Au cours des trente dernières années, les Rennais ont assisté à la désertion de l’Hôtel-Dieu dans le centre-ville de Rennes. Des activités médicales y subsistent mais se raréfient au cours du temps. Aujourd’hui, le lieu fait l’objet d’un projet de revalorisation et de requalification afin de lui donner une nouvelle vie. D’ici l’horizon 2023, le site devrait avoir connu de profondes modifications et être réhabilité par et pour les Rennais en un lieu de vie animé.

HÔTEL-DIEU

Aujourd’hui, un projet de requalification de l’Hôtel-Dieu rennais a vu le jour. Il résulte d’un travail collaboratif entre toutes les parties-prenantes. Un dialogue s’est rapidement installé entre le CHU, la Mairie de Rennes, le service habitat, l’Établissement public foncier (EPF) de Bretagne mais aussi et surtout les Rennais, auprès desquels des enquêtes ont été menées par Linkcity. Dominique Ramard, Président de l’EPF, l’affirme :  “il y a une réelle volonté de préserver le voisinage, de prendre en compte l’avis des riverains pour développer cette nouvelle zone urbaine”.

HÔTEL DIEU rennes

Conçu par l’architecte rennais Aristide Tourneux, l’Hôtel-Dieu a connu de multiples extensions depuis 1858 afin de remplir pleinement le rôle qui lui a été attribué : celui d’accueillir toutes les personnes en demande de soin. Depuis la fin des années 1980, le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Rennes a décidé de la reconversion progressive du site de l’Hôtel-Dieu. En 2003, le service de maternité a fermé ses portes, aujourd’hui c’est au tour du service gériatrique et des infections nosocomiales de quitter progressivement le lieu. Derrière ces départs, on retrouve la volonté affichée de centraliser sur Pontchaillou et l’Hôpital Sud les services médicaux dans leur ensemble.

rennes HÔTEL DIEUConscients de la valeur patrimoniale, architecturale, mais aussi affective du lieu, le CHU, la ville de Rennes et l’EPF de Bretagne ont conjointement décidé de faire appel à un opérateur immobilier afin de les aider dans une reconversion respectueuse des bâtiments originels. Objectif : éviter une parcellisation du site qui conduirait à une rénovation anarchique du lieu, sans cohérence entre les bâtis et le quartier. Un appel à projets avait été lancé au cours de l’année passée. Après une concertation entre les différents acteurs, le plan de l’opérateur urbain Linkcity avait été retenu.

HÔTEL-DIEULe projet sélectionné va permettre l’installation de nouveaux aménagements en centre-ville rennais, à commencer par de nouveaux lieux d’habitation. 20 000m2 de logements sont prévus – soit entre 350 et 400 habitats individuels, dont 20% seront des logements locatifs sociaux. Une salle de sport, un hammam et un spa le sont également ainsi qu’une hostellerie avec des chambres à 20 à 30€ la nuit. Une food court au sein du grand cloître de l’Hôtel-Dieu devrait aussi voir le jour avec 8 à 10 stands de nourriture variée. Les rez-de-chaussée des bâtiments neufs comme anciens ont quant à eux vocation à devenir des commerces complémentaires de ceux situés dans l’actuel centre-ville rennais. Enfin, l’histoire médicale du lieu n’est pas totalement délaissée puisqu’une maison de santé ainsi que le Conservatoire du Patrimoine Hospitalier Régional sont appelés à rester dans les nouveaux locaux qui verront le jour.

RENNES HÔTEL DIEU
Projet de construction d’une passerelle, vers 1960. Archives de Rennes, 30 W 6.

La rénovation et revalorisation de l’Hôtel-Dieu ne se devra cependant pas se faire au détriment des bâtiments du XIXe siècle. Nathalie Appéré promet “que la requalification de l’Hôtel-Dieu se fera dans un respect du bâti historique en place”. Le but n’est pas de raser l’ensemble, mais de conserver les bâtiments originaux et de les réhabiliter. Sur les 30 000m² de bâti, environ 12 000m² devrait ainsi être gardé et réagencé en commerce, logements ou locaux associatifs. Les bâtiments modernes devront donc s’inscrire dans une cohérence architecturale avec le bâti existant.

Toutefois, la finalité de ce projet immobilier devrait se faire attendre. D’ici la fin de l’année, le CHU de Rennes devrait vendre le site de l’Hôtel-Dieu à l’EPF de Bretagne pour un peu moins de 15M€. À partir, de 2020, des fouilles archéologiques se dérouleront dans les sols, une fois encore dans un souci de préservation de notre patrimoine. Estimées à 1 à 2 M€, les fouilles seront suivies d’un désamiantage des bâtiments conservés dans le futur complexe. Puis, l’opérateur urbain Linkcity reprendra la main pour mener à son terme le projet retenu qui devrait finalement voir le jour en 2023.

zac plaisance rennes

Le projet pensé de l’Hôtel-Dieu s’inscrit dans le plan urbain plus large de Rennes 2030. La volonté est d’élargir le centre-ville, de l’étendre et de le dynamiser notamment vers le Nord. À ce titre, la requalification de l’Hôtel-Dieu représente une opportunité d’ouverture sur les Prairies Saint-Martin qui sera bientôt desservi par l’arrêt Jules Ferry de la future ligne B de métro.

Le chantier sera également l’occasion pour les Rennais de venir découvrir ou redécouvrir l’Hôtel-Dieu. La société The Roof œuvrera tout au long de cette période pour ouvrir cet espace au plus grand nombre au travers d’activités culturelles, notamment grâce au sport ou des rencontres associatives. Un autre moyen pour les Rennais de reprendre en main l’espace public !

Hôtel-Dieu
2 Rue de l’Hôtel Dieu, 35000 Rennes

 

Voir un autre lieu emblématique de la ville de Rennes, l’Hôtel Pasteur, ancienne faculté des sciences et fac dentaire ici

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom