Mardi Gras – qui tombait cette année le 9 février 2016 (pour rappel, 40 jours avant Pâques) – a su attirer une foule enthousiaste. Après un tour de chauffe à la Halle Martenot qui a connu un va-et-vient d’environ 800 personnes, quelque 500 joyeux lurons se sont retrouvés pour festoyer jusqu’à pas d’heure à la Salle de la Cité, Maison du Peuple.

Le déridant événement a attiré moins de Rennais que les années précédentes. La raison ? L’annulation tardive du défilé du carnaval à la suite du saccage du centre-ville de Rennes trois jours auparavant. Ce loisir grimé s’est aussi déroulé sur fond de revendications politiques pagano-laïcistes ainsi résumées : « nous exigeons deux jours fériés pour Mardi gras ! ». En ce temps de crise, une telle abondance pourra paraître quasi subversive…


mardi-gras-Rennes

Un commentaire

Laisser un commentaire