RENNES. LA LIGNE B DU MÉTRO N’OUVRIRA PAS AVANT DÉBUT 2022

Les Rennais.es n’inaugureront pas les nouvelles rames de la ligne B du métro avant le début de 2022… En cause ? La crise sanitaire actuelle, mais pas que. Sont également pris en compte les aléas techniques d’un chantier d’envergure. Une conférence de presse en ligne, en présence notamment de la maire de Rennes Nathalie Appéré et du directeur de projet Siemens Stéphane Bayon de Noyer, s’est tenue jeudi 8 avril 2021 afin faire le point sur l’état actuel du chantier.

Depuis les premiers travaux opérationnels en 2013, la mise en service commerciale de la ligne B du métro, reliant Cesson-Sévigné à Saint-Jacques de la Lande, ne cesse de reculer. Initialement prévue en décembre 2019, puis en fin d’année 2020, c’était sans compter sur la crise sanitaire qui s’abat sur le monde depuis maintenant un an. Une situation exceptionnelle qui n’a pu qu’impacter, et continuer d’ailleurs d’impacter, l’avancée du projet. L’arrêt de toute activité sur le chantier lors du premier confinement a entraîné de multiples complications : bouleversement des plannings, retard dans les livraisons, etc. L’ouverture s’est alors vue repoussée à la rentrée 2021 avant d’être finalement prévue pour… début 2022 ! « Les contraintes sanitaires ont impacté autant les phases de travaux que celles des essais », déclare la maire de Rennes Nathalie Appéré, consciente de l’attente des Rennais.es. « Le plus important à ce stade c’est la mobilisation de tous pour que ce chantier soit achevé au plus vite. »

Métro ligne b

« Une part inévitable d’aléas techniques »

« Siemens a pu rencontrer des difficultés à tenir le calendrier global. » La cause principale étant la mise en exploitation du matériel roulant, le système Cityval Siemens, une première mondiale inaugurée à Rennes, également en cours de développement à Bangkok (Thaïlande). Face à l’ampleur du projet et à la complexité du système, une part inévitable d’aléas techniques était ainsi à prévoir. « Il faut rendre ce matériel roulant compatible à la circulation avec les passagers, vérifier sa performance et son confort – déclare le directeur de projet Siemens, Stéphane Bayon de Noyer. Un ensemble d’essais est à réaliser afin de s’assurer que ce matériel répond à un ensemble de normes et de réglementations. » À prendre également en compte, la formation du personnel et des essais tubulaires demandés par la Métropole pour valider un certain nombre de conditions.

Actuellement, 1 300 essais (contre 1000 en décembre 2020) ont été effectués sur 2 000. La validation de l’exploitation du matériel roulant confirmera la date de mise en service. La validation était initialement prévue en juillet 2021, mais elle est à présent envisagée début 2022.

Métro ligne B Rennes
Premier essai de roulage de la rame du métro, ligne B Rennes

« Malgré le retard sur le matériel roulant, la conduite du chantier est maîtrisé. Le budget est tenu, l’ensemble des stations est réalisé, la dernière station Beaulieu ayant été livrée il y a quelques jours. Il reste quelques chantiers des espaces publics à achever », tient à rassurer Nathalie Appéré. Ces derniers devraient être terminés d’ici l’été 2021.

Concernant les parcs relais, d’une capacité de 2000 places : celui des Gayeulles est prêt, celui de Saint-Jacques-Gaîté le sera en mai, mais celui de Cesson-Via-Silva a pris du retard.

Avec un coût de 1,342 milliard d’euros, pas moins de 94 000 voyages sont attendus et 50 000 déplacements automobiles seront évités !

À voir également sur Unidivers.fr :

RENNES. LES PREMIÈRES IMAGES DE LA LIGNE B DU MÉTRO
RENNES METRO LIGNE B. PREMIERS ROULAGES SUR LE VIADUC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici