jeu 28 octobre 2021

LES ATELIERS DU VENT : UNE ALTERNATIVE EN FAVEUR DE L’ART ET LA CULTURE

Autant dire qu’il n’y en a pas deux comme lui. Situé depuis 2006 dans une ancienne usine de moutarde à l’ouest de Rennes, le Collectif des Ateliers du Vent est un lieu de rencontre entre différentes formes de création, différents publics, différentes visions. À la fois lieu d’expérimentation, de création et de diffusion artistiques, vous y trouverez également une cantine conviviale et festive.

Les Ateliers du Vent. Crédit : Site Les Ateliers Du Vent

Les Ateliers du Vent est l’un des douze projets présents dans l’ouvrage Rennes des possibles. Paru le 18 septembre 2020, ce livre raconte l’histoire de douze aventures collectives rennaises qui questionnent nos modes de vie actuels dans le but de faire changer les choses.

Situés depuis 2006 dans une ancienne usine de moutarde d’approximativement 2000m2 dans le quartier de Cleunay-Arsenal-Redon à l’ouest de Rennes, Les Ateliers du Vent sont un lieu de rencontre entre différentes formes de création, différents publics, différentes visions. À la fois lieu d’expérimentation, de création et de diffusion artistiques, vous y trouverez également une cantine conviviale et festive.

Le collectif réunit aujourd’hui 36 artistes associés dont la moitié y sont établis, c’est-à-dire pouvant accéder librement aux espaces de travail individuels ou partagés. Toute l’année, environ 400 artistes viennent y créer et/ou s’y produire. La majorité venant de la région rennaise, quelques-uns sont originaires de la Bretagne, des régions limitrophes voire de régions plus éloignées.

La genèse

Tout commence en 1995 lorsqu’une poignée de jeunes hommes et femmes motivé.e.s se rencontrent lors des mouvements sociaux de 1995. Céline Le Corre, Brigitte Leprêtre, Alain Hélou, Régis Guigand et Sylvain Crozet, les fondateurs-trices, sont alors animé.e.s par des envies de création artistique. Leur désir est clair : faire s’émanciper l’art de son cadre traditionnel en misant sur l’expérimentation.

Collectif Les Ateliers du Vent. Crédit : Site Les Ateliers Du Vent

Stéphane Guiral alias Bouèb, coordinateur salarié aux Ateliers du Vent, nous raconte : « Le collectif était motivé pour créer des moments culturels décontractés favorisant la rencontre. Ils étaient convaincus qu’en créant un lieu artistique, culturel et politique, on pouvait construire une vie ensemble ». Ils décident donc, en 1996, de se réunir au sein d’un collectif sous la forme d’une association Loi 1901 (statut d’une association à but non lucratif). C’est la naissance des Ateliers du Vent.

” Il manquait des lieux incertains et libres d’expérimentation

Il faut dire qu’à l’époque de la création du Collectif, le contexte était favorable. En effet, les instances politiques locales et les habitants étaient ouverts au projet et curieux d’« aventures artistiques hybrides » telles que les qualifient Stéphane Guiral. Ce dernier raconte qu’à cette époque, il manquait des espaces d’expérimentation et de liberté, la plupart des espaces culturels étant cadrés, réglementés, routiniers.

Aux Ateliers du Vent, la convivialité est de mise ! Existant officiellement depuis 2016, la cantine des Ateliers favorise les nouvelles rencontres. Au détour d’un repas, les gens apprennent à se connaître et créent des affinités : « Pour nous, la cantine représente une sorte de ciment associatif. C’est au moment de se retrouver pour manger que se passent les informations, que se créent les affinités. Ce sont des moments où l’on n’est pas censé produire pourtant, il se développe beaucoup de projets. », détaille Stéphane Guiral. À noter que, dans une démarche eco-responsable et solidaire, la cantine propose des menus locaux, de saison et biologiques.

Les objectifs du Collectif 

Accompagner les artistes sur leur chemin de création.

Faire des Ateliers du Vent un lieu de rencontre en invitant les publics à participer à différents évènements culturels.

Entretenir ce lieu convivial, citoyen, politique, « utopique » où il est possible de prendre du temps pour réfléchir à son rapport au monde et aux sujets de société comme l’écologie, les discriminations, le genre, l’âge, le sexe, l’économie etc. afin de « construire de nouveaux mondes ».

Pour le Collectif, il est important que les artistes aient le choix de se mettre en contact direct avec le public : « Ce serait dommage que les artistes rencontrent des publics uniquement pour présenter une œuvre finie. Elles.ils se feraient peut-être mieux comprendre en ouvrant et partageant la recherche pendant le processus de création », explique Bouèb.

C’est comme cela que parfois, des relations complices se créent lorsque les visiteurs viennent assister à un travail en cours. En faisant des suggestions, ils se sentent partenaires de la création : « C’est rare mais génial quand ça apparaît d’avoir des complices de création », confie Stéphane Guiral.

L’art devient culture quand on peut boire un coup ensemble

Les Ateliers du Vent continuent de jouer un rôle important au sein du quartier. Déjà, en s’installant dans cette ancienne usine de moutarde qui devait être détruite, ils ont contribué à la conservation du patrimoine industriel. En effet, l’intégralité de la rue et la place autour du Collectif devaient constituer une route à double sens accueillant 70 bus par jour. Finalement, cet endroit est devenu une rue piétonne qui accueille un mur anti-bruit appelé « mur habité » par des artisan.e.s. Ce changement de plan s’explique en partie par les apports des Ateliers du Vent au quartier.

En jouant le rôle d’espace culturel, le Collectif apporte un certain nombre d’invitations à la rencontre, à l’ouverture d’esprit, à la fête. En ce sens, il est un « complément indispensable, une alternative nécessaire », selon les mots de Bouèb, que ce soit pour les artistes ou pour les habitants. C’est un espace de liberté de création et d’expérimentation qui permet aux artistes de travailler en collaboration avec le public : « On essaie de favoriser les échanges, les croisements, les rencontres, de s’enrichir des autres. C’est un réel espace de liberté, pour les artistes, les voisins, les Rennais, les personnes qui viennent nous fréquenter », constate Stéphane Guiral avant d’ajouter : « L’art devient culture quand on peut boire un coup ensemble » en faisant référence à la buvette festive des jeudis soir.

Maintenant qu’il est bien implanté dans le quartier et dans la ville en général, le Collectif a plusieurs ambitions d’évolution. Il désire, tout d’abord, avancer sur le chemin de la « mise au vert » en prenant le tournant de la transition écologique de façon plus prononcée aussi bien en termes de consommation d’énergie, qu’en production de savoirs et de sensibilités autour du sujet : « On pense par exemple à accueillir des colloques, des créations qui abordent l’urgence climatique, ou mettre en place des réflexions autour de la transition écologique. On aimerait avancer sur ce chemin en améliorant nous-même nos pratiques », expose le coordinateur du Collectif.

Les Ateliers du Vent gardent également en tête leur volonté de continuer à travailler en proximité avec les habitants du quartier et notamment avec ceux du quartier populaire de Cleunay : « C’est un enjeu important qui peut participer à une transformation sociale et à faire que les lieux culturels ne concernent pas qu’une certaine partie de la population. », déclare Stéphane Guiral avant de conclure : « Dans 10 ans, je souhaite aux Ateliers du Vent d’être eux-mêmes, c’est-à-dire de continuer à écouter des logiques collectives, expérimenter, être libres et remettre en question. ».

Les Ateliers du Vent

CANTINE Cuisine de marché et de saison. Ouverte du mardi au vendredi de 12h à 14h. Terrasse aux beaux jours ! L’équipe de la Cantine privilégie les approvisionnements directs auprès de producteurs locaux. 02 30 96 42 77

BAR Scène ouverte aux tentatives et comptoir convivial. Tous les jeudis de 18H30 à 23H30. Les buvettes s’ouvrent sur la distribution des produits de l’AMAP et invitent à découvrir des expérimentations artistiques. Une participation libre est demandée.

