mar 6 décembre 2022

Rennes. Le Noktambül fête un an de café-concert

Le Noktambül a repris le flambeau du fameux bar rock rennais Le Mondo Bizarro il y a maintenant un an. L’identité du lieu a changé, mais il reste un havre pour la scène musicale locale et pour la musique live, sous la houlette de son nouveau patron, Gürbüz Göksü. Rencontre.

noktambul rennes

264 avenue du général Patton. La maison qui a accueilli pendant 18 ans (2002-2020) les concerts du Mondo Bizarro a fait peau neuve. Elle s’est parée de noir et de personnages lunaires brandissant des instruments de musique, signés du street artiste L’Outsider. Elle arbore désormais un nouveau nom, Noktambül. Passé la porte, on peine à reconnaître les lieux, qui ont pris, on peut le dire, un grand coup de frais. « Sept mois de travaux ! », s’exclame Gürbüz Göksü qui nous accueille, souriant, derrière son comptoir.

noktambul rennes
Gürbüz Göksü entouré du duo Le Zèbre, Julien «Dédé» Pinel à gauche, Fausta Federici à droite.

Avec comme bande-son la répétition du duo Le Zèbre, en résidence avant un concert le 3 novembre 2022, Gürbüz Göksü nous raconte le parcours qui l’a mené derrière ce comptoir. « C’est un rêve de toujours ! En tant que musicien, j’ai beaucoup joué dans des endroits comme ça. Souvent, il y avait une frustration par rapport à ce qu’on nous proposait, que ce soit l’installation matérielle ou l’accueil. Je me disais toujours que si c’était moi qui le faisais, je le ferais différemment. » En 2018, une tournée en Turquie avec le Laurent Genty trio, et notamment un passage au Nardis Jazz Club d’Istanbul, qui leur déroule le tapis rouge, sera un véritable déclic, et le musicien revient à Rennes avec la ferme intention d’ouvrir son café-concert.

Son banquier d’accord pour ce qu’il nomme « un projet de vie », « un projet de fin de vie », corrige Gürbüz Göksü en rigolant, celui-ci rachète le Mondo Bizarro en avril 2021, et, en novembre, le Noktambül voit le jour, et la nuit, évidemment. Noctambule, Gürbüz l’a toujours été. « Dès mes 14 ans, à Istanbul, où j’ai grandi, je jouais du jazz dans les boîtes de nuit. Il y avait toujours un moment de la soirée avec une danseuse du ventre que j’accompagnais à la guitare. C’est devenu une vocation, et pendant 30 ans j’ai joué pour des troupes de danse, des cours de danse ou de chorégraphie », raconte-t-il. S’il reprend encore à l’occasion les instruments pour des scènes ouvertes au Noktambül, Gürbüz Göksü a changé de casquette pour être désormais au chevet des musiciens et musiciennes, en leur proposant « tout ce que j’aurais aimé avoir ».

noktambul rennes

Le Noktambül est donc un café-concert équipé d’une vraie scène, modulable selon les besoins, et d’une installation technique, son et lumière, de qualité. Contre l’idée courante aujourd’hui du tout DJ, selon laquelle « ça coûte moins cher, ça fait autant d’ambiance et les gens dansent », Gürbüz Göksü veut mettre en avant la musique live, lui qui a beaucoup joué dans les bals avant qu’ils ne soient complètement remplacés par les discothèques. La ligne musicale du lieu est large et éclectique. Elle met l’accent notamment sur le jazz, qui manque cruellement de lieux d’expression aujourd’hui à Rennes, mais pas uniquement. Classique, rock, folk, reggae, musique électronique, Gürbüz Göksü ne se ferme à aucun style. En atteste le récent passage, le 28 octobre 2022, du groupe punk rock Gunners, qui compte parmi ses membres Bruno Perrin, ancien patron du Mondo Bizarro.

Gürbüz Göksü privilégie aussi les groupes et artistes locaux et émergents. Il propose ainsi aux jeunes groupes des résidences courtes qui permettent de s’exercer sur scène dans des conditions de live et avec un matériel adéquat. Les scènes ouvertes ont ce même objectif de donner la possibilité de jouer aux amateurs ou artistes en voie de professionnalisation, et ainsi de renforcer leur confiance. Le succès est au rendez-vous, et le patron croule sous les propositions de concert.

noktambul rennes
Laurent Genty Piano solo © Noktambül

En un an d’activité, Gürbüz Göksü n’a pas encore pu mettre en place tout ce qu’il souhaitait. Il a fallu rebâtir une clientèle, prendre le rythme de cette nouvelle vie et terminer les aménagements intérieurs. « À l’avenir, j’aimerais que tous les soirs il se passe quelque chose ici », avance-t-il. Danse, dîners-concerts, troupes d’improvisation, les possibilités sont nombreuses.

En attendant, la programmation du Noktambül est déjà généreuse. Le café-concert fêtera son premier anniversaire samedi 5 novembre, en compagnie de Two Men In Blue. Déjà programmé pour l’inauguration du lieu, puis du jardin au printemps, le duo rennais profitera de cet anniversaire pour célébrer ses dix ans. Le mois de novembre sera également riche en collaborations, avec le concert de Brieg Guerveno le 11 novembre, dans le cadre du festival Yaouank, ainsi que cinq dates avec le festival Jazz à l’Ouest et deux avec Culture Bar-Bars. Pas de doute que le Noktambül a encore de belles nuits devant lui.

  • noktambul rennes
  • noktambul rennes
  • noktambul rennes
  • noktambul rennes
  • noktambul rennes

Site Internet

Jean Gueguen
Jean Gueguenhttps://www.unidivers.fr
J'aime ma littérature télévisée, ma musique électronique, et ma culture festive !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
ciel dégagé
6.7 ° C
7 °
6.1 °
70 %
4.1kmh
0 %
mar
7 °
mer
7 °
jeu
6 °
ven
4 °
sam
2 °