mar 31 janvier 2023

Rennes. Le Municipal bal de la compagnie On Off, une fiesta qui met le feu

Le festival Waterproof plongera la métropole rennaise dans la pluralité de la danse du 28 janvier au 5 février 2023. Parmi les invités, la compagnie On Off présentera Le Municipal bal, une réappropriation du traditionnel bal populaire et une invitation à partager un moment de fête et de convivialité autour de grands tubes, dimanche 5 février.

En juillet 2020, le camion-navette de la compagnie On Off avait surpris les habitants en vadrouillant en musique dans les rues de la capitale bretonne, dans le cadre du festival Les Tombées de la nuit. De manière impromptue et savoureuse, la troupe avait régalé une population encore affectée par la crise sanitaire de leur bal mobile à l’énergie débordante. Deux ans plus tard, c’est la salle de la Cité qui fera office d’écrin à la version en salle du Municipal bal, dimanche 5 février à l’occasion du festival Waterproof. L’équipe emporte le public dans un bal populaire revisité par leurs soins dans une invitation à se réunir, dans la chaleur du faire ensemble.

municipal bal on off
© compagnie on off

Initialement troupe circassienne créée en 2003, la compagnie On Off s’oriente par la suite dans une production où la musique, le chant et la danse deviennent les fondamentaux d’une création où prévaut la relation au public. La fondatrice et directrice artistique Cécile Thircuir, de formation lyrique, conserve l’esprit de troupe et développe, avec Sébastien Vial à la codirection, une création dans laquelle sont célébrés le jeu, l’humour et l’invention, en gardant des débuts l’envie de formules tout terrain. « Tous nos spectacles se jouent en salle, mais on essaie au maximum de s’adapter à des contextes de rue, dans l’idée de pouvoir déborder de la salle en tout cas », explique Sébastien Vial, arrivé dans la compagnie en tant qu’interprète en 2013 avant de devenir codirecteur artistique en 2018. À l’origine de ce virage, la création SMS (Sing Me a Song) conçue en 2013.

Dans ces livraisons de chansons à domicile, les personnes participantes choisissaient un morceau dans un catalogue et écrivaient une dédicace que les comédiens transmettaient aux destinataires. « On joue sur cette charge émotionnelle qu’apporte la musique populaire », déclare-t-il.Dans le rôle de facteurs de chanson, les interprètes ont été amenés à sortir de leur espace de confort qu’est la scène, se confrontant à une relation d’un à un. « En tant qu’interprètes, on s’est retrouvés dans une certaine vulnérabilité, ce qui nous a marqués et donné envie de créer des relations. »

compagnie on off sms
© Compagnie On Off

Depuis, la compagnie confirme et cultive ce rapport très humain à la création, en s’inspirant librement des recherches actuelles autour des sciences sociales et de neurosciences. « Nos outils de base sont très simples, mais on réfléchit beaucoup aux échanges qui vont avoir lieu et ce qu’ils peuvent créer comme type de moments, de ressentis pour les gens », explique le codirecteur. « C’est en cela que, parfois, on peut se rapprocher de la sociologie. » Tout est bon pour créer des situations et des spectacles qui parlent du débordement et d’humanité, des petits moments de vivre ensemble qu’il est important de rappeler. Et c’est au moyen de la réappropriation des formats accessibles populaires et de musiques qui portent en elles un patrimoine musical que la compagnie crée ces moments de convivialité.

Le bal populaire, « une des bases du spectacle vivant », est l’un d’entre d’eux. Aspirant à une interaction douce et naturelle, la compagnie aborde ici les thèmes du lâcher-prise et de la fête, dans le respect de son public et de ses barrières psychologiques, sociales ou physiques de chacun. « On est plusieurs à être allergiques à un certain type d’interaction », confie Sébastien Vial. « C’est peut-être pour cette raison qu’on passe autant de temps à se demander comment on vivrait la situation ». Le but étant de créer des envies, celle de participer et celle de se lâcher sans que cela devienne un fardeau ou une obligation. « C‘est un peu comme organiser une fête en faisant en sorte qu’elle soit la plus réussie possible et en se donnant la peine de se demander à chaque moment comment la soirée sera vécue, comment faire en sorte qu’un souffle commun se mette en place. »

Défini comme un « objet dansant participatif », il fait nul doute que l’énergie des interprètes contaminera le public, et ce dès la mise en jambe. Pendant trois heures, la salle de la Cité débordera de bonne humeur, une petite incitation à se dégourdir les gambettes. Le répertoire éclectique, à l’image de l’équipe réunie au plateau, sera propice à cette parenthèse festive joyeuse, bienveillante et remplie d’humour, langage universel communicatif qui facilite le lâcher-prise. « C’est un de nos spectacles les plus punchy et fatiguants », avoue Sébastien Vial, « mais il nous apporte énormément d’énergie aussi, les gens renvoient beaucoup durant le concert. »

Cette énergie, la compagnie a d’ailleurs envie de la faire perdurer puisqu’elle entame une nouvelle création en se frottant cette fois au bal dédié aux années 80. « Y a cette envie d’aller se frotter à ce genre de rendez-vous qu’on croise régulièrement. J’aimerais voir comment y insuffler de la poésie et parler d’espace de liberté. » Mais en attendant, chaussez vos plus belles chaussures de compèt’ et en piste à la salle de la Cité pour la java du dimanche après-midi !

municipal bal on off
© ville de Loos-en-Gohelle

Retrouvez Le Muncipal bal dimanche 5 février 2023 à 16 h (durée : 3 h), à la salle de la Cité, 10 rue Saint-Louis

Taris unique 6€ / Waterpass 4€ / SORTIR ! 2€

Billetterie

À lire également sur Unidivers.fr :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
5.5 ° C
6 °
4.4 °
87 %
1.5kmh
100 %
mar
11 °
mer
9 °
jeu
12 °
ven
12 °
sam
7 °