LES ATELIERS DU VENT 59 rue Alexandre Duval 35000 Rennes Accès Bus #9 arrêt Voltaire / Vélostar Voltaire 02 99 27 75 56 contact[@]lesateliersduvent.org

Site internet des Ateliers du Vent

Instagram

Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
ciel dégagé
14.5 ° C
15.7 °
12 °
77 %
4.6kmh
0 %
jeu
18 °
ven
15 °
sam
16 °
dim
17 °
lun
14 °
- Advertisment -

Autant dire qu’il n’y en a pas deux comme lui. Situé depuis 2006 dans une ancienne usine de moutarde à l’ouest de Rennes, le Collectif des Ateliers du Vent est un lieu de rencontre entre différentes formes de création, différents publics, différentes visions. À la fois lieu d’expérimentation, de création et de diffusion artistiques, vous y trouverez également une cantine conviviale et festive.

Les Ateliers du Vent. Crédit : Site Les Ateliers Du Vent

Les Ateliers du Vent est l’un des douze projets présents dans l’ouvrage Rennes des possibles. Paru le 18 septembre 2020, ce livre raconte l’histoire de douze aventures collectives rennaises qui questionnent nos modes de vie actuels dans le but de faire changer les choses.

Situés depuis 2006 dans une ancienne usine de moutarde d’approximativement 2000m2 dans le quartier de Cleunay-Arsenal-Redon à l’ouest de Rennes, Les Ateliers du Vent sont un lieu de rencontre entre différentes formes de création, différents publics, différentes visions. À la fois lieu d’expérimentation, de création et de diffusion artistiques, vous y trouverez également une cantine conviviale et festive.

Le collectif réunit aujourd'hui 36 artistes associés dont la moitié y sont établis, c’est-à-dire pouvant accéder librement aux espaces de travail individuels ou partagés. Toute l’année, environ 400 artistes viennent y créer et/ou s’y produire. La majorité venant de la région rennaise, quelques-uns sont originaires de la Bretagne, des régions limitrophes voire de régions plus éloignées.

La genèse

Tout commence en 1995 lorsqu’une poignée de jeunes hommes et femmes motivé.e.s se rencontrent lors des mouvements sociaux de 1995. Céline Le Corre, Brigitte Leprêtre, Alain Hélou, Régis Guigand et Sylvain Crozet, les fondateurs-trices, sont alors animé.e.s par des envies de création artistique. Leur désir est clair : faire s’émanciper l’art de son cadre traditionnel en misant sur l’expérimentation.

Collectif Les Ateliers du Vent. Crédit : Site Les Ateliers Du Vent

Stéphane Guiral alias Bouèb, coordinateur salarié aux Ateliers du Vent, nous raconte : « Le collectif était motivé pour créer des moments culturels décontractés favorisant la rencontre. Ils étaient convaincus qu’en créant un lieu artistique, culturel et politique, on pouvait construire une vie ensemble ». Ils décident donc, en 1996, de se réunir au sein d’un collectif sous la forme d’une association Loi 1901 (statut d'une association à but non lucratif). C’est la naissance des Ateliers du Vent.

" Il manquait des lieux incertains et libres d’expérimentation "

Il faut dire qu’à l’époque de la création du Collectif, le contexte était favorable. En effet, les instances politiques locales et les habitants étaient ouverts au projet et curieux d’« aventures artistiques hybrides » telles que les qualifient Stéphane Guiral. Ce dernier raconte qu’à cette époque, il manquait des espaces d’expérimentation et de liberté, la plupart des espaces culturels étant cadrés, réglementés, routiniers.

Aux Ateliers du Vent, la convivialité est de mise ! Existant officiellement depuis 2016, la cantine des Ateliers favorise les nouvelles rencontres. Au détour d’un repas, les gens apprennent à se connaître et créent des affinités : « Pour nous, la cantine représente une sorte de ciment associatif. C’est au moment de se retrouver pour manger que se passent les informations, que se créent les affinités. Ce sont des moments où l’on n’est pas censé produire pourtant, il se développe beaucoup de projets. », détaille Stéphane Guiral. À noter que, dans une démarche eco-responsable et solidaire, la cantine propose des menus locaux, de saison et biologiques.

Les objectifs du Collectif 

Accompagner les artistes sur leur chemin de création.

Faire des Ateliers du Vent un lieu de rencontre en invitant les publics à participer à différents évènements culturels.

Entretenir ce lieu convivial, citoyen, politique, « utopique » où il est possible de prendre du temps pour réfléchir à son rapport au monde et aux sujets de société comme l’écologie, les discriminations, le genre, l’âge, le sexe, l’économie etc. afin de « construire de nouveaux mondes ».

Pour le Collectif, il est important que les artistes aient le choix de se mettre en contact direct avec le public : « Ce serait dommage que les artistes rencontrent des publics uniquement pour présenter une œuvre finie. Elles.ils se feraient peut-être mieux comprendre en ouvrant et partageant la recherche pendant le processus de création », explique Bouèb.

C’est comme cela que parfois, des relations complices se créent lorsque les visiteurs viennent assister à un travail en cours. En faisant des suggestions, ils se sentent partenaires de la création : « C’est rare mais génial quand ça apparaît d’avoir des complices de création », confie Stéphane Guiral.

" L’art devient culture quand on peut boire un coup ensemble "

Les Ateliers du Vent continuent de jouer un rôle important au sein du quartier. Déjà, en s’installant dans cette ancienne usine de moutarde qui devait être détruite, ils ont contribué à la conservation du patrimoine industriel. En effet, l’intégralité de la rue et la place autour du Collectif devaient constituer une route à double sens accueillant 70 bus par jour. Finalement, cet endroit est devenu une rue piétonne qui accueille un mur anti-bruit appelé « mur habité » par des artisan.e.s. Ce changement de plan s’explique en partie par les apports des Ateliers du Vent au quartier.

En jouant le rôle d’espace culturel, le Collectif apporte un certain nombre d’invitations à la rencontre, à l’ouverture d’esprit, à la fête. En ce sens, il est un « complément indispensable, une alternative nécessaire », selon les mots de Bouèb, que ce soit pour les artistes ou pour les habitants. C’est un espace de liberté de création et d’expérimentation qui permet aux artistes de travailler en collaboration avec le public : « On essaie de favoriser les échanges, les croisements, les rencontres, de s’enrichir des autres. C’est un réel espace de liberté, pour les artistes, les voisins, les Rennais, les personnes qui viennent nous fréquenter », constate Stéphane Guiral avant d’ajouter : « L’art devient culture quand on peut boire un coup ensemble » en faisant référence à la buvette festive des jeudis soir.

Maintenant qu’il est bien implanté dans le quartier et dans la ville en général, le Collectif a plusieurs ambitions d’évolution. Il désire, tout d’abord, avancer sur le chemin de la « mise au vert » en prenant le tournant de la transition écologique de façon plus prononcée aussi bien en termes de consommation d’énergie, qu’en production de savoirs et de sensibilités autour du sujet : « On pense par exemple à accueillir des colloques, des créations qui abordent l’urgence climatique, ou mettre en place des réflexions autour de la transition écologique. On aimerait avancer sur ce chemin en améliorant nous-même nos pratiques », expose le coordinateur du Collectif.

Les Ateliers du Vent gardent également en tête leur volonté de continuer à travailler en proximité avec les habitants du quartier et notamment avec ceux du quartier populaire de Cleunay : « C’est un enjeu important qui peut participer à une transformation sociale et à faire que les lieux culturels ne concernent pas qu’une certaine partie de la population. », déclare Stéphane Guiral avant de conclure : « Dans 10 ans, je souhaite aux Ateliers du Vent d’être eux-mêmes, c’est-à-dire de continuer à écouter des logiques collectives, expérimenter, être libres et remettre en question. ».

Les Ateliers du Vent

CANTINE Cuisine de marché et de saison. Ouverte du mardi au vendredi de 12h à 14h. Terrasse aux beaux jours ! L'équipe de la Cantine privilégie les approvisionnements directs auprès de producteurs locaux. 02 30 96 42 77

BAR Scène ouverte aux tentatives et comptoir convivial. Tous les jeudis de 18H30 à 23H30. Les buvettes s’ouvrent sur la distribution des produits de l’AMAP et invitent à découvrir des expérimentations artistiques. Une participation libre est demandée.

LES ATELIERS DU VENT 59 rue Alexandre Duval 35000 Rennes Accès Bus #9 arrêt Voltaire / Vélostar Voltaire 02 99 27 75 56 contact[@]lesateliersduvent.org

Site internet des Ateliers du Vent

Instagram

Facebook