MODE ÉTHIQUE À RENNES : TROIS BOUTIQUES, TROIS STYLES ÉCO-RESPONSABLES

Des boutiques de mode éthique à Rennes ? Qu’est-ce que la mode éthique concrètement ? Derrière toutes les désignations affiliées au domaine du biologique, il arrive d’être perdu. Unidivers revient sur les bases et a poussé la porte de trois boutiques de mode rennaises, différentes dans leurs propositions, mais unies dans la diversité !

mode ethique rennes
Magasin Onaki, 2 quai Émile Zola, Rennes.

Qu’est-ce que la mode éthique ?

Consommer moins, mieux, et plus responsable, cela passe également par la mode. De plus en plus de magasins et de jeunes créateurs proposent des collections réalisées à partir de matières biologiques et responsables. Derrière la désignation « mode éthique » se cache le concept complet de la mode responsable. Elle peut inclure la mode écologique, recyclée, durable et locale.

La mode éthique s’implique autant dans le domaine environnemental que social. Ces créateurs mettent un point d’honneur à utiliser des matières premières et des techniques de productions respectueux de l’environnement – processus de fabrication moins consommateurs d’eau, d’énergie et de transports – afin de diminuer l’impact environnemental du produit.

Elle démontre une conscience sociale de la production et tente d’inciter les consommateurs à acheter des vêtements de meilleure qualité, qui tiendront de ce fait dans le temps. Les conditions de travail doivent respecter les individus et la société : un salaire décent, le respect des droits des travailleurs ou encore l’interdiction du travail des enfants… Peut-être plus cher à l’achat, les produits de mode éthique (vêtements, chaussures et accessoires) sont durables dans le temps, avec des priorités humaines qui semblent des plus honorables et méritent de se faire entendre.

mode ethique rennes
GOTS ou Global Organic Textile Standard est un nouveau label issu d’un regroupement international d’organismes de certification biologique qui se sont unis pour harmoniser les certifications des textiles biologiques dans le monde.

Les prix attractifs des grandes marques de l’habillement ravissent peut-être le porte-feuille des fashionistas sur le moment et les collections dites bio des grandes enseignes peuvent faire illusion (parce qu’il ne faut pas se leurrer, il y a coton bio et coton bio…), mais ces monstres de la mode qui alimentent la fast-fashion, ou mode jetable, participe à ce qui est devenue l’industrie la plus polluante, après celle du pétrole.

En Indonésie, le plus long fleuve de l’île de Java, Citarum, est pollué par les usines textiles à proximité directe et affecte considérablement la vie et la santé des habitants des villages qui bordent le fleuve. Depuis la loi de 2009, les usines sont tenues légalement d’éliminer les substances dangereuses des eaux usées avant leur reversement, mais les gouvernements ne la font pas appliquer. Actuellement, des centaines d’usines ne dépolluent pas leurs eaux usées avant de les rejeter dans la rivière et contaminent ainsi la seule source d’eau potable des habitants – un prélèvement a montré des taux très élevés de chrome dans l’eau (28,084 mg par kg) et de plomb (29,03 mg au lieu de 0,85 mg par kg).

Dans un rapport rendu public mardi 7 mai 2019, nous apprenons que les salariés des usines de vêtements d’Éthiopie, sous-traitants pour des marques comme Guess, H&M ou Calvin Klein, sont les moins bien payés au monde, avec seulement 26 $, soit 23 €, par mois… L’enseigne H&M avait déjà fait parler d’elle à la rentrée 2018 quant à la surexploitation et au traitement salarial de ses employés d’une usine textile située plus proche de chez nous, en Bulgarie, où les employés ne gagneraient que 98 € par mois pour des semaines de 40 heures….

Encore trop peu nombreuses dans le paysage rennais, Unidivers a voulu saluer l’engagement de ces boutiques qui proposent une offre autant responsable que diversifiée.

Ekyog

mode éthique rennes

La marque de prêt-à-porter biologique Ekyog raconte l’histoire de Louis-Marie et Nathalie Vautier. En 2003, le couple se lance dans la conception d’une marque de mode différente, une marque qui se veut respectueuse de la nature et des hommes. Il fallait une certaine audace à l’époque pour se lancer dans la création d’un tel projet… « Ils voulaient faire connaître le coton biologique en particulier. Beaucoup de boutiques surfent aujourd’hui sur cette tendance du coton bio sans que la marque soit véritablement impliquée. C’est compliqué, mais si l’on veut penser éthique, il est nécessaire de penser à la totalité de la chaîne opératoire, de la plante à la transformation du produit, et pas seulement à une partie » précise Diane Martineau, propriétaire des lieux à Rennes depuis son ouverture en 2005.

mode éthique rennes

Depuis, de belles matières naturelles biologiques et recyclées sont apparues – soie, Tencel® (fabriqué à partir de l’eucalyptus), cachemire, yack, laine, etc. « Quand vous touchez la matière du vêtement, la différence se sent aussitôt ».

Le mélange de matières s’est faufilé dans les collections et le style cocooning du début a laissé place à un style plus tendance, avec des modèles autant responsables que féminins et chics. « Au delà du style, beaucoup de nos clientes ont suivi la marque pour ce qu’elle représente ».

mode éthique rennes
Robe Tilly

La boutique a récemment déménagé et a pris ses quartiers rue Duguesclin. Dans une ambiance showroom, la collection printemps-été ravira certainement le cœur des femmes avec ses motifs fleuris – vus entre autres sur la robe Talvi, la robe Tilly et le pantalon Tino – pour une saison colorée tout en douceur.

Ekyog, 2 rue Duguesclin, 35 000 Rennes. 09 82 35 68 21 / Site

Somewhere

Somewhere

De plus en plus de marques de prêt-à-porter proposent une gamme de vêtements éco-responsables, ce qui est le cas de Somewhere, une marque de vêtements créée en 1993. Soucieux du développement durable, une première ligne de vêtements en coton bio s’invite dans les rayons des boutiques Somewhere en 2005. Aujourd’hui, la marque propose une gamme de vêtements bio et éthiques, avec des matières innovantes au service de la planète (coton bio, matières recyclées).

Somewhere développe particulièrement les matières les plus éco-friendly comme le lin et les plus responsables comme le coton biologique. Leurs tee-shirts et pulls sont d’ailleurs exclusivement confectionnés en pur coton (certifiés selon le référentiel international GOTS), issu de l’agriculture biologique qui n’utilise que des engrais et pesticides naturels organiques.

Somewhere, 6 rue Duguesclin Place St Sauveur, 35000 Rennes. 02 99 79 06 53 / Site

Onaki

mode ethique rennes

Comme le disait Coco Chanel, « La mode se démode, le style jamais ». Chez Onaki, situé en plein cœur de Rennes, Anna et Christophe ne se soucient pas de la mode, ils vendent du style. Ouverte depuis quinze ans, c’est certainement la première boutique de mode éthique à Rennes. Contrairement à Ekyog et Somewhere, Onaki est une boutique multi-marques qui travaillent dans le respect de l’homme.

mode ethique rennes

Tous deux issus du milieu de la fripe, leur amour pour les belles matières les poussent à ouvrir leur boutique. Un accent particulier est mis sur les vêtements en chanvre, une plante bénéfique pour l’environnement. Sur l’idée d’Anna, tous deux sensibles aux valeurs écologiques et humaines qu’elle véhicule, la boutique Onaki se tourne rapidement et exclusivement vers la mode éthique. « Nous cherchons à développer et défendre les petites marques indépendantes, en dehors de ce que propose la grande distribution », souligne Christophe.

Environ une quarantaine de marques, que l’on ne trouve nulle part ailleurs à Rennes, sont proposées. Qu’ils soient en chanvre, coton-bio, élasthanne certifié GOTS, les modèles colorés et bariolés proposés contrecarrent les sempiternels préjugés qui peuvent encore persister au sujet de la mode éthique (et de ses couleurs parfois trop fades).

mode ethique rennes
Sous-vêtements de la marque Vatter et haut à manches longues de la marque Madness

Qu’il s’agisse de vêtements, accessoires ou chaussures, les hommes autant que les femmes trouveront leur bonheur dans ce magasin qui interpelle dès le pas de la porte par son panachée de couleurs. Dans les rayons se trouve un véritable trésor vestimentaire : les robes à motifs fruitiers de King Louie, petite pépite venue d’Amsterdam, ou celles fleuries de la marque néerlandaise Nomads ; les pantalons de Komoko et les jeans de la marque suédoise Nudie. Sans parler de la multitude de tee-shirts unis ou à motifs, dont ceux de la marque allemande Hempage, et la marque de sous-vêtement en coton bio certifiés GOTS Vatter, un produit qui demeure encore rare à trouver en boutique… « Ce sont des marques qui ont les mêmes valeurs humaines que nous, c’est primordial pour Onaki ». Une belle philosophie à suivre…

Onaki, 2 Quai Emile Zola, 35000 Rennes. 06 24 23 10 88.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom