Ce week-end, le dessinateur Franck Margerin, « himself », est attendu au Virgin mégastore dans le centre-ville de Rennes. Nul doute qu’il déplacera les aficionados qui ont une tendresse particulière pour Lucien, Manu, Momo, Shirley et Dino.

Margerin virgin rennesLoin des modes, Franck Margerin poursuit son petit bonhomme de chemin avec des personnages aux bananes huilées et aux perfectos en cuir. Il dessine à tour de bras le petit monde des banlieues, des Français moyens et des petits voyous.

Margerin a imaginé un univers de rockers aux gueules de gentils et un brin anars. Avec lui, les héros chevauchent des vielles motos rutilantes aux moteurs toussotants. Avec lui encore, les Ricains deviennent des amis de fiestas.

Si Margerin traverse les modes, ce n’est pas sans raison. Ses personnages sont bourrés d’humour et nous ressemblent étrangement. On aime Lucien pour ses déboires féminins, pour ses copains bambochards et pour ses petits malheurs du quotidien. Il y a chez lui un peu de galères, un peu de tristesse. Il est comme nous fragile, né le lendemain de la chance. Mais Lucien a aussi cette joie de vivre qui inspire notre quotidien.

En fait, Margerin touche notre petit côté rebelle, notre petit côté fêtard. Il fait de nous des Johnny et des Eddy en puissance. il nous égaie avec ces hilarantes chevauchées fantastiques où les cow-boys des temps modernes traficotent des voitures et des motos torsadées, où les blousons noirs jouent aux baby-foot et boivent des bières au comptoir d’un bar miteux. Mais attention, ne vous y trompez pas : les personnages de Margerin sont désespérément modernes. Ils traînent leur mal-être avec un sourire jusqu’aux oreilles et l’envie de vivre vaille que vaille.

Margerin colore notre vie comme il colore ses BD. Cet homme est un monstre de talents. Un dessin à lui tout seul qui rend la vie plus facile quand le soir on se marre en relisant ses albums et les aventures de ses « garçons » aux tronches de banlieusards. On a la hâte de le voir…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom