Avec les concerts du midi à Rennes : plutôt que d’errer dans le centre-ville au moment de la pause déjeuner, mâchonnant un sandwich famélique et léchant les vitrines de magasins fermés, il est possible de passer un moment musical des plus agréables, confortablement installé à l’auditorium de la MIR, Maison internationale de Rennes.

 

Après avoir été chaleureusement accueilli par Olivier Légeret et son épouse, violoniste à l’orchestre de Bretagne, divine surprise pour les non-initiés, un bon sandwich vous est offert ainsi qu’une bouteille d’eau minérale afin que ne soit pas sacrifié l’utile au profit de l’agréable. Contentés et bien assis, il ne reste plus qu’à vous laisser aller à la musique.

rennes mir concerts midi
Quatuor Elysée (Photo Emannuelle Alès)

C’est « l’âme slave » qui sera le thème de cette rencontre méridienne avec Serge Rachmaninov et son quatuorn°2, suivi de Antonin Dvorak et son quatuor n°12 intitulé « Américain ». Les membres du quatuor Élysée seront nos hôtes pour cette surprenante coupure de mi-journée et vont réjouir les presque 100 personnes présentes par l’excellence de leur prestation.Il y a vraiment lieu de regretter que Rachmaninov nous ait délivré une œuvre inachevée, seulement deux mouvements sur les 4 qui constituent la trame habituelle de ce genre d’œuvre, tant son travail est saisissant.

 quatuor élysée mir concerts midi
Serge Rachmaninov

Rien d’austère dans cette musique. Sonnant parfois comme une musique de film, elle se pare pourtant d’une beauté particulière, c’est une conversation harmonieuse entre quatre instruments, pleine d’allant et de contrastes élégants. Dans ce premier mouvement, le trait n’est jamais forcé. Plus étonnant encore, le second mouvement commence par des notes sombres et lentes portant une mélodie répétitive qui monte comme une plainte. L’intensité dramatique et une impression de profonde mélancolie montent de concert. Certaines constructions sont déroutantes et fascinantes à la fois. L’alto entame un air lent et triste et sans que l’on s’en aperçoive, c’est le second violon qui a repris à son compte cette mélodie, elle passe enfin au premier violon et nous laisse la fallacieuse impression que c’est un seul et même instrument qui s’est exprimé dans cette phrase musicale. Onfinit par perdre pied et c’est une musique aussi inhabituelle qu’étonnante qui nous entraîne dans ses méandres. Elle est à la fois profonde et tellurique. Rompus que nous sommes aux grands concertos de Serge Rachmaninov, le Quatuor Élysée nous fait pourtant découvrir d’autres facettes de son talent et franchement nous ne sommes pas déçus.

Mir midi concerts quatuor élysée dvorak
Antonin Dvorak

C’est avec une œuvre achevée, d’Antonin Dvorak que nous poursuivrons notre programme. Pour mieux l’appréhender il convient de rappeler un épisode de la vie du musicien, à savoir son passage aux Etats-Unis. Pétri de mélancolie à la pensée de son pays, il a puisé dans les musiques américaines l’inspiration de ce quatuor sans s’extraire totalement de ses racines slaves. Il en ress ort une œuvre pleine de clins d’œil aussi bien au gospel qu’à la musique traditionnelle des Amérindiens et qui préserve ce souffle épique, cette respiration empreinte de mélancolie si propre aux maîtres de l’école tchèque, comme Bedrich Smetana par exemple. C’est un véritable voyage au milieu des canyons et des plaines du Far West auquel nous sommes conviés. Les mélodies sont très proches de celles de la fameuse symphonie du Nouveau Monde écrite la même année. Du premier mouvement plein d’énergie, nous passons à un second inspiré par une cérémonie funèbre indienne dont le rythme apaisé est ponctué par les pizzicati du violoncelle. C’est une musique pleine d’enthousiasme qui suivra avec les troisième et quatrième mouvements, terminant l’œuvre avec optimisme et reconnaissance.

Le choix des pièces et le remarquable travail du quatuor Élysée ont contribué à rendre véritablement réjouissant ce moment de musique partagé sur un horaire si peu orthodoxe. C’est sans doute cela la belle idée de ces concerts du midi, car après la sortie, c’est une nouvelle journée qui s’ouvre à vus, mais avec un on ne sait quoi de légèreté en plus qui donne envie de ne pas manquer la prochaine édition. Pour cela il vous faudra attendre la rentrée, mais afin de vous permettre de réserver vos places et de préparer vos futures sorties, nous ne manquerons pas de vous proposer dans les prochaines semaines le programme de la saison à venir.

Si vous n’avez jamais testé les concerts du midi, ne commettez pas deux fois la même erreur !!

Concerts du Midi Maison internationale de Rennes
 Quatuor Elysée 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom