hebdo Écolo qui s’adresse principalement aux citoyens, l’équipe s’adresse cette fois aux collectivités et aux entreprises dans le but de réinventer l’idée de séminaire et de proposer des animations d’entreprise porteuses de sens. « Ça fait des dizaines d’années qu’on fait de la science dure sans arriver à transmettre ses messages donc il faut trouver des moyens plus ludiques pour partager ces sciences et ces connaissances. » Et pour parler aux entreprises, et être d’égal à égal, il faut en être soi-même une. C’est pour cette raison que Pacific Planet a pris la forme d’une entreprise ESS afin que le projet reste tout de même en accord avec leurs valeurs. « En tant qu’association, on n’est pas forcément respectés », confie-t-il. « On est bénévoles et ça arrange les entreprises, mais ça participe à la précarité des personnes. Ça use un système et les bénévoles qui le font, pour une cause privée et plus pour l’intérêt général. » Pacific Planet est aussi agréé ESUS (entreprise solidaire d’utilité sociale), « un agrément délivré par l’État pour les entreprises qui poursuivent une utilité sociale à titre d’objectif principal, en direction des publics vulnérables, ou en faveur de la préservation et du développement du lien social, de l’éducation à la citoyenneté, du développement durable, de la transition énergétique, de la promotion culturelle ou de la solidarité internationale ». Pour l’obtenir, il y a également des obligations, comme des salaires plafonnés ou encore aucun capital de l’entreprise en bourse.

Pacific planet rennes
© Pacific Planet

Les séminaires et animations proposés sont mis en place selon les attentes de l’entreprise. Les sujets de l’alimentation, la biodiversité, l’océan, la mobilité, le numérique ou encore le climat sont ainsi abordés dans plusieurs thématiques : biodiversité, sols et sous-sols, cycle de l’eau. « On est dans du B2B2C [Business to Business to Consumer, ndlr.], on s’adresse aux gens par le biais des entreprises », précise Mathieu. « Le but n’est pas de faire de la stratégie d’entreprise pour qu’elle soit plus écolo. On s’adresse aux personnes pour qu’elles s’émerveillent au contact de la nature et comprennent la complexité du Vivant pour qu’elles puissent le préserver. Le groupe Beaumanoir et Stanhom, une marque du groupe Yves Rocher, comptent parmi les entreprises avec qui le trio a déjà collaboré.

Entendez-vous les oiseaux printaniers qui gazouillent, perchés sur leur branche, et confirment l’arrivée des beaux jours ? Parmi les propositions, l’animation “Des racines et des ailes” emmènera à la découverte des couleurs et fonctions des oiseaux, et de ces innombrables chants qui nous accompagnent agréablement au quotidien. Le séminaire “Mer nature” plongera l’équipe dans les abysses des océans mêlant défis en équipe et fabrication artisanale et vous ferez connaissance avec les plantes du quotidien, ces herbes pas si folles, pleines de secrets et de vertus pendant l’animation “Plantes mal-aimées”. « La création d’une animation prend énormément de temps », nous apprend-t-il. Le trio cherche l’information, la synthétise et la vulgarise pour mieux la transmettre. « On s’appuie sur des données scientifiques, les rapports en ligne du muséum d’histoire naturelle, du GIEC et de l’IPBES donc il faut qu’on se demande quelle langue aborder pour que les gens s’y intéressent. Mais tout est fondé là-dessus, puisque la science n’est pas une opinion, mais des faits. »

Mathieu, Hélène et Christofer s’adressent aux entreprises et collectivités, mais également aux particuliers en proposant des sorties nature et autres animations, comme la reconnaissance de la faune et la flore des environs. Des événements sont proposés plusieurs fois dans le mois qu’ils communiquent sur leurs réseaux, à l’instar de l’animation “Insectes et compagnie”. 

Pacific planet rennes
© Pacific Planet

Après une année à s’être beaucoup déplacé en France (Île-de-France, Bordeaux, etc.), le trio veut aujourd’hui s’inscrire davantage dans le territoire breton. 

À l’instar de l’association Hebdo Écolo qui a permis le ramassage de plus d’un million de mégots dans les villes françaises et européennes en deux ans seulement, Mathieu a une fois de plus souhaiter de plus créer une initiative fédératrice et planter une petite graine pour qu’elle pousse en chacun et que le regard sur la biodiversité change, devienne plus conscient. « Quand bien même la cause pour laquelle on se bat est une goutte d’eau dans l’océan, les gens qu’on touche ne le sont pas et le lien social est super important », pour que collectivement l’humain mette tout en oeuvre pour protéger et préserver ces écosystèmes qui ont précédé notre existence et qui sont primordiaux pour la planète.

Site Internet

L’équipe de Pacific Planet sera notamment présent à la deuxième édition de l’Octopufest, organisé par le crew rennais Octopus, samedi 17 juin de 14h à 18h, pour présenter ses activités et vous faire (re)découvrir la biodiversité avec bonne humeur. Tendez l’oreille, le chant des oiseaux vous guidera peut-être vers le lieu qui n’est pas encore dévoilé.

À lire également sur Unidivers.fr :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici