RENNES. MILAN VALTAIS PHOTOGRAPHIE L’ARTISTIQUE DANS L’ORDINAIRE DE LA RUE

Face à la situation sanitaire devenue critique sur le sol français, le Président Emmanuel Macron annonçait un troisième confinement mercredi 31 mars. L’exposition du jeune photographe rennais Milan Valtais, jusqu’à la mi-avril à la boutique Vacarme, voit ainsi sa durée de vie raccourcir. Cette première exposition rassemblait clichés de manifestations, pratique du skate et photographies de rue. Le jeune photographe porte un nouveau regard sur l’espace urbain, pour que l’artistique côtoie l’ordinaire. Découverte de son travail.

Depuis son ouverture, artistes, créateurs et créatrices breton.nes se succèdent à la friperie Vacarme. De petites expositions habillent régulièrement les murs de l’espace brocante et explorent la création artistique locale. L’exposition du moment met en avant les photographies urbaines de Milan Valtais, âgé de 21 ans. Une première pour le jeune photographe qui révèle des clichés soignés.

milan valtais photo rennes
Milan Valtais

Milan Valtais, originaire de Saint-Malo, n’a aucune formation artistique. Sa rencontre avec le médium photographique s’est faite un peu par hasard, il y a moins de deux ans. « Ma copine m’avait prêté son appareil photo quand je suis parti au Canada, à Québec, pendant 4 mois. J’ai tout de suite adoré le médium ». Ce coup de cœur, parlons même de coup de foudre, est ce qui l’a mené jusqu’aux murs de la boutique Vacarme.

Après s’être fait la main avec des clichés de paysages, « histoire de s’entraîner », Milan s’oriente dans la photographie urbaine. Les rues, cet espace illimité de possibilités selon le regard qui se trouve derrière l’objectif, devient son terrain de jeu. « Quand tu prends une photo de paysage, tout le monde voit plus ou moins la même chose, alors que dans les photos de rue, l’attention de chacun est différente. »

milan valtais photo rennes
Milan Valtais, Manifestation contre la loi Sécurité globale. Rennes, 28 Nov. 2020

La photographie de Milan, à la fois vivante et capture d’un instant T, donne un nouveau regard à la ville. « Vivre en ville fait partie de notre ordinaire, on ne se rend plus compte des petits détails que l’on peut trouver sur notre route. » Il immortalise les manifestations rennaises dont les valeurs lui tiennent à cœur, la discipline du skateboard, qu’il pratique un peu, et les rues, celles que l’on côtoie au quotidien, mais auxquelles nous ne faisons plus attention. « Aller dans les skate-parks n’est pas ce qui m’intéresse le plus. Je ne cherche pas forcément à mettre en valeur la prestation, mais l’association de la pratique et du décor – précise-t-il. J’ai fait pas mal de photos dans Rennes où j’ai pu montrer le côté artistique du skate que l’on peut voir comme une danse au final. »

milan valtais photo rennes
Milan Valtais, Skate Line #4

« J’essaie de trouver l’artistique dans la vie de tous les jours », Milan Valtais.

Il abandonne rapidement la symétrie de ses débuts pour s’approprier l’outil et personnaliser sa pratique. Ses photographies se démarquent aujourd’hui par leur cadrage singulier, qui peut devenir, à terme, une marque de fabrique. « Au début, je faisais en sorte que le cadrage soit bien droit, mais je me suis rendu compte que prendre une photo de travers donne plus de dynamisme à l’image. » La ville devient un prétexte, un décor au service du point de vue et de la lumière.

Et ce n’est pas un hasard si ses clichés rappellent la photographie de reportage. Particulièrement intéressé par ce milieu, le jeune homme suit plusieurs agences de photoreportage, tel l’agence Magnum Photo. Le travail du photographe Raymond Depardon l’inspire particulièrement, « un grand photographe français, également réalisateur », mais celui de

reste son inspiration première. « Elle fait notamment des photos de nuit dans New-York. Elle donne une texture à l’image qui la rapproche de la peinture – explique-t-il. Son travail me rappelle celui d’Edward Hopper. » Actuellement propriétaire d’un appareil photo hybride, le Nikon Z50, il va prochainement se tourner vers un capteur plus grand, le Sony A73, un appareil justement plus puissant pour les photos de nuit.

milan valtais photo rennes
Milan Valtais, Série « Lost in Rennes » #9

Dans un avenir plus ou moins proche, quand la situation le permettra, Milan aimerait s’orienter dans la photo socioculturelle. Il aimerait voyager, « aller dans un endroit qui te mette une claque ». « J’aimerais partir rencontrer les tribus en Afrique par exemple pour découvrir d’autres cultures. J’aimerais aussi aller sur des territoires actuellement en conflit, comme en Irak, suivre l’armée et les associations qui sont sur place pour s’occuper de la population. »

  • milan valtais photo rennes
  • milan valtais photo rennes
  • milan valtais photo rennes
  • milan valtais photo rennes
  • milan valtais photo rennes
  • milan valtais photo rennes
  • milan valtais photo rennes

À l’instar de la boutique Vacarme, Milan cherche à exposer dans des boutiques qui lui correspondent. À bon entendeur…

Jusqu’au 15 avril 2021, Exposition Milan Valtais

Boutique Vacarme, 17 passage des carmélites, 35 000 Rennes.

Du mardi au samedi : 10h – 19h

Instagram Vacarme

Instagram Milan Valtais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici